• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Actualités
De très nombreux républicains ne sont pas allé voter car ils savaient que trump allait gagner leur zones , aussi il faut prendre en compte que si chaque voix était égales aux USA, cela provoquerait beaucoup d'instabilité. Car les zones rurales se verraient imposer des candidats par les urbains...cela serait insupportable pour certains.
Il faut donc laisser le conservatisme se faire dans les états qui le demandent sinon il y a un risque d'éclatement.

perso je crois au changement progressif , car les révolutions sont le plus souvent des bains de sang qui entraine des période très autoritaires etc. Imposer des changements trop rapides peut avoir des effets très négatifs; le peuple peut se braquer et dire fuck à tout le progrès social.

Trump en est un parfait exemple a mes yeux. Je pense d'ailleurs que les dernières générations (2000 et +) seront les plus conservatrices et les plus traditionnelles depuis ses 30-40ans. Il y a une forte polarité entre les progressistes et eux.
Ceux qui votent le plus front national sont les 18+ d'ailleurs, pas forcément les plus âgés

[Image: HI_Jeunes.png]
  Répondre
S'il faut en croire la NASA, il y aura déjà une ère glaciaire de courte durée d'ici une décennie environ, peut-être même moins au vue des politiques écologiques qui font l'esquisse d'un pas en avant, avant d'en faire trois en arrière. Si on ajoute à cela la crise économique, sanitaire et la potentialité d'une globalisation de la guerre...
  Répondre
MydriHaze a écrit :S'il faut en croire la NASA, il y aura déjà une ère glaciaire de courte durée d'ici une décennie environ, peut-être même moins au vue des politiques écologiques qui font l'esquisse d'un pas en avant, avant d'en faire trois en arrière. Si on ajoute à cela la crise économique, sanitaire et la potentialité d'une globalisation de la guerre...

un beau combo...pas sur qu'on puisse en faire un tr
Le flic c'est toi
  Répondre
Cabotin a écrit :un beau combo...pas sur qu'on puisse en faire un tr
C'est sûr, un TR c'est personnel et déjà pas évident à écrire, et là il est question de beaucoup d'êtres vivants.
  Répondre
Et c'est moi le ouf avec mon survivalisme ^^
  Répondre
Citation :alors une bonne partie des abstentionnistes auraient pu faire basculer le résultat des élections (même si on ne peut pas résumer la victoire de Trump au taux d'abstention bien sur).
Bien sûr, seulement c'est un système de biparti, et le vote blanc n'y existe pas je crois, quand tu veux qu'aucun des deux candidats ne soient élus, ba tu t'abstient t'as pas le choix, donc non c'est juste totalement HS d'imputer ça à l'abstention.

Citation :Et c'est moi le ouf avec mon survivalisme ^^
Mais non t'as sûrement raison, à chacun sa façon de voir les choses ^^
  Répondre
Groovie a écrit :Trump en est un parfait exemple a mes yeux. Je pense d'ailleurs que les dernières générations (2000 et +) seront les plus conservatrices et les plus traditionnelles depuis ses 30-40ans. Il y a une forte polarité entre les progressistes et eux.
Ceux qui votent le plus front national sont les 18+ d'ailleurs, pas forcément les plus âgés

Tu as vu ou entendu ça où ? je t'avoue que j'aurais pensé le contraire à une échelle nationale ou encore plus globale, même si y aura toujours une frange de la population pour prôner un conservatisme traditionnelle.
Avec l'avancée de la modernité de ces 30 dernières années, le choc générationnel me parait tel qu'il y aurait un engouement progressiste plutôt que conservateur (comme on le voit aux FN qui est un parti conservateur, mais qui tend à se séparer des idées traditionnelles du papi bien raciste et nostalgique de la dernière guerre, pour séduire les nouvelles générations, même si c'est vrai que ce qui fait rêver les électeurs c'est un possible retour en arrière, quand la France était bien française et soit disant sécure...ce qui est une vision conservatrice).

Si t'as un article je veux bien !

Sinon pour Trump, je trouve qu'il est plus un strike dans la politique américaine, que l'exemple d'un changement progressif.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
Laura Zerty a écrit :Tu as vu ou entendu ça où ? je t'avoue que j'aurais pensé le contraire à une échelle nationale ou encore plus globale, même si y aura toujours une frange de la population pour prôner un conservatisme traditionnelle.
Avec l'avancée de la modernité de ces 30 dernières années, le choc générationnel me parait tel qu'il y aurait un engouement progressiste plutôt que conservateur (comme on le voit aux FN qui est un parti conservateur, mais qui tend à se séparer des idées traditionnelles du papi bien raciste et nostalgique de la dernière guerre, pour séduire les nouvelles générations, même si c'est vrai que ce qui fait rêver les électeurs c'est un possible retour en arrière, quand la France était bien française et soit disant sécure...ce qui est une vision conservatrice).

Si t'as un article je veux bien !

Sinon pour Trump, je trouve qu'il est plus un strike dans la politique américaine, que l'exemple d'un changement progressif.

Mouais tu es un poil optimiste, ça fait quand même flipper tout ces minots qui sont prets a voter FN ou encore les jeunes musulmans qui eux ne voteront pas FN mais qui ont des idée tout autant conservatrices (même si ils ne pas tous concernés). Je dis ça c'est que normalement on commence sa vie plutot du côté des progressistes pour doucement dévier vers le conservatisme, à mon sens c'est normal mais si les jeunes se mettent a être conservateur dès le début...
Après les logiques peuvent s'inverser mais bon j'en doute.

En regardant le jeu politique j'ai l'impression que les anciens clivages gauche/droite ont perdu de leur substance pour un duel entre "le peuple du web" et le "peuple du mur" (progressistes/conservateur, Hillary/Trump, Macron/Lepen)
La vielle gauche (PS, PC) ainsi que la droite classique (LR) sont en train de périr doucement au profit d'un nouveau combat assez binaire, a nous de choisir notre camp.

Pour paraphraser un philosophe que j'aime bien, a choisir je préférerais toujours le choix du progrès en dépit de l'infinie bêtise qui l'accompagne.
  Répondre
Citation :des idée tout autant conservatrices

ma prescription en tant que docteur de l'Esprit pour tous les culs serrés du ciboulot: 1000 ug de LSD plugué directement dans leurs vierges synapses.
Le flic c'est toi
  Répondre
Cabotin a écrit :ma prescription en tant que docteur de l'Esprit pour tous les culs serrés du ciboulot: 1000 ug de LSD plugué directement dans leurs vierges synapses.

Pardon ?
  Répondre
Cabotin sous-entend que cul et cerveau ne font qu'un et qu'il faut se plugguer une dose quasi-lethale d'acide pour devenir progressiste. Mais bon, c'est un docteur, il a forcement raison ! :p
  Répondre
Donc si je vous comprend bien conservatisme = caca pour vieux con et progressisme = avenir merveilleux ? C'est pas parce que y'a "progrès" dans le mot que ça veut dire que c'est forcement la meilleur solution ! Je suis assez d'accord avec Michéa sur son analyse de la "gauche" d'aujourd'hui et toute la mythologie qui va avec (dont le fameux sens du progrès) et je dois pas être le seul vu les intentions de votes.

Et je pense pas que les jeunes votent le pen par plaisir ou réelle conviction mais parce que c'est la même merde depuis le début de leur vie, les jeunes qui ont la vingtaine ont juste connu l'alternance droite/gauche gauche/droite en voyant bien que ça change strictement rien si ce n'est quelques problèmes sociétaux qui n'intéressent personne et la seule alternative c'est le pen (qui n'a rien d'extrême droite d'ailleurs en passant) et mélanchon (qui divise plus l'extrême gauche qu'autre chose).

Perso quand je regarde autour de moi je pourrais classer les jeunes en 3 catégories : ceux qui s'éduquent avec yann barthès et la télé en général (impressionnante la propagande en ce moment) et qui votent à gauche (mélanchon la plupart du temps) parce que pour eux le pen = hitler, ceux qui vont voter FN en guise de doigt d'honneur aux autres ou parce qu'ils ont mangé un peu trop de propagande sur internet et ceux qui ont totalement lâché l'affaire et qui en ont strictement rien à foutre. Mais en général c'est plus des votes contre quelque chose plutôt que par conviction.

D'ailleurs du coup, vouloir sortir de l'europe c'est progressiste ou conservateur ? On dirait que le changement fait peur à beaucoup de progressiste c'est bizarre :mrgreen:
  Répondre
Cabotin a écrit :mais justement, je pense que ne pas voter a plus d'impact que de voter blanc.

dire qu'aux US par exemple il n'y eu que 54,2 % de votants soit 45,8% d'abstention et qu'on se dise régime démocratique c'est du foutage de gueule. Le peuple devient une personne sur deux. L'autre on s'en fou, on se bande les yeux; on fait mine de ne pas voir ses revendications alors on le dénigre à l'aide des joyeux-bons-médias-citoyens. Le non votant est pointé du doigt.
Voilà la démocratie d'aujourd'hui. Il pourrait avoir 99,9% d'abstention le 0,1% qu'il reste choisirait pour ta gueule. C'est ça LEUR démocratie; car seul les 0,1% sont des bons citoyens qui ont rempli leur fonction de citoyens, qu'on pourrait résumer à "vote et ferme ta gueule".
Et la France est remplie de bon citoyens qui remplit leur mission citoyenne car ils sont bien allés en cours d'éducation civique au collège et seront toujours là pour te faire la morale si tu refuses de jouer le rôle du pion qu'on t'a attribué. Donc ouais je comprends ceux qui n'votent pas. Ils ont leur raison. Chacun à ses raisons. Et même si vous n'en n'avez pas (du moins de valable pour les moralisateurs; hein car les médias sont tous une belle bande de gens qui savent mieux ce que vous devez faire où pas) comme le flemmard, ça peut montrer aussi que ouais, que leur politique ne vaut pas l'coup de bouger son Q su canap.

Le seul problème, c'est que malheureusement, y'aura toujours des gens qui trouve ça "démocratique" "citoyen", et "normal". Ainsi, si le non-vote est, il ne suffit pas de s'arrêter encore une fois à cette simple mesure plus symbolique qu'autre chose, mais essayer, dans votre réel à vous, d'avoir prise sur quelque chose, et d'ouvrir des brèches dans le système bien gogo du papa maman modèle.

Cela peut être très simple. On le sait, on nous le rabâche, nous sommes dans un système de consommation. Ainsi, et même forcément, votre façon de consommer aura un impact. Mais ça peut être aussi être volontaire dans une association de rdr.

De toute manière, la radio politique 2000 ne va pas cesser du jour au lendemain et continuera à bourdonner dans vos oreilles avec ou sans vous, alors ouais, j'me dis qu'à côté, faut créer des choses avec ce qu'on a.

Bien au contraire mon chère Cabotin, j'aimerais d'abord préciser que je pense le vote n'est pas la seule voie manière de s'exprimer et de faire changer, j'ai beaucoup de respect pour la fraternité et l'organisation sociale dont on discute souvent ici. Je dis juste que ce qui mine le changement c'est le militantisme. Or pour moi ne pas voter ce n'est pas du militantisme (en ces conditions).

Je vais prendre l'exemple de la guerre. Tu crois qu'il suffit de ne pas aller à la guerre pour être pacifiste. Non, être pacifiste, c'est milité pour la paix et pour l'amour entre les peuples. C'est prendre des risques, quitte à se faire assassiner légalement (Jean Jaurès). Dans le vacarme du présent, ne pas porter sa voix, c'est être complice du silence.
Il ne s'agit pas de forcer les gens à prendre parti, il s'agit de les forcer à être a minima acteur de la démocratie. Parce qu'à partir du moment où on n'y croit plus, et qu'on laisse le vote aux masses endoctrinés, là il n'y a plus de démocratie, de voies dissonantes.

Il est là le cœur de notre désaccord, la voie dissonante. Là tu prends ta propre opinion, ton propre environnement. Mais dans les médias mainstream, quand ils parlent des abstentionnistes (quand ils en parlent, parce que souvent ils aiment raconter qu'1/3 des français est prêt à voter Le Pen alors qu'en fait il faut exclure les non-inscrits, les abstentionnistes et les votes blancs). Bref quand ils parlent des abstentionnistes, ils nous expliquent qu'une partie croit que la politique n'est plus capable de changer leur vie concrète (sauf quand ils perdent leur emploi où là c'est de la faute du politique), l'autre moitié ce sont des gens qui ne s'intéressent même pas à la politique. Voilà à quoi cet acte citoyen est réduit ! A un désintérêt ! A une oisiveté intellectuelle ! La caste te méprise ! Comment faire preuve de militantisme lorsque le rapport de force est unilatérale. Je ne connais pas une victoire, pas une chute de régime, pas un progrès sans rapport de force, sans volonté de porter sa voie. Maintenant libre à toi de ne pas le faire pas le haut, de ne pas vouloir changer de l'intérieur mais il me parait légitime de dire que pestiférer le système puis ne pas voter ni militer activement c'est le conforter dans son délire.

Pour revenir à votre débat sur le conservatisme et la crise américaine. A mon sens il y a 2 problèmes dans cette élection. Déjà il y a la triche de Clinton sur Sanders qui a miné des pans de catégories sociales entière vers d'autres horizons. Ensuite il y a effectivement ce système de grands électeurs et de démocratie indirecte, qui contrairement à ce que j'ai lu ici est sensé être réactualisé par rapport aux évolutions démographique tout les 8 ans, pour que la répartition démocratique soit préservé (qui est à mon sens plus légitime qu'un rapport de force campagne/ville).

Maintenant concernant la crise progressiste qui nous traverse, c'est simplement le résultat du triomphe de l'ignorance et du conformisme. Cette fameuse droitisation de la société repose sur une colonne presque religieuse. Ça ne choque personne de voir des jeunes de 18 ans (dont né en en 1999) pesté contre l'euro et réclamer un franc qu'il n'ont même pas connu !!! Être réac et vouloir préserver (voir plutôt revenir) à des traditions dans cette jeunesse c'est une hypocrisie viscérale. Le plus grand bouleversement socio-culturel qu'ils ont connus et qui les menace d'une certaine manière, ce n'est pas l'immigration africaine, ce n'est pas Erasmus, ce n'est pas le logo d'une monnaie, c'est internet, c'est le progrès technologique, c'est les réseaux sociaux. Mais qui peste contre ça ?

Durant la révolution industrielle il y avait des militants d'extrême droite qui s'opposait au ligne de chemin de fer en occupant les les rails parce qu'ils revendiquaient le fait que se déplacer plus vite allait changer la face du monde. Et ils avaient raison, indépendamment du fait que je ne considère pas ça comme un mal. Ces militants d’extrême droite, écologiste qui plus est, avait une véritable continuité. Mais quand j'allume ma télé et que je vois un renoi bien sapé qui se revendique de droite pour les valeurs d'identité nationale et de "vraie racine" et traditions de la France. Je finis par croire que la continuité c'est perdue à jamais.

Je sais pas si vous voyez jusqu'où on en est ? Le conformisme à toujours exister, le fait de nier sa personnalité, son histoire pour adhérer à une mode aussi. Mais le fait que tout cela soit répandue, accepté et normalisé c'est dingue.

Trickser: Ceux qui vote contre, ceux qui vote par peur, ce sont ceux qui vote pour les candidats traditionnels, Mélenchon bénéficie plutôt d'un électorat traditionnel et d'un électorat d'adhésion.
Maintenant concernant le projet Européen, revenir comme en 14 ou en 39 n'est pas à mon avis du progrès. De même vouloir faire avancer un projet n'est pas un conservatisme.
Ta caricature du progrès est assez ridicule au fond. Tout est bien plus complexe et tu le sais très bien. Mais bon au fond ça ne me choque pas, c'est dans la continuité du raccourci entre Front National et Antisystème.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
Trickster a écrit :Donc si je vous comprend bien conservatisme = caca pour vieux con et progressisme = avenir merveilleux ? C'est pas parce que y'a "progrès" dans le mot que ça veut dire que c'est forcement la meilleur solution ! Je suis assez d'accord avec Michéa sur son analyse de la "gauche" d'aujourd'hui et toute la mythologie qui va avec (dont le fameux sens du progrès) et je dois pas être le seul vu les intentions de votes.

Non personne n'a dis ça, déjà parce qu'en réalité tout le monde est un peu entre les deux. La danger dans ce que j'explique dans le nouveau jeu politique c'est justement cette caricature, cette polarisation à l'extrême qui comporte le risque de diviser le peuple sur un combat un peu fantasmé et mis en scène à l'excès.


Citation :D'ailleurs du coup, vouloir sortir de l'europe c'est progressiste ou conservateur ? On dirait que le changement fait peur à beaucoup de progressiste c'est bizarre :mrgreen:

Vouloir sortir de l'Europe c'est généralement considéré comme conservateur, pour plusieurs raisons :

-Ce serait un retour a une époque généralement plus conservatrice.

-L'Europe facilite la circulation des personnes, des cultures et des biens, et que cela est lié à la définition du progressisme.

-Le souverainisme entretien des liens très étroits avec la pensée conservatrice.
  Répondre
Citation :Et je pense pas que les jeunes votent le pen par plaisir ou réelle conviction mais parce que c'est la même merde depuis le début de leur vie, les jeunes qui ont la vingtaine ont juste connu l'alternance droite/gauche gauche/droite en voyant bien que ça change strictement rien si ce n'est quelques problèmes sociétaux qui n'intéressent personne et la seule alternative c'est le pen (qui n'a rien d'extrême droite d'ailleurs en passant) et mélanchon (qui divise plus l'extrême gauche qu'autre chose).
Mouais, mais c'est faux et tu le sais très bien. Même un quinquagénaire français n'aura connu que 2 mandats de présidents de gauche. La Vème république française n'aura été pratiquement que de droite, alors les salades du genre "gauche/droite c'est pareil mon gars faut que les choses changent tu vois !" c'est d'une ignorance ou d'une hypocrisie assez marquée. On a tendance à minimiser les progrès réalisés pour se focaliser sur le mauvais d'un mandat, et ce que ce soit sous un gouvernement de gauche ou de droite. Quand aux petits problèmes sociétaux qui n'intéressent personnes... je sais pas, faut vraiment que je réponde à ce genre d'absurdités, il y a eu des progrès sociaux, c'est tout, tu peux pas le nier, à moins que tu sois du genre à gueuler dans une manif pour tous. Manif pour tous principalement composée de partisans FN je crois non ? Phillipot n'est-il pas le bras droit du FN ? Bref c'est un peu le comble... à moins qu'il ne préfère se contenter du pacs, en tout les cas ce genre de militants xénophobes sont juste à côté de leurs pompes.

Après il ne faut pas voir que l'aspect positif de ce mandat non plus, la récupération politique des attentats pour policer et militariser le pays, l'insistance de l'appartenance nationaliste, et ce, même venant d'un gouvernement de gauche (La France, La France, La France chers compatriotes ! Ils l'auraient dis une fois de plus, peut-être me serais-je d'avantage sentit français qu'être vivant...), même la légion du bal masqué a eu droit à sa propre pub dessus, faut pouvoir se les payer les JT dis donc. La loi travail, où il fait vraiment bon de voir les gens se bouger le cul pour leur petit boulot quand ils ne lèvent pas un pouce pour les massacres qui ont lieu pas si loin d'ici. Non vraiment, il faut être votant ou militant pour avoir la classe c'est tout... Le 49.3 ouais j'avoue c'est pas très démocratique tout ça, ça fait peser de gros soupçons quand à la nature du système dans lequel on évolue. Bon après il n'a déjà été employé que plus de 80 fois depuis le début de la Vème république, peut-être pas autant médiatisé que sous le gouvernement Hollande c'est vrai, mais on vit avec son époque et son espace non ? Quand à l'arrestation de personnes qui hébergent des réfugiés, qui sont reconduit à la frontière, mineurs ou pas, oui j'y connais pas grand chose en politique mais je trouve pas ça très en accord avec les valeurs de la gauche, ça aurait été sous Le Pen encore je dis pas, en plus d'être choquant ça aurait au moins paru crédible.

Citation :Mais quand j'allume ma télé et que je vois un renoi bien sapé qui se revendique de droite pour les valeurs d'identité nationale et de "vraie racine" et traditions de la France. Je finis par croire que la continuité c'est perdue à jamais.
Ooooooh une ethnisation du débat, dis moi, t'es un gaullois ? Sinon t'es un néanderthal ou un sapiens ? Sinon t'es un diplodocus ou un vélociraptor ? Les migrations c'est aussi vieux et naturel que la vie, la vie c'est le mouvement. C'est l'être humain qui a commencé à bâtir des putains de murs et à trancher des frontières imaginaires. Et tu viens parler de racines faussées par la couleur de peau de quelqu'un car en sois-disant inadéquation avec un sentiment d'identité nationale ? Un blanc ne peut pas être mal sapé et se revendiquer de gauche alors ? Et en quoi ce serait plus légitime pour un blanc que pour un noir d'être de droite et de revendiquer un sentiment d'identité nationale ?

Citation :Le plus grand bouleversement socio-culturel qu'ils ont connus et qui les menace d'une certaine manière, ce n'est pas l'immigration africaine, ce n'est pas Erasmus, ce n'est pas le logo d'une monnaie, c'est internet, c'est le progrès technologique, c'est les réseaux sociaux. Mais qui peste contre ça ?
Coucou ! Big Grin Je pensais que ça t'aurais pas échappé, mais au vu de ce que je viens de relever dans tes dires, ba il est probable que si en fait :/

Les lois évoluent en ce domaine, et on est assez bien placés pour savoir que les lois peuvent être une vraie plaie, tout comme le fait d'imposer internet peu à peu. Il est possible que ce qui se dis sur internet (comme ce que j'ai, suis et serais, si tout se passe bien, en train d'écrire par exemple, et ce pour chacun des membres de ce fofo, et ce pour chaque caractère, phrase, smiley, image, vidéo etc... échangées via les réseaux sociaux, les textos et les conversations téléphoniques) soit un jour retenu contre vous, mais vous avez le droit de garder le silence ! Donc si un régime qui se révélait par la suite devenir totalitaire accédait au pouvoir, par queeelque moyen que ce soit, il pourrait en toute légitimité exercé une pression plus ou moins forte, individu par individu, via les cyber-échanges je pense, si ce n'est pas déjà le cas. D'où la nécessité, en suivant son instinct de survie, de faire attention à ses propos, mais ça c'est mon côté altruiste/égoïste potentiellement délirant.
  Répondre
Aid3n a écrit :Mouais tu es un poil optimiste, ça fait quand même flipper tout ces minots qui sont prets a voter FN ou encore les jeunes musulmans qui eux ne voteront pas FN mais qui ont des idée tout autant conservatrices (même si ils ne pas tous concernés). Je dis ça c'est que normalement on commence sa vie plutot du côté des progressistes pour doucement dévier vers le conservatisme, à mon sens c'est normal mais si les jeunes se mettent a être conservateur dès le début...
Après les logiques peuvent s'inverser mais bon j'en doute.

Si certains veulent transmettre le peu de valeurs que leurs parents leur ont transmis, je ne verrais pas ça comme du conservatisme. En fait je ne pense pas que les jeunes frontistes soit conservateurs dès le début, ils sont juste bêtes en ne pensant à rien d'autre que leur peur immature, avec une manière de penser peu nuancée pour ne pas dire radicale. En grandissant et en se confrontant à la réalité, ils ont tous le loisir de se rendre compte que ce qu'ils pensaient à 20 ans étaient stupides et clichés, et que les idées du FN le sont tout autant, avant de tomber en fin de vie dans une espèce de conservatisme d'homme fatigué et se rassurant comme il peut sur le plan nostalgique.

Quand je vois les tendances écologistes véhiculées par les médias, mais aussi les gens qui deviennent véganes ou prennent un vélo au lieu de leur voiture, je me dis qu'ils participent à la vision progressiste que j'évoquais, après pour le fait d'être flippé vis à vis de son identité nationale, là c'est autre chose, et je ne saurais pas dire quelle sera la grande tendance du future, même si j'espère par optimisme oui, que les jeunes préfèreront le progressisme multi culturel au conservatisme fasciste de base (en tout cas si les jeunes votent FN, c'est plus pour l'avenir soit disant meilleur que leur promet Le Pen, que pour revenir en arrière, ou alors je ne me rends pas compte à quel point les fachos réactionnaires se sont répandus dans la société).
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
Citation :Dans le vacarme du présent, ne pas porter sa voix, c'est être complice du silence.

Pour moi le non vote est un acte tout autant que le vote. Et c'est ça que je reproche à certain média, c'est de mettre tout le monde dans le même panier. Abstentionnistes = feignants.

Pour ma part je pense que ne pas voter peut très bien relever d'un militantisme.

De plus, ceux qui dénoncent les abstentionnistes avec les arguments habituels devraient (dans leur logique) militer pour le vote obligatoire et la prise en compte des votes blancs, ce qui est très peu le cas.
Le flic c'est toi
  Répondre
Citation :De plus, ceux qui dénoncent les abstentionnistes avec les arguments habituels devraient (dans leur logique) militer pour le vote obligatoire et la prise en compte des votes blancs, ce qui est très peu le cas.
Carrément, imposer le vote quoi... Ouais ouais puis tant qu'à pousser le délire on peut forcer les gens à ne voter que pour une seule personne, comme ça si ça foire ba le représentant peut dire "mais noooon c'est la faute du peuple d'abord !".
Sinon considérer l'abstention comme un vote blanc serait un initiative envisageable je pense.
  Répondre
On serait encore moins en démocratie si on forçait les gens à aller voter :mrgreen:

Perso j'irais voter par conviction au premier tour, mais pas au second même si le FN y est, parce que j'estime que ce n'est pas le modèle du vote qu'il faut changer ou obliger, à ce niveau là l'erreur est humaine et ce sont les candidats véreux qui font que les gens délaissent la politique, et le vote.

Si on appliquait la loi en condamnant les politiciens corrompus, on entendrait moins de bêtise dans les médias, on n'assisterait pas aux égo-trip de nos représentants politiques en qui les gens auraient alors confiances, et ils iraient voter par convictions.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
Cabotin a écrit :Pour moi le non vote est un acte tout autant que le vote. Et c'est ça que je reproche à certain média, c'est de mettre tout le monde dans le même panier. Abstentionnistes = feignants.

Pour ma part je pense que ne pas voter peut très bien relever d'un militantisme.

De plus, ceux qui dénoncent les abstentionnistes avec les arguments habituels devraient (dans leur logique) militer pour le vote obligatoire et la prise en compte des votes blancs, ce qui est très peu le cas.

Pour le coup je suis d'accord avec toi, il y a la juste mesure dans ton propos qui nous permet de trouver un point d'équilibre entre nos opinions. Maintenant comme tu l'as dit, le jeu des médias de nos jours est totalement défavorable à ton envie.

Par ailleurs, sur la reconnaissance du vote blanc et le vote obligatoire. Je vois que ça fait des émules chez certains (notamment Mydri et Laura) mais ne croyez pas que c'est une lubie anti-démocratique. La Belgique qui est un pays où la démocratie est en bien meilleure santé que la notre (et qui a fait un nombre considérable d'avancée sociale grâce à une coopération des partis politique, notamment sur les droits LGBT etc). Donc en Belgique, le vote est obligatoire sous peine d'amende. Mais ne croyez pas qu'obliger les gens à aller voter c'est les forcer à se conformer à une idée, comme le parti unique des dictatures communistes. Bien au contraire, à partir du moment où le vote blanc est reconnue et que l'offre politique est suffisamment étendue, obliger les gens à aller vôté c'est simplement améliorer la représentativité des citoyens et donc améliorer la démocratie (d'une certaine manière). Par ailleurs concrètement ça pousse les gens à faire un vote d'adhésion (et donc exit les macron, le pen et autre c*nnard qui utilise le vote utile pour gonfler leur sondage), puis ça pousse les politiques à faire des coalitions.

MydriHaze: Sur mon exemple du jeune identitaire, tu as parfaitement raison de me reprendre et c'est bien légitime mais tu te méprends sur mes idées (et sur mon exemple), j'ai peut être pas été assez précis mais lorsque je dis que son objectif politique c'était les "vrais racines" de la France, c'est bien parce que ce n'est pas une simple question d'identité et d'appartenance nationale, mais c'est parce que c'est un militant des jeunesses LR et qu'il a répandu par l'affirmative lorsque la journaliste lui a demandé si il faisait écho aux propos de nadine morano sur la race blanche. Ici c'est clairement le cas de quelqu'un qui s'est construit une identité mensongère (justement parce que la France n'est pas qu'un pays de blanc judéo-chrétien) probablement par un mouvement d'uniformisation sociale vis à vis de ces pères des jeunesse LR. C'était sur l'émission assez moderne flashtalk sur france 4.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
Cabotin a écrit :De plus, ceux qui dénoncent les abstentionnistes avec les arguments habituels devraient (dans leur logique) militer pour le vote obligatoire et la prise en compte des votes blancs, ce qui est très peu le cas.

Je connais beaucoup de gens qui ont cette vision (souvent des électeurs de Mélenchon d'ailleurs).
Après c'est peut être dû au fait que j'aime bien Méluche, du coup j'ai naturellement tendance à me rapprocher de gens qui partage ces idées.

Mais je sais que la plupart des sympathisants UPR pensent la même chose.

Perso je vois pas le problème à imposer le vote, c'est même une idée qui me plait. A condition de prendre en compte les votes blancs bien évidemment. On oblige les gens à participer à leur démocratie, si ils considèrent qu'il n'y a vraiment aucun candidat qui leur plait alors ils votent blanc, où est l'arnaque là dedans ?
Après je sais pas si ça peut fonctionner sur un système premier tour+second tour, faudrait ptetre changer ça aussi.
  Répondre
Xochipilli94 a écrit :Mais ne croyez pas qu'obliger les gens à aller voter c'est les forcer à se conformer à une idée, comme le parti unique des dictatures communistes. Bien au contraire, à partir du moment où le vote blanc est reconnue et que l'offre politique est suffisamment étendue, obliger les gens à aller vôté c'est simplement améliorer la représentativité des citoyens et donc améliorer la démocratie (d'une certaine manière). Par ailleurs concrètement ça pousse les gens à faire un vote d'adhésion (et donc exit les macron, le pen et autre c*nnard qui utilise le vote utile pour gonfler leur sondage), puis ça pousse les politiques à faire des coalitions.


Tisalut a écrit :On oblige les gens à participer à leur démocratie, si ils considèrent qu'il n'y a vraiment aucun candidat qui leur plait alors ils votent blanc, où est l'arnaque là dedans ?

là dessus je vous rejoins. mais à condition de trouver un autre système de "parrainage" que celui des 500 signatures.

comme dit Tisalut j'vois pas l'arnarque mais encore et toujours si l'idée peut plaire, ça dépend comment c'est fait !
Le flic c'est toi
  Répondre
Citation :Je vois que ça fait des émules chez certains (notamment Mydri et Laura) mais ne croyez pas que c'est une lubie anti-démocratique.
Je n'en crois rien. Je pense que c'est même un droit démocratique fondamental au même titre que celui d'aller voter. Du coup je trouve tout bonnement honteux ce principe de taxer l'abstention en Belgique. Si je n'avais pas les connaissances nécessaires pour mesurer l'implication que pourrait avoir mon vote, je me considérerais comme irresponsable d'aller voter. Mais bon, je suis ni futé, ni responsable alors bon Rolleyes

Citation :Mais ne croyez pas qu'obliger les gens à aller voter c'est les forcer à se conformer à une idée, comme le parti unique des dictatures communistes.
Si, il faut reconnaître que forcer les gens à aller voter peut revêtir un aspect dictatorial, alors certes ça va que c'est seulement une amende mais quand même. Quand aux dictatures communistes, oui c'est autre chose encore, mais je pense qu'elles n'ont de communiste que le nom, au même titre que les démocraties actuelles d'ailleurs, du moins ce que j'en connais.

Citation :MydriHaze: Sur mon exemple du jeune identitaire, tu as parfaitement raison de me reprendre et c'est bien légitime mais tu te méprends sur mes idées (et sur mon exemple), j'ai peut être pas été assez précis mais lorsque je dis que son objectif politique c'était les "vrais racines" de la France, c'est bien parce que ce n'est pas une simple question d'identité et d'appartenance nationale, mais c'est parce que c'est un militant des jeunesses LR et qu'il a répandu par l'affirmative lorsque la journaliste lui a demandé si il faisait écho aux propos de nadine morano sur la race blanche. Ici c'est clairement le cas de quelqu'un qui s'est construit une identité mensongère (justement parce que la France n'est pas qu'un pays de blanc judéo-chrétien) probablement par un mouvement d'uniformisation sociale vis à vis de ces pères des jeunesse LR. C'était sur l'émission assez moderne flashtalk sur france 4.
Excuse-moi pour la méprise. J'avais pas la référence effectivement...
  Répondre
Tisalut a écrit :Perso je vois pas le problème à imposer le vote, c'est même une idée qui me plait. A condition de prendre en compte les votes blancs bien évidemment.

Effectivement avec ce compromis ça pourrait se tolérer d'obliger les gens à voter "démocratiquement", et y aurait moyen de troller des partis en votant massivement blanc lol, ou alors de changer le modèle politique si le vote blanc est majoritaire, enfin on pourrait s'en servir comme indicateur d'une santé politique.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
Où sont nos amis belges ? Ce serait cool qu'ils nous en parle !

Sinon aujourd'hui est une belle journée puisque je viens de tomber sur 2 bons articles:

https://www.vice.com/fr/article/les-medi...-melenchon

https://www.vice.com/fr/article/une-seul...t-en-masse
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
Bordel mais pour moi un second tour Mélenchon/LePen ça serait excellent, le pied de nez ultime au PS et LR. La gifle ultime au néo-libéralisme !
Après j'aime bien le programme de Mélenchon donc je suis pas ultra objectif ^^.
  Répondre
Laura Zerty a écrit :On a bien vu en 2002 en France que lorsque les gens se mobilisent, ils ont ce qu'ils veulent, mais aujourd'hui c'est fini, y a plus vraiment de conviction et je ne serais pas étonné que le FN remporte des régions voire les présidentielles dans les années à venir..

Pour comprendre le vote FN, il faut comprendre la déception des gens qui se sont senti trahi par le politique (de gauche comme de droite)...Par exemple dans le Nord beaucoup de communistes déçus votent FN. Ce reportage récent (2005: quand les Français ont dit non à l'Europe) montre bien la défiance envers les politiques et le politiquement correct; et comment on en arrive là (notamment par contestation):


[video=youtube;_UBMIh8mvws]https://www.youtube.com/watch?v=_UBMIh8mvws[/video]


Aujourd'hui, j'entends même des gens d'extrême gauche/ anarchistes qui disent que voter MLP permettrait d'enfin faire tomber les masques: si elle passe, les autres officines politiques ne laisseront pas faire et on verra donc que la démocratie est une mascarade...et les gens se réveilleront plus qu'avec Macron (qui comme la grenouille va nous faire mijoter à feu doux, alors que MLP ça sera l'eau bouillante).


Trickster a écrit :Donc si je vous comprend bien conservatisme = caca pour vieux con et progressisme = avenir merveilleux ? C'est pas parce que y'a "progrès" dans le mot que ça veut dire que c'est forcement la meilleur solution...


Tout à fait ! Si on va au bout du progressisme, on voit bien où tout ça nous mènera...


Xochipilli94 a écrit :La Belgique qui est un pays où la démocratie est en bien meilleure santé que la notre

Ah oui ?
Belgique: Des salariés acceptent de se faire implanter une puce électronique dans la main

Merveilleux la Belgique...

[video=youtube;MvfYxmD0L3E]https://www.youtube.com/watch?v=MvfYxmD0L3E[/video]
  Répondre
Je pense qu'il faut changer le monde depuis son foyer. Briser les lois que l'on méprisent sans attendre que la société change

ps: ceci n'est pas une ode à la pédophilie hein
  Répondre
Le superviseur des arrangements entre Lafarge et Daech était candidat FN aux municipales

Et les militants d'extrême droite :
Des militants du FN incendiaient des voitures pour dénoncer l’insécurité
Normandie : 15 ans de prison pour le violeur qui voulait faire accuser des étrangers - Le Parisien
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
C'est quoi l’intérêt de poster ça ? T'essayes de te convaincre que le FN est rempli de connard ? Que la casse et le viol n'existe pas à l'extrême gauche ? Ou tu rappelles simplement à tout le monde l'énorme 2 poids 2 mesure entre l'extrême droite et l'extrême gauche dans les médias alors que les militants d'extrêmes gauches sont clairement les plus agressifs ?

Sérieux ça fait de la peine.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)