• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Freebase
#1
Le freebase est un mélange de cocaïne diluée à forte température dans l'ammoniaque.
Cette fumée me rend malade elle fais battre mon coeur
Je n'en peux plus d'y penser jour et nuit
J'en rêve nuit et jour, j'ai des visions de petites cuillères pleines à craquer de cristaux blancs
J'ai envie de mettre un cailloux énorme dans ma bouteille
C'est tragiquement bon je n'en peux plus
C'est mieux que tout je suis toxicomane mais il faut bien s'en passer
vivement que je puisse me rouler un joint pour oublier tout ça
  Répondre
#2
Fume ta dernière base. Fume ton dealer et fais un break.
La FB est, avec la C/ IV, la pire dope que tu puisses t’envoyer.
Faut savoir dire stop à ce type de prod, source d’aliénation mortifère.
Ta souffrance est perceptible et faut éviter qu’elle s’éternise. On ne sait jamais trop où va nous mener cet affect qui nous taraude le corps et la psychée.
Trouve toi un pote ou une copine avec qui retrouver un peu de tendresse, un peu d’amour ou à défaut, un peu de sexe.
Réintroduis du sexe dans ta vie, le sexe toujours court-circuité pendant ces périodes de binje, est parfois une bonne thérapeutique
De nombreuses personnes et structures sont susceptibles de t’apporter un vrai soutien, pros et usagers.
Essaie de trouver, temporairement, un coin à l’écart des spots de vente, histoire de te ventiler les neurones.
La weed peut aussi t’aider à surmonter ce craving terrible. D’autres molécules aussi. Ainsi que des plantes.

Tu retrouveras de l’estime pour toi même, un peu de sérénité, du plaisir, du goût pour la vie quotidienne.
Des connaissances l’ont fait, des amis aussi. C’est réalisable puisque d’autres y sont parvenus.
Je l’ai fait il y’a 15 ans et je n’ai jamais repiquer au truc. Un vrai retour à la vie, une renaissance.

Reprends un peu confiance, mets y ce tout ce qui te reste de niak et d’énergie. Tu peux le faire. Courage & Bise à toi.

Et tiens nous au jus, Bichoune.
  Répondre
#3
Je ne dis pas que c’est facile. Mais tu peux le faire si tu en éprouves intensément le désir.
Y’a pas une méthode, y’a celle que tu dois découvrir et qui fonctionnera pour toi.
Les petites rechutes ne sont pas très inquiétantes. Y’en a toujours.
Ce qui semble intéressant, c’est de faire un premier break, même court.
Et se trouver une/des raisons valables que tu dois aussi découvrir.
Les tiennes ne seront pas celles de la voisine. Tu choisis la durée et tu t’y tiens.
Attentive à ce qui se passe pendant cette première pause, histoire de pouvoir en faire qqc.
Ensuite tu avises.
Si ce n’est pas encore le moment, inutile de te prendre la tête.
Consomme jusqu’à en avoir ras le bol.
Tu reprendras les choses plus tard.
Bise
  Répondre
#4
"Fume ton dealeur" ^^ <3
  Répondre
#5
Ma dernière base, c'est comme une balle dans la frimousse: Après y'en a plus ! ><'
Le premier freebase du matin surtout après plusieurs jours, c'est comme si je sortais la tête de l'eau après avoir passé une heure en apnée les yeux fermés... C'est comme si je me remplissais du soleil et du bonheur à l'état pur...
Partager un freebase, enfin avec mon chéri, c'est toujours un gros gros kiff, mais devoir partager un demi en 4 parfois ça fait chier parceque les gens sont pas toujours sincères, des fois on dirais que c'est la photo du raisin dans l'épisode d'american dad ou ils sont au milieu de l'océan à mourir de soif sur le pneu gonflable, on dirais qu'un freebase c'est la place assise dans le métro quand on est à 50 entassés à 7h du matin... Mais bon...
  Répondre
#6
Bichoune a écrit :Le premier freebase du matin surtout après plusieurs jours, c'est comme si je sortais la tête de l'eau après avoir passé une heure en apnée les yeux fermés...
Ah, ça doit dépendre des gens.
Perso une heure la tête sous l'eau, et j'ai les cheveux qui frisent grave !
  Répondre
#7
Bichoune a écrit :Le premier freebase du matin surtout après plusieurs jours, c'est comme si je sortais la tête de l'eau après avoir passé une heure en apnée les yeux fermés... Mais bon...
Oui, la grosse première base est toujours épouvantablement jouissive.

Mais c’est de la jouissance mortifère. Le discours familial, social, médical, juridique est un pur produit à vocation orthopédique.
« La drogue c’est mal, c’est dla merde, ça coute cher, c’est pas gentil pour ceux qui t’aiment, c’est mauvais pour ta santé, faut pas l’faire, bouh... ».
Z’y va que j’te culpabilise un ptit coup chéri(e).
Mode, «J’vais te remodeler le cortex».

Insuffisant comme argumentaire.

Une fois à fond de C, il n’y a aucune bonne raison d’arrêter, si ce n’est celle qu’il te reste à découvrir.
Sniff, base, shoot, même combat.
Take a break et vois comment ça se passe.
Rien d’autre à tenter dans un premier temps.

Lâche pas l'affaire, tu peux le faire.
Et quand c’est trop difficile tout seul, demander un peu d’aide est une possibilité.
  Répondre
#8
Salut tout le monde, juste comme ça : freebase = crack. Je suis toujours amusé de voir nombre de consommateurs diaboliser le crack alors qu'ils basent leur cock...
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Dernier Freebase Bichoune 8 846 06/02/2017 18:40
Dernier message: Sludge

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)