• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Hyperventilation de Wim Hof Tuto/TR
#1
Hyperventilation de Wim Hoff:
Adaptation de la méthode, récit subjectif, effets et conseils:


     La méthode d'hyperventilation de Wim Hoff est largement décrite est présentée sur l'internet, ce que je propose ici c'est de présenter succinctement la façon dont je la pratique et ensuite de m'attarder sur les effets produits d'un point de vue subjectif pendant la pratique de cette méthode, effets que je trouve spectaculaires et qui devraient intéresser plus d'un psychonaut.
Finalement je présenterais les effets généraux que cette méthode à sur le corps et l'esprit, aussi bien au court qu'au long terme ainsi que quelques conseils de sécurité.

La méthode:

La technique de respiration présentée ici consiste à répéter un cycle qui comporte lui même trois étapes, la différence entre chaque cycle est que la première étape est allongée à chaque cycle.

Les différentes étapes du cycle sont les suivantes :
  •      
  •      -Dans un premier temps le but est d'hyperventiler pendant une certaine durée, qui peut dans un premier temps être mesurée avec un chronomètre, avec la pratique on sent quand on assez hyperventilé, je recommande de faire 3 min au premier cycle et de rajouter 1 min à chaque cycle.Pour hyperventiler : inspiration franche et profonde puis on laisse l'air s'échapper rapidement, de suite après, nouvelle inspiration profonde et ainsi de suite. La cage thoracique et le ventre participent activement à la respiration
  •      
  •     -Ensuite, expulsion complète de l'air des poumons, il faut chercher à se vider les poumons au maximum et ensuite rester comme cela le plus longtemps possible, jusqu'au réflexe respiratoire, c'est l'étape d'apnée poumon vide.
  •      
  •      -Puis inspiration profonde, on cherche à remplir au maximum les poumons, l'idée et de finir en faisant un peu la carpe pour avoir vraiment un maximum d'air et on reste comme cela le plus longtemps possible.À l'expiration , le cycle est finit.
Pour avoir un effet vraiment significatif l'idéal est de faire 3 cycles complets.

Ressenti personnel cylce par cylce, étape par étape :

                      Premier cycle :

  •      -La première phase d'hyperventilation n'est en générale ni agréable ni désagréable, il s'y passe assez peu de chose au début, j'ai souvent les narines un poil bouchée donc pas forcément évident d'inspirer à fond par le nez, vers la fin des trois minutes il y a une impression de chaleur dans le corps
  •      
  •      -La première apnée poumons vide est la plus atroce, douleurs dans la cage thoracique et la mâchoire, sensation forte d'oppression, le manque d'oxygène se fait sentir très rapidement, la sensation que je vais mourir aussi, je dois me faire violence pour reprendre mon souffle le plus tard possible, je reste conscient de mes pensées et de mon environnement.
  •      
  •      -Une fois les poumons emplis une vague de bien être et de chaleur me parcours le corps, quelques fois je ressens aussi un très léger grésillement dans mes membres, les pensées sont souvent calmes et ça remotive pour la suite.

                     Second cycle :

  •      -Au moment d’inspirer à nouveau je suis systématiquement surpris, car peut importe l'état d'encombrement précédent de mes narines, elle se retrouvent parfaitement débouchées et j'arrive à inspirer une quantité d'air nettement plus importante et avec une facilité déconcertante. L'hyperventilation est assez agréable à faire, je veille à ne pas me laisser distraire et à garder un rythme de respiration soutenu, les pensées sont plus vive qu'a l'habitude. Vers la fin un fourmillement pas désagréable s'empare de mes extrémité et de mes joues.
  •      
  •      -La seconde apnée poumon vide se passe beaucoup mieux, la sensation d’oppression n'est plus désagréable, j'ai l'impression d'être réduit à un point mais ça va, les douleurs sont bien moindres le fourmillement se transforme en une sorte de grésillement électrique et s’étend au reste du corps, c'est une sensation très enveloppante. Quand elle cesse le manque d'oxygène se fait ressentir et les pensées deviennent moins cohérentes, plus vaporeuses, je ne me souviens jamais des pensées que j'ai à ce moment là, j'en garde au mieux quelques bribes. 
  •      
  •      -Dès la fin de l'inspiration une grande sensation de bien être envahi tout le corps, elle est indescriptible, un petit peu comme si chacune de mes cellules souriait d'aise, un grésillement reviens, différent des deux précédent, il est un peu plus organisé, comme des lignes d'énergies qui parcourent mon corps, je m'amuse souvent à faire des mouvements avec les bras et les mains à ce moment là, la sensation est étonnante. Les tensions physiques sont apaisées. Au bout d'un moment tout cela s’estompe, l'air commence à manquer, après deux trois contractions de mes muscle je passe au dernier cycle. 

                      Troisième cycle :

  •      -L'hyperventilation est assez similaire à celle du second cycle, elle est encore plus facile et plus agréable à réaliser, le début s'accompagne d'une grande vague de chaleur et vers la fin le fourmillement est encore plus intense, j'ai la sensation de bouillonner d'énergie
  •     
  •       -De même la dernière apnée poumon vide est similaire à la précédente mais tout est décuplé au niveau du ressenti, ce qui était douleur et oppression au début s'est maintenant mué en une sensation très plaisante, il n'y a plus de douleur physique (j'ai quand même un point douloureux en haut à droite du dos, je l'ai en hyperventilant d'ailleurs mais cela viens très certainement de mon dos un poil tordu ^^) c'est un petit peu comme si mon esprit commençait à flotter au dessus de mon corps, je sens mon corps flotter aussi, je me sens déconnecté du monde extérieur et plongé dans un monde intérieur, des souvenirs et ou des sensations de mon enfance remontent assez fréquemment à ce moment là, je ne suis en général qu'a moitié conscient que je reprend mon souffle à cause du réflexe respiratoire.
  •     
  •       -La sensation de bien être éprouvée au cycle précédent semble maintenant bien pâle tant ce que j’éprouve est fort, mes cellules ne sont plus entrain de sourire, elles sont toute dans un état de béatitude et d'extase profonde, je reprends conscience du monde extérieur et des sons, un acouphène caractéristique est systématiquement présent à ce moment là (parfois un peu au second cycle aussi) il est similaire à celui que j'ai sous proto et s'estompe peu après la fin de l'exercice. Quand je fais cela les yeux fermés, j'ai un visuel assez récurrent qui apparaît comme une grosse tâche entre le mauve et le orange cerclé de jaune et de vert, les couleurs, dont les tons sont chatoyants, s'entremêlent un peu et la tâche évolue mollement jusqu'à sa dissipation.

Après l'exercice :

     Une fois les trois cycle finit, je me sens physiquement très léger, j'ai la tête cotonneuse (pas dans le sens désagréable mais dans celui ou elle flotte un peu) j'ai aussi assez chaud et me refroidit en général avec un peu d'eau. Je met quelques temps à me reconnecter complètement je garde une sensation de bien être pour la journée si je fais ça le matin et je m'endors sur un petit nuage si je fais ça le soir, faire ça quand je me réveille un peu stressé ou avant une journée difficile est aussi très efficace.

Pour celles et ceux qui seraient plus sensible à une description poétique de l'exercice j'avais écris ça à la suite d'une séance :


Respirer le monde

Pensée emportée par l'intense
Va-et-vient de l'air
Vers des synesthésies d'enfance,
Semblables à des pierres
Puisées au fond de l'inconscient
Où elle luisaient sans plaire,
Dévoilant l'espace d'un instant,
Leur éclat solaire.

Profonde expiration, corps réduit à un point.
Grésillement sucré, sérénité profonde.
Emerge une oppression, la pensée va au loin
Par l'hypoxie volée, elle s'étiole hors du monde.

Convulsion salvatrice des poumons qui s'emplissent.
Bouffée de chaleur, bourdonnement de bonheur,
Esprit à nouveau en fleur; état supérieur.
Nouveaux spasmes prémisses, de la fin du délice.

Respiration libérée, esprit apaisé.
Torrent saccadé devenu rivière calmée.
Respirer le monde, penser sa respiration.
Ainsi cycle après cycle se calment les émotions.


Effets sur le corps et l'esprit, conseils pratiques :

     D'un point de vue physiologique, sur le long terme l'exercice renforce le système immunitaire et agit sur le système autonome et d'après Wim Hoff aide à réduire les symptômes de pas mal de maladies (arthrites, scléroses, cancers …)
Ne souffrant d'aucune de ces maladies je peux pas vous dire si c'est effectif à réduire les symptômes, après je suis pas tombé malade depuis 2 ans (autre que rhume mineur et nez qui coule) et je pratique depuis 1 an et demi, l'effet sur le système immunitaire semble donc plutôt positif (après je suis à un âge ou on tombe pas trop malade).
Fait intéressant, au cours de l'exercice on constate une nette augmentation de la capacité d'apnée, en général au premier cycle je suis autour de 45 secondes poumons vides et 1 min 30 poumons pleins et au dernier je suis à environ 1min 45 poumons vide et jusqu'à 3min15 poumons pleins, une différence très significative, que j'ai aussi constatée sur des amis à qui j'ai fais tester ça.

     D'un point de vue psychologique ça booste la motivation, la concentration et ça me laisse un sentiment de bien être sur le long terme (je fais l'exercice environ une fois par semaine). Il me semble que c'est utilisé pour traiter l'anxiété et la dépression aussi.

     Sur le plan psychonautique l'expérience est à faire, bon c'est sur que c'est pas avec ça qu'il y aura le plus de visuel, mais en terme d'intensité des sensations c'est assez impressionnant, varié et unique, dur de comparer à autre chose, mais je retrouve des similitudes avec le proto, sauf que là ça dure bien plus longtemps. La conscience est clairement altérée et les pensées produites à ce moment là sont intéressantes. Selon certains (dont Wim Hof) le cerveau libérerait un peu de DMT pendant l'exercice, ''be your own alchemist '' qu'il a dit...
Vivre ça sous psyché (je l'ai fais trois quatre fois sous LSA) est une expérience extrêmement intense, tout ce qui est ressenti étant très, très, très amplifié, le ressenti de la durée est aussi très amplifié, ainsi si vous faites ça à côté d'une personne qui elle aussi est trippée pensez bien à lui dire que vous n'allez pas respirer pendant un temps qui lui semblera extrêmement long, la première fois que j'ai fais ça sous LSA ça a fait un peu flipper mon pote qui a cru que j'étais mort.
La suite du trip se retrouve aussi amplifiée (même longtemps après l'exercice) et - faut pas le prendre comme une vérité générale - mais je me retrouve systématiquement dans un bien meilleur état d'esprit après avoir fais ça pendant un trip même si avant de le faire j'avais des boucles pas trop cool et des pensées embourbées.

Conseils pratiques :

     Tout d'abord un peu de RDR, comme c'est un exercice qui amène proche de la perte de connaissance voir à la perte de connaissance, il est impératif de le pratiquer dans un endroit sans danger en cas de chute, allongé dans son lit c'est le mieux je trouve, et surtout pas au volant d'une voiture ou dans une piscine par exemple, même assis on peut tomber en avant donc à éviter aussi selon moi.
Ensuite c'est un exercice qui fait monter la température corporelle, donc à faire dans un lieu frais si possible, je l'ai fait une fois au soleil, j'ai du arrêter à la fin du premier cycle, je voyais tout en rouge et blanc pendant deux minutes avec de fortes nausées et un bon mal de crâne, je crois que j'étais en hyperthermie.
En dehors de ça, il n'y a pas à ma connaissance de contres indications à la pratique de cet exercice.

     Pour les première fois faut pas hésiter à demander à quelqu'un de gérer le temps d'hyperventilation pour vous, ça permet de rester bien concentré sur l'exercice.
Même si le premier cycle est presque systématiquement désagréable il faut arriver à passer outre et à persévérer pour faire les suivants, l'effort en vaut clairement la chandelle.
J'ai jamais fais plus de 4 cycles, c'est quand même long et intense tout ça, je sais pas si ça continu d'augmenter en intensité après, j'ai l'intuition qu'il y a un plateau, je ne sais pas non plus si des effets négatifs peuvent survenir. 

     Dernier petit détail, j'ai l'impression qu'il y a une tolérance inversée, mais peut être cela viens-t-il tout simplement d'une plus grande maîtrise de l'exercice à mesure qu'on le pratique, au début je faisais souvent 4 cycles, maintenant j'ai des effets encore plus intense au 3ème et j'en reste là le plus souvent. Ce que j'ai décris peut donc se retrouver décalé d'un cycle pour les nouveaux pratiquants. 

     En conclusion je dirais que cette méthode que j'ai découverte ici m'a apporté beaucoup, tant sur le plan physique que mental, j'en ai déjà parlé à deux ou trois reprises sur le forum mais ça faisait un bout de temps que ça me trottait dans la tête d'écrire plus en profondeur sur ce sujet qui mérite vraiment d'être largement partagé; l'air à quand même l'avantage d'être gratuit, légal (donc je peux faire l'apologie de cette substance, youhou ! ^^) de présenter des dangers minimes et, consommé de cette manière, de produire des sensations qui n'ont rien à envier à celles produites par les autres substances plus largement consommées.

En espérant que ce tuto/TR puisse être utile.
N'hésitez pas à me partager vos retours, vos opinions et vos éventuelles questions sur cette pratique.
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.
The following 3 users Like L'huitrerampante's post:
  • Cookies, Couac, Tridimensionnel
  Répondre
#2
Merci pour le partage déjà cest intéressant.
Quand au conséquences et effets secondaires t'as l'air extrêmement optimiste mais je suis pas sûr que rendre son taux de CO2 sanguin fucked up ainsi que son acidité soit une bonne chose.
En hypoxie (manque ou surplus d'oxygène pour les organes), les défense immunitaire sont affaiblies et le corps n'apprécie pas trop de façon générale.
Si tu comprends l'anglais cette discussion est super enrichissante à propos des bienfaits/méfaits de l'hyperventilation.
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#3
Salut oui c'est vrai que j'ai pas tellement développé le côté physiologique de la chose parce que c'est moins mon domaine, sur les vidéo explicative que j'ai vu il y avait des effets positifs a changer son taux de CO2 et se rendre momentanément plus alcalin (genre la ça résume bien
).
Sur ton lien ils se posent surtout des questions mais rien n'a encore l'air d'être tranché (après j'ai lu en diagonale, corrige moi si je dis des bêtises) , comme ils disent et ce que j'avais déjà vu le risque est plutôt sur le moment en faisant ça dans un lieux dangereux (genre voiture ou dans l'eau, il y a déjà eu des morts comme ça) mais effectivement on peut se demander l'effet d'une pratique quotidienne et prolongée sur l'organisme, je sais pas si des études ont étés produites dessus.
Comme pour tout je pense que ça doit être une question de modération, avec une fois par semaine en tout cas je sens que du positif.

Et c'est vrai que je suis extrêmement optimiste sur les effets, déjà de par mon expérience personnelle et ensuite de ce que j'ai pu observer des gens qui pratiquent la méthode, de son fondateur aussi qui a quand même qui a 26 records du monde et qui semble se porter à merveille.

Mais tu as raison, il y a une probabilité qu'il ait des effets secondaire négatifs à long termes.

Mon poste vise d'ailleurs plutôt à encourager d'essayer cette méthode une voir quelque fois pour ce qu'elle peut apporter sur le plan psychonautique, je prône pas tellement tout le mode de vie qui y est souvent associé, à savoir exercice physique, hyperventilation et exposition au froid, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai presque exclusivement développée le côté psychonautique et que j'ai assez peu parlé du reste Wink
après si ça séduit et que ça apporte du positif au quotidien avec une pratique régulière comme chez moi, pourquoi pas.
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.
  Répondre
#4
Merci pour le retour jeune fruit de mer, voila un post de qualité !
Au delà de tout l'intérêt pour la méthode wim hof, c'est la partie où tu évoques l'émergence de souvenirs d'enfances qui m'intéresse, ça rappelle immédiatement la respiration holotropique de stan grof ! Est-ce que qq1 aurait connaissance de textes/conférences/whatever jetant le pont entre les deux méthodes, ou les comparant ?
Est-ce que de toi-même tu as cherché à explorer le côté "trip" de l'hyperventilation ? Si c'est le cas ton retour m'intéresserait bcp !
  Répondre
#5
Salut couac,
effectivement j'avais aussi fait le rapprochement avec la respiration holotropique, mais je connais assez peu de chose dessus et je n'ai jamais trouvé de document faisant un parallèle mais effectivement ça m'intéresserait beaucoup.

Pour le côté trip je n'ai pas chercher à explorer la dimensions souvenirs liés à l'enfance, ceux si ont émergés spontanément à plusieurs reprises sans que je cherche à les induire, mais je pense qu'avec une telle intention en début d'exercice il est possible de mieux se focaliser dessus et peut être d'en tirer quelque chose d'utile pour soi mais là je suis dans l'hypothétique complet.
Mais oui j'ai cherché à comprendre ça en tant que trip, dans la phase poumons vide c'est assez peu construit et assez centré sur mon monde intérieur en général ça démarre sur la pensée que j'avais au moment ou je vide mes poumons, puis celle-ci évolue à mesure que j'en suis moins conscient, souvent d'une manière un peu onirique, malheureusement je n'en retire que peu de souvenir.
Poumons pleins, c'est plutôt des pensée tournée sur l'extérieur, sentiment de plénitude, amour universel, enfin dans ce goût, j'ai aussi une forte envie de partager ce que je vis.
Aidé d'un peu de LSA, j’interprète assez régulièrement cela comme des morts à moi même suivi de renaissances dans un état plus apaisé, il y a vraiment un côté '' par cet exercice j’accède à un état un peu plus proche de la paix intérieure''
J'ai aussi analysé ça comme: cet exercice m'aide à me familiariser avec la mort, ma mort et en fait c'est pas si terrible, c'est juste une étape.
Enfin voila que des interprétations très personnelle ^^ mais c'est ce que j'obtiens quand j'analyse cet exercice en tant que trip.
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.
The following 1 user Likes L'huitrerampante's post:
  • Couac
  Répondre
#6
Okay stylé, merci de ton témoignage ^^
The following 1 user Likes Couac's post:
  • L'huitrerampante
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)