• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
CandyFlip (LSD + MDMA) et NexusFlip (MDMA + 2C-B) - Vos conseils pour un festival
#1
Hep, bien à vous !

Alors je vous faire part de mes interrogations. Dans peu de temps j'ai un festival et je compte bien évidemment en toute connaissance de cause me proder !
J'y est bien réfléchi et il se trouve que le CandyFlip (MDMA + LSD) me tente vraiment bien. Je connais la MDMA seul, le LSD seul, et le 2C-B.
J'ai lu que le CandyFlip était propice au festivals, je veux dire le coté love de la MDMA + les hallus et la vitesse de réfléxion sous LSD cela est parfait pour un bon festival electro.

Alors évidemment étant amateur de RDR (si un peu) je demande vos conseils sur ce combo mais plus particulièrement les expérimentés de celui-ci concernant les dosages, la durée et l'ordre. Et également l'ordre j'avais lu sur des forums Anglophones qu'ils conseillaient le LSD en premier puis, arriver au plateau, dropper la MDMA. J'ai également vu le contraire. Donc dîtes-moi vos conseils et vos recommendations ! Smile
J'avais hypotéqué : Un buvard de LSD (~120µg) puis quand le plateau est installé je drop un para de MDMA (~100mg) mais peut-être serait préférable de réduire les dosages...

Et également, un autre soir, je demande conseil sur un combo un peu moin connu mais le NexusFlip c-a-d MDMA + 2C-B. J'ai lu également que ce combo était vraiment bien.
Donc ici, les mêmes conseils que ceux du CandyFlip à savoir, les dosages, l'ordre, et la durée et les quelques conseils annexes.
J'avais hypotéqué : Un para de MDMA (~100mg) puis sur le début de la descente de celui-ci dropper le 2C-B (~17-18mg)
Voilà, voilà !
Merci de m'avoir lu !
Au plaisir ! Smile
"L'effet est comparable à celui d'un microscope. Quand vous observez quelque chose au microscope, vous découvrez soudain un monde invisible autour de vous. C'est la même chose avec les drogues psychédéliques." Timothy Leary.
  Répondre
#2
Hello !
Je ne pourrais pas te répondre pour mdma + 2cb je ne l'ai fait qu'une fois et je ne suis pas sure d'avoir pris assez de md pour parler véritablement de combo mais en revanche j'adore le candy flip surtout dans un contexte de festival, c'est un combo magnifique, mais je te conseille de baisser les dosages par rapport à tes prises habituelles un peu, parce qu'il est assez puissant !

Pour ma part je prends d'abord le lsd,j'attends le plateau et ensuite je prends la md (100 mg me semble bien, mais pas plus à mon avis). Ensuite si tu es un habitué du lsd c'est tant mieux parce que la md ajoute clairement un truc et rend le buvard un peu plus puissant que ce qu'il est normalement (selon mon ressenti encore une fois). J'ai remarqué qu'il y a plus de visuels mais qu'une fois que la md est montée je distingue bien les deux effets des deux prods différents et je peux me concentrer plus sur l'un ou plus sur l'autre selon l'envie.

Après je n'ai fait ce combo qu'en festival du coup je n'étais pas sure à 100% du dosage du lsd mais je n'ai pris qu'un seul buvard à chaque fois. Voilà voilà, j'espère t'avoir un peu aidé ! Smile
  Répondre
#3
J'ai tester le candy flip il ya deux semaines et c'est clairement du lourd, du très très lourd.

Nitrous a écrit :J'avais hypotéqué : Un buvard de LSD (~120µg) puis quand le plateau est installé je drop un para de MDMA (~100mg) mais peut-être serait préférable de réduire les dosages...

C'etait a peu près mon dosage et mon timing et c'est bien passer. Excellente synergie entre les produits, la MDMA rend le LSD plus clair, les pensées sont profondes mais maitrisables.
"Résignés, regardez, je crache sur vos idoles; je crache sur Dieu, je crache sur la Patrie, je crache sur le Christ, je crache sur les Drapeaux, je crache sur le Capital et sur le Veau d'or, je crache sur les Lois et sur les Codes, sur les Symboles et les Religions: ce sont des hochets, je m'en moque, je m'en ris...Ils ne sont rien que par vous, quittez-les et ils se brisent en miettes. "


Albert Libertad
  Répondre
#4
A noter tout de même qu'il faut faire attention, tu parles tout de même de mélanger 2 produits ayant une action sur la sérotonine (dont un qui va empêcher sa recapture).
Melody Neslon a les cheveux rouges, c'est leur couleur naturelle...
  Répondre
#5
Ayant déjà testé les deux, tes dosages sont bon, la positive mood de la MD améliore vachement la prise de LSD.

Pour candyflip: LSD first puis vers fin de la monté au plateau => MDMA

Je trouve ces combos assez safe perso.
  Répondre
#6
Yo nitrous,

si t'es habitué du LSD et de la MD séparément tu peux y aller les yeux fermés pour le candy flip.
120µ de LSD puis 0,1 de Md j'approuve.

Par contre ca va te casser un peu le trip et casser le coté pur du LSD mais ca sera bien plus facile à gérer socialement.Ca peut etre un mal pour un bien selon ta capacité à gérer le LSD avec beaucoup de monde de partout dans les festivals.

Mais l'autre problème c'est que une fois que t'as pris 0,1 de Md tu te condamnes plus ou moins a reprendre 0,1 toutes les 2h.
Enfin c'est ce qui se passe pour moi....

Mais combo complètement approprié pour les festivals et teufsBig Grin
"Nous sommes l'univers qui se contemple"
  Répondre
#7
bobby briggs a écrit :Par contre ca va te casser un peu le trip et casser le coté pur du LSD mais ca sera bien plus facile à gérer socialement.Ca peut etre un mal pour un bien selon ta capacité à gérer le LSD avec beaucoup de monde de partout dans les festivals.

J'ai pas eu cette impression. Certes, l’expérience est moins fofolle mais les pensées profondes sont toujours la !
"Résignés, regardez, je crache sur vos idoles; je crache sur Dieu, je crache sur la Patrie, je crache sur le Christ, je crache sur les Drapeaux, je crache sur le Capital et sur le Veau d'or, je crache sur les Lois et sur les Codes, sur les Symboles et les Religions: ce sont des hochets, je m'en moque, je m'en ris...Ils ne sont rien que par vous, quittez-les et ils se brisent en miettes. "


Albert Libertad
  Répondre
#8
Merci de toutes vos réponses, vraiment positives qui plus est !

Le ressenti global est bien celui que je m'attendais : c'est très adapté pour un festival. De plus, j'avais très envie de liés les effets de la MDMA et du LSD.

J'avais déjà auparavant tenté une expérience uniquement psychédélique en festival et malgré les sons magiques je manquai d'énergie et quand je voyais les mecs torchés devant moi j'me disais à quel point c'est incroyablement con un mec bouré et d'autant plus con quand tu les voient sous l'emprise d'un psychédélique.

J'imagine que le LSD uniquement en festival est plus "casse-gueule" en soit que l'expérience peut changer de bord plus facilement, peut-être plus introspective, plus dangereuse. Tandis qu'avec la MDMA, il "arrondit ses contours" rendant l'expérience plus joussive, plus insouscitante tout en gardant les pensées profondes du LSD. C'est ce que je percois d'après vos messages et c'est le ressentit global que j'ai lu également.
C'est donc parfait !

Question dosages, je pense rester là-dessus aussi, comme vous dîtes : Le LSD (120µg) puis une fois montée, je droppe la MDMA (~100mg)
Je précise aussi que j'ai aucune tolérance, deux-trois mois que j'ai ni pris de LSD, ni d'MDMA.

Sinon, si l'expérience est puissante et jouissive pourquoi pas rédiger un trip-report concernant mon ressentit ainsi que vous faire part de mon ressentit sur le NexusFlip qui est moins connus mais d'après pas mal d'utilisateurs de Reddit, tout aussi jouissif !

Pour répondre plus personellement, je vous dirai mon avis si la MDMA casse le coté "pur" du LSD ou à contrario comme dit Héro les pensées profondes sont toujours bien présentes.
S'il arrondit les bords tout en gardant l'expérience puissante psychédélique c'est grandiose.

Peut-être pour cela que ce combo est considéré comme vraiment exceptionnel pour les festivals, raves et autres soirées orthodoxes.
"L'effet est comparable à celui d'un microscope. Quand vous observez quelque chose au microscope, vous découvrez soudain un monde invisible autour de vous. C'est la même chose avec les drogues psychédéliques." Timothy Leary.
  Répondre
#9
J'ai une question pour le combo Champi + MD

Je compte faire ça samedi prochain lors d'un festival, j'avais déjà pensé à prendre les champi first puis vers le plateau ou le début de descente drop la MD. Mais au vu de vos commentaires j'ai l'impression qu'il vaut mieux prendre la MD en premier ?
Pourtant y'a un petit coté anxiogène la montée des champis (enfin je trouve) et j'ai peur que ça augmente cet effet si on trip déjà sous MD, mais je peux me tromper.

Du coup MD en premier et ensuite Champi ou l'inverse ?
Pour les dosages j'avais pensé 1g pour 75mg de Molly (Je précise que c'est pas de la MD qu'on peut trouver dans la street, elle est vachement puissante pour l'avoir tester une fois déjà ) , vu que c'est mon premier combo que je fais je préfère rester soft sur les dosages
Citation :"If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite."
  Répondre
#10
Justement au vues des commentaires c'est bien dans ce sens qu'il serait préconisé de prendre le HippieFlip : Les champis en premier puis ensuite une fois grimpée dropper la MDMA. Enfin si c'est pareil que pour le CandyFlip.
Mais je n'en ai aucune idée, juste une supposition.

Attend que d'autres te répondre mais je pense que c'est ça ! Smile
"L'effet est comparable à celui d'un microscope. Quand vous observez quelque chose au microscope, vous découvrez soudain un monde invisible autour de vous. C'est la même chose avec les drogues psychédéliques." Timothy Leary.
  Répondre
#11
Nitrous t'as tout compris Tongue pour le candyflip tu vas passer un bon festival
Si tu veux "arrondir" les angles comme tu dis je te conseillerais même de prendre 0,1 dans un XTC au lieu de la MD pure.Ca sera plus speedant.

Et dernier conseil teste tes prods avant le festoch Big Grin.

Pour le combo avec champi je ne sais point, je trouve ca trop physique et rapide les champis.
Je conseillerais plutot le LSD
"Nous sommes l'univers qui se contemple"
  Répondre
#12
Hero a écrit :J'ai pas eu cette impression. Certes, l’expérience est moins fofolle mais les pensées profondes sont toujours la !
Et pareil avec les 2C. La MD masque pas mal les visus, et on reste plus accroché sur terre, mais l'avantage, c'est que ca masque aussi en partie le bodyload.
  Répondre
#13
Tient, je comptais me faire aussi un petit candyflip avec mes potes le dernier jour (J+5) d'un festoche qui en dur cinq, un petit carton de 125µ (que je gère vraiment bien, maintenant) + 100mg de md' en para 2 ou 3 heures après, histoire de mte laisser le temps de profiter un peu de mon trip. J'aimerais quand même avoir une ou deux expériences avec la d avant de tester ça (mais bon, j'ai encore le temps avant juillet, je laisse juste un peu de temps à mon cerveau vu que j'ai testé un Nbome il y a une semaine :p).

Par contre, tu compte faire le Nexux+Molly dans la même semaine? Perso, j'hésite pour les cinqs jours, je compte candyflipper le dernier jour, rester "sobre" a J+3 (faire un petit jogging, manger des fruits, histoire de rester en forme Big Grin), me faire quelque pipes de bonne weed à J+2 et une bouteille à J+4, mais j'hésite à proder à J+1 à cause de la tolérance... j'ai un peu peur qu'il y aie une tolérance croisée entre les deux phéné (MDMA et 2C-B, les molécules sont quand même fort proches).
Toute notre vie, on se bat. On se bat contre sa propre paresse, contre sa timidité, on joue pour séduire, puis on se bat pour avoir un toit et de quoi manger. On se bat contre le client chiant quand on travaille à la caisse du Cora et contre l'enfoiré qui nous empêche d'avancer. Mais qu'est-ce qu'il se passe quand on se rend compte que l'enfoiré en question, c'est nous-même? Si le combat en lui-même est tellement moteur, comment est-ce qu'on peut seulement aspirer à la paix - et cette paix n'est elle pas, par son immobilisme et sa stabilité immuable, synonyme de mort? Peut-être la vie elle-même est-elle intrinséquement un jeu, un déséquilibre permanent - et dés lors, il y aurait seulement un aggregat de trajectoires irréductible à autre chose qu'elles même. Un ensemble de cerveau qui se créent tous leur réalité - et qui dés lors deviennent capable d'améliorer leur condition, de tendre vers un but, une destinée. Peut-être est-ce là le seul sens d'une vie qui n'en a pas.
  Répondre
#14
Bonjour j'ai une question car je ne peux pas pour le moment poster de nouveau topic

J'ai choppé 2 toncards (?) de 25c et un ecstasy pour un festival

Si j'y vais progressivement, 1 toncard + 1 demi taz pourrait être possible pour 2 soirées ? Smile
  Répondre
#15
good information
thanks all
[Image: emosmile2.png]
  Répondre
#16
hajisira a écrit :good information
thanks all
[Image: emosmile2.png]


OK ! Super, un smiley comme premier post, sans présentations ni rien...

UTILE TON INERVENTION HEIN !

Va te présenter s'il te plait
  Répondre
#17
Citation :Super, un smiley comme premier post, sans présentations ni rien...

Arf pis il fait mal aux yeux quoi xD
CastlesMadeOfSand a écrit :Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.

Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.
  Répondre
#18
Candy flip il est IMPERATIF de prendre le trip d'abord ! Le laisser s'installer tranquillou et au peak tu drop ta D(ou taper dans mon cas, c'est dégueulasse mais tu vois venir)
Franchement je l'ai fais une fois ceux qui disent qu'on peut y aller pépère en étant juste rodé au trip et à la md. Euhhh franchement c'est fort le visuel est considérablement amplifié, simple, tu tape une trace t'as une mosaïque de fractal qui se dessine sur un buisson. Les hallu partent très loin, niveau mental ça va mais comme dit plus haut tu es OBLIGÉ de taper régulièrement sinon tu te mange une décente de md sur un carton. Y a mieux à vivre franchement xD
Mais à raison d'un 0.1 toutes les 2 h (comme déjà dit) je pense que tu peux passer un bête de moment. Mais attention en terme de visuel ça d'école sévère
  Répondre
#19
Ben je serai toi je mélangerai pas un vaso constricteur (25 x nbome) avec un truc qui fait taper le coeur. Ce serai comme prendre du poppers par dessus un via gras. Apparament ça tue, je poserai la question quand je serai vieux. Nan sans déc mauvais délire gros les 25x ça part loin si c'est pas de la merde ton trip la c'est plus du Candy flip c'est flip tout seul. A mon humble avis.
Restez au lsd les gens franchement les nbome ça craint... 😕
  Répondre
#20
Yop ! J'ai essayer le CandyFlip, mais en commençant par la MD : Résultat -> énoooorme perche !

J'ai pris genre 80-90mg de MD (très bonne) puis 1h après avoir gober (donc à peine sous l'effet) j'ai pris une goutte dosé dans les 140µ (mais ca goutte m'as bizarrement paru énooorme) bref, je me rappel même plus de ma nuit mis à part qu'elle était trop "claire", et niveaux visu pfoua des grosse claques psyché, j'ai noté que la MD activait clairement l'option BOUCLE TORTURER à la perche, ça devient sacrément hard niveau mental quoi, et niveau visu aussi, elles sont vachement amplifié et plus étendus... bref j'ai ramassé... donc j'pense vaut mieux privilégier le L en premier
  Répondre
#21
Bonjour Nitrous et à tous .... J'aimerais qu'on m'éclaircisse sur un point (j'fais appel aux "anciens") .... Quand tu dis "le coté love de la MDMA" j'ai du mal à comprendre qu'est ce qui a changé par rapport à cette époque où moi j'en prenais, ça n'a plus rien à voir et je n'ai jamais retrouvé ce fameux côté LOVE des plombs actuels. Je m'explique ....

J'ai commencé les XTC vers 17 ans (càd il y a 22 ans :oops: ça ne nous rajeunit pas) avec les Eva, les Hexagonales Rouges ... ensuite sont venus les Soleils, les doubles cœurs bleus, les cygnes, les Tom & Jerry ... à cette époque, je n'avais besoin que d'une moitié (Imaginez la différence :Oo: ) et surtout, le côté LOVE était plus que présent ! J'étais Amoureuse de la musik, des gens ... Réellement in Love

Depuis, j'ai pris des gélules de MDMA et, à part me faire gerber et être pas bien dans ma peau (incapable de bouger par exemple), Bèh j'ai jamais retrouvé cette sensation. Autre exemple, à nouvel an 2015, mon Chéri m'a donné une pilule, ultra forte .... J'ai rien compris ... Au bout de 5 minutes (oui oui 5 minutes), j'ai commencé à la sentir monter (me disant que ça allait me claquer les oreilles) ... Ensuite, mon cerveau et mes yeux ont commencé à se secouer Rolleyes , je ne voyais plus clairement et d'ailleurs, j'ai passé la soirée avec 1 oeil complètement en coin (je louchais vraiment d'1 oeil .... peur que ça reste ainsi LoÔoL) .... Trop fort pour moi, impossible de maintenir la soirée, du coup, mon Chéri m'a isolée dans la chambre. J'ai attendu que ça passe un peu et j'ai repris par dessus du 2C-E, ça m'a permis de me recentrer (j'apprécie ses propriétés enthéogènes). C'était vraiment dû à la MDMA ou autre substance d'après vous ? Qu'est ce qui a changé ? Pourquoi elles sont si différentes d'autrefois ? Car, si avant je supportais mal les descentes .... avec celles de maintenant, je n'en ressens aucune ... Si quelqu'un sait m'expliquer ??
  Répondre
#22
Lucy in the Sky a écrit :Bonjour Nitrous et à tous .... J'aimerais qu'on m'éclaircisse sur un point (j'fais appel aux "anciens") .... Quand tu dis "le coté love de la MDMA" j'ai du mal à comprendre qu'est ce qui a changé par rapport à cette époque où moi j'en prenais, ça n'a plus rien à voir et je n'ai jamais retrouvé ce fameux côté LOVE des plombs actuels. Je m'explique ....

J'ai commencé les XTC vers 17 ans (càd il y a 22 ans :oops: ça ne nous rajeunit pas) avec les Eva, les Hexagonales Rouges ... ensuite sont venus les Soleils, les doubles cœurs bleus, les cygnes, les Tom & Jerry ... à cette époque, je n'avais besoin que d'une moitié (Imaginez la différence :Oo: ) et surtout, le côté LOVE était plus que présent ! J'étais Amoureuse de la musik, des gens ... Réellement in Love

Depuis, j'ai pris des gélules de MDMA et, à part me faire gerber et être pas bien dans ma peau (incapable de bouger par exemple), Bèh j'ai jamais retrouvé cette sensation. Autre exemple, à nouvel an 2015, mon Chéri m'a donné une pilule, ultra forte .... J'ai rien compris ... Au bout de 5 minutes (oui oui 5 minutes), j'ai commencé à la sentir monter (me disant que ça allait me claquer les oreilles) ... Ensuite, mon cerveau et mes yeux ont commencé à se secouer Rolleyes , je ne voyais plus clairement et d'ailleurs, j'ai passé la soirée avec 1 oeil complètement en coin (je louchais vraiment d'1 oeil .... peur que ça reste ainsi LoÔoL) .... Trop fort pour moi, impossible de maintenir la soirée, du coup, mon Chéri m'a isolée dans la chambre. J'ai attendu que ça passe un peu et j'ai repris par dessus du 2C-E, ça m'a permis de me recentrer (j'apprécie ses propriétés enthéogènes). C'était vraiment dû à la MDMA ou autre substance d'après vous ? Qu'est ce qui a changé ? Pourquoi elles sont si différentes d'autrefois ? Car, si avant je supportais mal les descentes .... avec celles de maintenant, je n'en ressens aucune ... Si quelqu'un sait m'expliquer ??

Je pense que tu as l'inverse de certains ici. Pour pouvoir profiter (ici de l'aspect love de la MDMA), il te faudrait des dosages non élevés comme du 100-120mg. Un truc me parle particulièrement dans ce que tu as dit, et c'est encore plus flagrant avec cette molécule, quand on tape dans des pills de 220mg (qui est une chose maintenant très répandue), c'est impossible de profiter pleinement (de manière consciente) tellement l'effet est scotchant. Je reste sur le dos à fondre sur le sol en suintant lol

Les drogues sont de plus en plus surdosées comparé aux années 60, que ça aille du cannabis jusqu'au LSD. Et je trouve qu'il y a un équilibre à trouver selon sa physiologie car chacun des deux extrêmes peut finir par être frustrant.
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#23
A mon humble avis c'est plutôt encore une fois la perte de la magie de la MDMA qui fait son office, rendant le high de la MDMA insipide et creux, qu'importe le dosage. Et se surdoser arrange pas le truc, augmente les effets indésirables genre confusion et autre... Je me rappelle au tout début, le premier effet qu'est parti, c'est un sens du toucher hyper augmenté, limite psychédélique, des frissons de plaisirs épidermiques. Walou en quelques grosses soirées ça n'existait plus. Puis c'est l'effet empathogène en lui même qui est parti.
  Répondre
#24
Ouais dans un sens GuyGeorge à pas tord non plus, cela dit, je partais du principe que tu n'en prenais pas régulièrement et que tu espaçais tes prises de plus de 6 semaines chacune.

Personnellement (mais ce n'est que mon expérience et mon avis), je prends maintenant de la MDMA peut être une fois tout les 1 ou 2 ans minimum, par pure fait que je n'ai plus d'affinité particulière avec cette molécule. Et à chaque prise, maintenant très espacées, je trouve que la magie du truc est totalement omniprésente. Mais encore une fois, encore faut-il rendre ça très occasionnel Smile
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#25
Pour le Candyflipping je conseillerais de faire attention au timing, je m'explique: la première fois que je l'ai fais j'ai gobé trop tôt la MD et je me suis retrouvé en descente de de md sous LSD et y'a mieux à vivre vraiment c'était pas cool du tout, voilà juste gaffe au timing mais sinon la synergie est vraiment très forte, les visuels aussi. Le Candyflipping pour moi c'est mettre des hallus dans le paradis Wink
Pour te répondre Lucy je te conseillerais une grosse pause et ensuite une dose moyenne comme à dit Krix car il est vrai qu'aujourd'hui c'est plus dur d'en trouver des peu dosés que l'inverse (est-ce générationnel ?)
  Répondre
#26
Krix a écrit :Ouais dans un sens GuyGeorge à pas tord non plus, cela dit, je partais du principe que tu n'en prenais pas régulièrement et que tu espaçais tes prises de plus de 6 semaines chacune.

Personnellement (mais ce n'est que mon expérience et mon avis), je prends maintenant de la MDMA peut être une fois tout les 1 ou 2 ans minimum, par pure fait que je n'ai plus d'affinité particulière avec cette molécule. Et à chaque prise, maintenant très espacées, je trouve que la magie du truc est totalement omniprésente. Mais encore une fois, encore faut-il rendre ça très occasionnel Smile

Je pourrai pas témoigner personnellement, puisque ma conso d'empathogènes a pas été très réglée. Mais certaines personnes perdent la magie en espaçant leur trip de 6 mois +++. Ca a plus l'air d'être une question de physiologie. On peut même étendre ça aux stims, les premières fois permettent une intensité qui restera inégalée qu'importe le dosage.

En tout cas t'as une double chance Krix, de pas avoir trop d'affinité avec la molécule ce qui te permet d'éviter facilement des épisodes de gentilles binges, et secondo de pas avoir de perte de magie, car effectivement aussi certaines personnes bénies des dieux ne la perdent pas. Cela dit heureusement que je l'ai perdue.

Est-ce que je vais me faire une cure de millepertuis au dosage cet été ... Don't know ^^ Smile
  Répondre
#27
Citation :Les drogues sont de plus en plus surdosées comparé aux années 60, que ça aille du cannabis jusqu'au LSD.

Sincèrement, je ne suis pas entièrement d'accord avec ça .... surdosées ?? En tout cas, pas le LSD ... Avant, c'était de meilleur qualité surtout car j'ai bien remarqué 1 cassure [avant / après 2000] ... Avant, je n'avais besoin que d'1/2 et même après plusieurs années d'arrêt, je n'ai jamais retrouvé cet effet. Concernant le LSD 1/2 était suffisant et pareil, après les années 2000, ça n'a plus jamais été le même .... J'ai eu la chance, humblement mais reconnaissante, de connaître les derniers bons moments .... Je ne pense donc pas que cela provienne du dosage mais plus de la qualité ou vraiment des molécules (mais là, je n'y connais rien). Mais quelque chose a réellement changé .... :?:

Enfin, pour revenir au CandyFlip, je n'aime pas mélanger ces 2 substances. Et le NexusFlip, j'ai pris la MDMA (trop forte), j'ai laissé descendre 1 peu car pas gérable et j'ai repris par dessus du 2C-E, ça m'a permis de me canaliser, ça m'apaise .... Enfin (sans prétention) faut le gérer (si c'est pour repartir en vrille ?) .... sachant que la MDMA & Moi nous ne sommes pas trop copines.
“... Car un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes.” {Oscar Wilde}
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Soirée MDMA/LSD/Alcool Paza0 7 1,060 14/11/2016 21:33
Dernier message: Ludique Impact
  Lsd + mdma ? rayzzz 26 8,847 17/05/2016 00:01
Dernier message: Aiskhynê
  LSD, MDMA, set & setting, conseil pour une future prise no_id 3 1,123 02/08/2015 10:45
Dernier message: Vétéran
  Intéraction MDMA et Cortisone izyparty 10 3,348 01/04/2015 16:52
Dernier message: Gleskorry
  Candyflip Mr Crusta 10 2,549 02/06/2014 22:37
Dernier message: Mr Crusta
  combo mdma et lsa? lenss 14 1,295 16/05/2014 13:50
Dernier message: psychotrique
  Interaction MDMA et DXM Craps 7 1,240 21/10/2012 12:15
Dernier message: Craps
  MDMA et STRESAM (imao?) et d'autre question PipideFresh 7 5,775 31/08/2012 20:12
Dernier message: Magicarpe
  [LSD] Premier essai avec MDMA, bonne ou mauvaise idée ? aShtk 33 2,672 30/04/2012 11:08
Dernier message: aShtk

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)