• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Première fois atlantis shroom
#1
Yoo,
Je reviens d'un week end a Amsterdam, j'ai pu tester les champignons voilà mon histoire.
15h prise des champi

16h les champi commence a faire effets je vois deux points rouges tout au fond de ma vision, la couleur verte est prédominante, d'ailleurs c'est un vert éclatant qui passe au jaune de temps en temps
16h30 je suis toujours autant bluffer par les couleurs mais quelque chose me chagrine, mes amis veulent faire quelque chose de productif tandis que moi j'aimerai rester poser.

17h je suis pas très bien, je continue de parler mais je ne suis même pas sur si je parle ou si c'est dans ma tête. Je commence a voir mes amis d'une façon differente , j'ai l'impression qu'ils sont des facettes de ma personnalité, ils me font peur..

17h30 Entre la psychose de rester sous les effets des champi et de ne pas savoir si je parle vraiment on trouve un endroit caler, un genre de parc et la tout va pour le mieux, je suis tellement bien que j'ai l'impression de me pisser dessus, j'y crois tellement que je me retient pour pas le faire.

18h les effets commence a diminuer, je reprend pied a la realité, je me retrouve avec mes lunettes et capuche alors que je rappelle pas les avoir mis, on est dans une bouche de train je vois une carte avec des veines en guise de route. On décide d'aller chercher quelque chose a manger

18h30 on arrive au burger king, j'ai l'estomac qui me fait mal je sens que les champis macèrent encore, j'ai encore les pupilles bien dillaté. Je commande et commence a manger, c'était horrible déjà que je subissait les montagne russes manger ma fait redécoller en plus tout les aliments avaient la texture et le goût de carton.

19h on se pose dans un cofee, on discute du trip.

Je n'ai pas spécialement détester ce trip mais je n'étais pas prêt. Je ne regrette pas car j'ai pu voir qui se cache au fond de moi.. et il n'est pas seul(et ça sa me fais flippé). Je vous est épargné les détails comme les nuages ou les visions psyché les yeux fermer( d'ailleurs j'étais tellement bien les yeux fermer)
Il est temps de vous dire au revoir, je fonce chez le psy :joke:
...Je pensais être bien mentalement...
Tous les matins, je veux qu'on voit la raie de mes fesseuh
  Répondre
#2
Citation :16h les champi commence a faire effets je vois deux points rouges tout au fond de ma vision, la couleur verte est prédominante, d'ailleurs c' est un vert éclatant qui passe au jaune de temps en temps
Ça me parle assez, ça me fait penser au lumières se trouvant dans une étape de la réincarnation dans le livre des morts tibétain, et cette lumière verte me parle beaucoup aussi.
Merci pour le partage Smile
  Répondre
#3
Avoir des effets et peur de rester perché, c'est un classique des premières fois. Il faut apprendre à relativiser cette peur, même si elle restera un bon moment, avant qu'elle disparaisse vraiment.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#4
Sludge a écrit :Avoir des effets et peur de rester perché, c'est un classique des premières fois. Il faut apprendre à relativiser cette peur, même si elle restera un bon moment, avant qu'elle disparaisse vraiment.

En faite j'ai eu deux problèmes majeur durant ce trip, le premier c'est que j'ai oublié que j'étais sous champi du coup je comprenais pas trop ce qui m'arrivais ensuite c'est les délires schizophrène que j'ai pu avoir, sensation d'effectuer deux actions en même temps ou etre a deux endroits différents, voir mes amis comme des facettes de ma personne, ne pas savoir si je parle ou si je pense.
La peur de rester perché ne ma pas trop fait angoissé, je m'étais comme résigne a mon sort.
J'ai encore beaucoup de travail a faire sur moi si je veux reprendre un psyché.
Le chemin va être long mais je compte pas m'arrêter a cette experience.
  Répondre
#5
Denada a écrit :... sensation d'effectuer deux actions en même temps ou etre a deux endroits différents, ....

oui, parfois on se demande... ou quand on est à un endroit puis à un autre sans transition
[Image: vvert.PNG]            l'historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
  Répondre
#6
amicale_du_pc a écrit :oui, parfois on se demande... ou quand on est à un endroit puis à un autre sans transition

C'est absolument ça, j'ai pu lire des tr contenant la même phase mais j'ai trouvé ça très bizare.
  Répondre
#7
Sur le facteur temps, je ne connais encore personne qui après deux heures de son premier trip (qui en ont paru 8 ) ne s'est pas dit "bordel ca dure super longtemps, on ne va pas redescendre, je crois qu'on va rester perchés les amis".
Je rejoins Sludge la dessus, les quelques premières fois il y a toujours cette peur. Qui pour moi vient de la déformation du temps...on a souvent l'impression que ca fait des jours et des jours que ca dure, meme quand ca ne fait que 2h.
Cette peur disparaîtra au fur et a mesure.
  Répondre
#8
Plus encore que la distorsion du temps, j'ai souvent dis "mais enfaîte j'ai toujours été comme ça, c'est mon état normal, je l'ai tjrs été et je le serai tjrs" dans l'existentialisme d'une perche
+ 2 H
- 2 N

  Répondre
#9
je trouve les remarques assez pertinentes, les hallucinogènes ont cette tendance à affaiblir "les champs" qui entourent chaque individualité, tout deviens continuum, la notion de conscience de groupe deviens une évidence, et il suffit des fois d'être dans le bon état d'esprit et en présence d'un bon ciel étoilé pour voir sa conscience s'élargir à tout le cosmos .. ( j'ai retrouvé cette notion après mes premières expériences dans le courant trans-personnel de Stanislas grof).

on a aussi du mal à savoir si on pense ou parle, et il est très difficile de tenir une conversation lambda tellement notre conscience est arborescente et explore jusqu'à l'origine de chaque pensée, chaque émotion..

et que dire du temps, durant ma première expérience, j'étais dans un décorum assez sympa avec une statue assez imposante ( type vénus de milo) et j'ai bugué dessus au point d'avoir une expérience (très parcellaire certes) de ce que pouvait être l'éternité.. et l'impression en revenant du trip d'y avoir été durant des millénaires.. (dans ces moments qu'il est important de pouvoir critiquer ses délires...). j'ai tout de même la sensation que l'homme à cette capacité de ralentir le temps pour accéder à des espaces mentaux particuliers par la méditation ou autres techniques initiatiques mais que ce savoir c'est un peu perdu ..
  Répondre
#10
Denada a écrit :En faite j'ai eu deux problèmes majeur durant ce trip, le premier c'est que j'ai oublié que j'étais sous champi du coup je comprenais pas trop ce qui m'arrivais ensuite c'est les délires schizophrène que j'ai pu avoir, sensation d'effectuer deux actions en même temps ou etre a deux endroits différents, voir mes amis comme des facettes de ma personne, ne pas savoir si je parle ou si je pense.
La peur de rester perché ne ma pas trop fait angoissé, je m'étais comme résigne a mon sort.
J'ai encore beaucoup de travail a faire sur moi si je veux reprendre un psyché.
Le chemin va être long mais je compte pas m'arrêter a cette experience.

Ca devait être une forte dose ! Ou alors tout premier trip ? Vous avez fumé de la grosse ganja en plus ? Il faut y aller progressivement et avec humilité avec ces choses là.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#11
Sludge a écrit :Ca devait être une forte dose ! Ou alors tout premier trip ? Vous avez fumé de la grosse ganja en plus ? Il faut y aller progressivement et avec humilité avec ces choses là.

Pour la dose 20gr, c'était mon premier trip oui, j'ai fumé de la grosse ganja vu que j'étais a Amsterdam (donc forcément).
  Répondre
#12
Effectivement 20g de champis frais pour une première perche c'était peut être un peu fort..

Citation :16h30 je suis toujours autant bluffer par les couleurs mais quelque chose me chagrine, mes amis veulent faire quelque chose de productif tandis que moi j'aimerai rester poser.

Chacun son état d'esprit, c'était la première fois pour tes potes aussi ? Si tu dois réessayer essaie de faire quelque chose de productif avec eux s'ils te le re-proposent (mais ne te force pas non plus), tu verra que ce que tu aurai pu trouver gonflant en étant sobre peu finalement se révéler passionnant dans un tel état de conscience Smile
Mon Soundcloud : Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves. Heres Tom with the Weather.”

Bill Hicks

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
  Répondre
#13
Ça fait un petit moment que j'en ai pas repris mais ce que je me souvient le plus, en plus des visuels, c'est cette quasi-impossibilité de communiquer ce qu'il se passe et de limite parler dans une langue qui n'existe pas, les barres de fou-rire d'en prendre conscience et effectivement ces distorsions temporelles où je pouvais mettre ce qui me semblait être une heure à rouler un joint, et les distorsions spatiales où se déplacer était à la limite de la zéro gravité, comme de marcher sur une toile d'araignée suspendue de toutes parts.
Haaa ça me manque les psychés va falloir que je m'y remette, en ce moment j'essaye de retourner chez Sally mais ayant cette tolérance inversé, j'ai du mal à me plier à une consommation régulière pour y retourner vraiment.

Citation :Plus encore que la distorsion du temps, j'ai souvent dis "mais enfaîte j'ai toujours été comme ça, c'est mon état normal, je l'ai tjrs été et je le serai tjrs" dans l'existentialisme d'une perche
Sous champi j'ai jamais eu cette impression, mais ma dernière prise doit remonter à il y a 6 ans, c'était mes débuts. En ce moment je suis plus dans les dissociatifs/RC et effectivement j'ai cette impression qu'au fond ça change pas trop de l'état (psychologique tout du moins) dans lequel je me trouvais avant la prise et après, mais c'est pas vraiment pareil.
  Répondre
#14
Seb57 a écrit :Chacun son état d'esprit, c'était la première fois pour tes potes aussi ? Si tu dois réessayer essaie de faire quelque chose de productif avec eux s'ils te le re-proposent (mais ne te force pas non plus), tu verra que ce que tu aurai pu trouver gonflant en étant sobre peu finalement se révéler passionnant dans un tel état de conscience Smile

C'était la première fois pour mes potes aussi a par un qui lui avait déjà eu une expérience l'année passé mais plus aucun souvenirs concret. J'essayerai la prochaine fois, mais faut savoir qu'ils répétaient toujours la même chose ( venez on fait quelque chose de productif) pendent tous le trip, je pense que mon erreur ici c'est de ne pas m'être imposer pour leur dire que je me sentais mal et que j'avais besoin de me poser fermer les yeux et apprécié
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)