• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Véganisme et régimes alimentaires
#31
Perso ma tante et mon oncle ont un jardin et un poulailler. Ils faisait poussé les légumes, quelques fruits. Ils élevaient les poules et récoltaient leur oeufs, de temps en temps ils en tuent une sinon ils vont au marché prendre une pièce de viande au boucher et acheter quelques poussin ou un coq pour continuer a faire procréer le poulailler.

Je ne vois pas en quoi je mangeais mal et à qui je faisais du mal.

Les extrêmes tout ça tout ça.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#32
Qu'on lutte pour que les animaux aient des conditions de vie dignes d'eux : Oui. Faire de la propagande vegan : Non.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#33
J'ai pas vraiment l'impression de propagande, c'est pas sa faute si le veganisme a quasiment que des avantages :lol:
  Répondre
#34
C'est dans la façon d'apporter le message. A bas la guerre, a bas la guerre mm tsi mm tsi mm tsi, a bas la guerre, a bas la guerre! (
)

Je ne nie pas les avantages du veganisme, au contraire.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#35
Perso jveux juste lutter contre les certitudes, que chacun fasse les choix qu'il veut sans se sentir culpabilisé ou autre par qqun, mais que ce questionnement naisse naturellement chez l'individu. Qui alors en prenant conscience, fait des choix qui ne regardent que son karma.

On peut penser que manger KFC c'est mal pour tout un tas de raisons valables, mais imposer ses conclusions à autrui, jsuis pas fan.

On peut donner tous les éléments d'information pertinents dont on dispose pour aider quelqu'un à faire des choix, répondre à ses questions s'il en a auxquelles on peut répondre, mais on ne peut pas forcer quelqu'un à passer une porte qu'il ne veut pas franchir, même s'il voit tout ce qu'il y'a derriere car elle est grande ouverte devant lui. C'est en tout cas comme ça que je vois les choses à cet instant.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#36
Jean-Phil a écrit :Et qui sommes nous pour dire qu'elle ne crie pas? je trouve ça plutot prétentieux ^^.

Je dois vraiment t'expliquer qu'un végétal ne possède pas de système nerveux ? ^^
  Répondre
#37
Ah pas le même que pour un animal, j'en conviens ... et je n'ai aucune certitude qu'il y'en ai un vegetal qui lui ressemblerait de pres ou de loin. Les arbres qui se parlent entre eux, c'est quand même le signe qu'ils ressentent que quelque chose les aggresse, c'est une forme de nociception non? http://journals.cambridge.org/action/dis...id=5927832

Et pas de "ouais mais un arbre et une carotte c'est pas pareil", parce que dans ce cas un chien et mon Dudule, c'est pas pareil non plus.

Et si c'est qu'une question de souffrance, pourquoi pas passer aux insectes? Très riches en proteines, acides aminées et minéraux, ils n'ont pas de systeme nerveux de la douleur, et c'est super bon!
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#38
Entre "ressentir une aggression" et "ressentir la douleur" telle que nous la ressentons, je pense qu'il ne faut pas non plus trop pousser l'anthropocentrisme. Néanmoins ça ne justifie pas de détruire bêtement des forêts pour s'enrichir.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#39
Citation :Entre "ressentir une aggression" et "ressentir la douleur" telle que nous la ressentons, je pense qu'il ne faut pas non plus trop pousser l'anthropocentrisme.

J'ose te renvoyer cette phrase pour dire qu'il ne faudrait pas trop pousser l'anthropocentrisme à propos des insectes dans ce cas, et étudier cette alternative sérieusement.

(même si j'ai du mal à voir le rapport à l'antropocentrisme dans le fait d'étudier le statut "d’être sensible" pour le règne végétal ^^)
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#40
La solution des insectes est une solution industrielle, pas une solution d'autonomie. A moins que tu élèves et cuisine toi-même tes insectes. Mais attention à ne pas rentrer dans l'élevage morbide. De plus, il y a des protéines, du fer et tout ce qu'il faut dans les légumes, les céréales, les champignons, etc.

Je trouve à la limite beaucoup plus intéressantes les possibilités du lupin, du pois cassé et d'autres légumineuses pour faire des farines transformables en simili-carnés, si c'est vraiment ça que les gens veulent.

Les végétaux sont des êtres vivants, mais leur sensibilité et leur "intelligence" sont sans aucun doute d'une toute autre nature que les nôtres.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#41
Citation :Les végétaux sont des êtres vivants, mais leur sensibilité et leur "intelligence" sont sans aucun doute d'une toute autre nature que les nôtres.

A mes yeux, ce n'est pas assez pour dire qu'il n'y a pas de souffrance dans la façon que nous avons d'exploiter les végétaux, jpeux comprendre que c'est un peu too much, mais je choisis de le vivre comme ça.

D'où l'idée de permaculture, mais je t'apprends rien là ^^.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#42
Il y a une différence entre enfermer des animaux dans 2m² et faire pousser des végétaux dans la nature... Les végétaux vivent une vie normale de végétaux, pas les animaux en cage, pour moi c'est pas vraiment pertinent de vouloir comparer ça :paranoid:

La souffrance c'est pas que la cueillette ou l'abattage Confusedmoke:
  Répondre
#43
Industrie agro alimentaire, bourrer les champs d'engrais et de pestiscides, avoir tout mécanisé. Le respect de la plante je ne le vois pas. M'enfin bon je respecte votre point de vue.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#44
C'est sûr. Mais les vegans sont contre ce genre de pratiques (ça fait parti du mouvement, comme manger bio, etc...).

La différence c'est qu'on pourrait nourrir tous le monde sans passer par ces pratiques là avec les végétaux, alors qu'avec la viande on peut pas (du moins pas avec la consommation excessive actuelle que l'on a presque tous) Wink

Mais il est évident que manger les oeufs de la poule de bidule n'a tué personne, mais c'est utopique de dire qu'on pourrait arriver à ce que tous le monde fasse ça (petite consommation avec que des producteurs locaux). Tout comme il est utopique de penser que le monde peut devenir vegan :mrgreen:
  Répondre
#45
@ Jean-Phil : Bah justement, là tu parles de culture de masse, hors il me semble que le véganisme inclut une notion de respect des plantes (comme de touts êtres vivants, en fait) - d'où la permaculture (qui est incompatible avec le "tout mécanisé" il me semble). Sans compter le refus des pesticides (bio, toussa...)


Après perso j'ai jamais aimé faire ma petite nature concernant les animaux ou les plantes, ça ne me dérange pas de les tuer si c'est pour répondre à un besoin spécifique. ...tant que je n'y suis pas trop attaché huhuhu.

J'ai rien contre les petits élevages, mais je comprends le boycott de l'industrie animale : ça demande des ressources énormes, les 3/4 de la viande part dans des aliments congelés dégueulasses (que même mon chat refuse de bouffer).
L'autre truc qui me titille un peu, c'est qu'encore au siècle dernier la viande était un aliment de bourgeois, et que la majeur partie de la population n'en mangeait que le dimanche - ça les dérangeait, vos grands-parents, de bouffer que des légumes la semaine ? Le fait que la viande soit un aliment de riche ne me semble pas étranger à sa popularisation : grâce à l'industrialisation, même les petites gens peuvent s'offrir ce plaisir à chaque repas. C'est une façon d'ôter un privilège à la classe d'au-dessus.

Je comprends qu'on puisse s'en battre les steaks (hahaha) de la souffrance des canards (couac couac), mais l'argument du gâchis des ressources (combien de tonnes de blés et de litres d'eau pour avoir un kg de boeuf ?) me semble prévaloir.
Mais de toutes façons osef, tenter de prendre conscience du monde dans lequel on vit c'est un truc de hippie, berk.

Enfin on a encore de la chance en tant qu'humains, j'aimerais pas bouffer les boîtes de mon chat quand je vois ce qu'il y a dedans... tous les rebuts de l'industrie carnée, justement.

Et avant qu'on m'traite de bouffeur de graines (sic), je précise que je refuse rarement de passer à côté d'une entrecôte lorsque la possibilité m'en est offerte. J'ai même un plaisir fou à bouffer de la viande, particulièrement crue. Après analyse, en essayant de ne pas subir l'influence des discours végans et carnistes (qui ont tendance à me fatiguer), j'ai remarqué que ce plaisir était en tout point semblable à une addiction : satisfaire une envie plutôt qu'un besoin. Exactement comme pour macdo, les jeux-vidéos ou une bonne trace de ké.

Par curiosité (et pour le porte-monnaie), j'ai cherché à maintenir un régime exclusivement végétarien (avec oeufs et lait) pendant quelques semaines. En dehors des carences que j'ai pu ressentir (parce que j'ai pas été soigneux), j'ai surtout remarqué un dédain de la viande croissant, au point où passer devant une boucherie ne m'ouvrait plus l'appétit - au contraire même.

Du coup, je me demande si l'attitude végan radicale n'est pas un moyen de se mettre à l'abri d'une addiction assez forte. Refuser de manger un produit industriel, ouais, mais pourquoi refuser de manger un porc élevé en quasi-liberté, bien nourri ? Si ce n'est par peur de se remettre à manger de la viande ?


J'aime bien les gens qui remettent en question les végans et l'industrie alimentaire mais qui ne se remettent jamais en question eux-même, genre ils ont été élevés selon certaines normes et il faudrait surtout pas en changer "parce que le poulet pané surgelé c'est bon".
  Répondre
#46
C'est sûr que les aliments fonctionnent comme n'importe quelle addiction dopaminergique. Jusqu'au beurre que je pensais avoir un mal fou à retirer de mon alimentation, parce que j'en tartinais tous les jours sur du pain. Eh ben après quelques jours sans, l'envie d'en manger m'est passée complètement... Après c'est comme tout, le fait d'y penser et d'en avoir l'image dans sa tête réveille un peu les papilles. Mais l'important quand on aime la bonne bouffe, c'est avant tout de prendre un minimum de temps pour se faire un petit carnet de recettes, de rapides à longues à faire selon les occasions, par saison, etc. Et manger un truc avec de bons ingrédients que t'as pris même 10 minutes à préparer (pour le plus court, une salade composée et sa vinaigrette), ça vaut tous les trucs industriels infâmes et bien plus.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#47
Je vais juste préciser que je n'ai pas dit que le discours vegan était stupide. Je disais juste que manger viande ou vegetaux, si c'est fait avec respect envers le "futur aliment" du début à la fin, dans un respect de l'interet collectif, sans surconsommation, y'a pas à dire que manger des vegetaux c'est mieux que manger de la viande.

Je suis contre l'elevage de masse ou la culture de masse.


Et je n'ai dis à aucun moment qu'il fallait manger un steak de 300gr matin midi et soir 7 jour par semaine 365 jours par an.


Bref, je n'ai rien contre votre poupée russe, puisqu'elle est contenu dans la mienne.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#48
Sauf qu'un végétal est fait pour être mangé, un fruit et un légume ça pousse, et si tu ne le ceuille pas, il pourrit. Un fruit dans la nature tu sème ses graines en le mangeant.


"Du coup, je me demande si l'attitude végan radicale n'est pas un moyen de se mettre à l'abri d'une addiction assez forte. Refuser de manger un produit industriel, ouais, mais pourquoi refuser de manger un porc élevé en quasi-liberté, bien nourri ? Si ce n'est par peur de se remettre à manger de la viande "

Bah tout simplement parce que pour certaines personne la vie d'un cochon vaut autant que celle d'un homme, pas plus, pas moins.
Et quand on part de ce principe la l'argument qu'il a eu une belle vie ne tient pas. Si je te donne 15 millions, la maison de tes rêves et tout ce que tu veux et qu'en échange vers tes 25 ans je te tue et je te mange, tu accepterais ?
  Répondre
#49
Un animal quand ça meurt ça pourrit ... GG l'exemple ^^"

Et la domestication des plantes par l'agriculture date d'il y'a un moment, c'était pas dans des champs à la base, mais on faisait la cueillette ...
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#50
Ok, donc cosomme uniquement des animaux mort de mort naturelle. Smile
Faut quand même pas pousser la mauvaise foi à dire qu'un animal à la même conscience de lui qu'une plante sérieux.
  Répondre
#51
Je te renvoie la remarque en te demandant de ne manger que des carottes qui ont fini de fleurir ... (arf ça fleuri des carottes? ^^)

Je ne pousse pas la mauvaise foi mais la reflexion ..... Enfin, je trouve.
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#52
Rafikh a écrit :Bah tout simplement parce que pour certaines personne la vie d'un cochon vaut autant que celle d'un homme, pas plus, pas moins.
Et quand on part de ce principe la l'argument qu'il a eu une belle vie ne tient pas. Si je te donne 15 millions, la maison de tes rêves et tout ce que tu veux et qu'en échange vers tes 25 ans je te tue et je te mange, tu accepterais ?

Dans le fond ça me fait toujours un peu rigoler, ce genre de considérations typiquement humaines. Je trouve ça admirable que par notre capacité à penser on en vienne à épargner la vie d'un animal si on a pas besoin de le manger. Mais je doute que la "valeur" de la vie du cochon soit la même dans un moment où tu crèves de faim.
Ca me semble un comportement presque naturel que de dominer le monde qui nous entoure pour vivre. Les gerbilles hésitent pas à bouffer leurs gosses, après tout. Pourquoi s'embarrasser de sentiments ? Est-ce qu'au final, si on se sent coupables de l'exploitation d'autres espèces, ce n'est pas juste parce que cette exploitation met en danger la nôtre ?

Bien sûr je ne pense pas entièrement ce que je dis là, mais si je suis capable de ce raisonnement c'est que je le pense un peu quand même ^^


Citation :Je vais juste préciser que je n'ai pas dit que le discours vegan était stupide. Je disais juste que manger viande ou vegetaux, si c'est fait avec respect envers le "futur aliment" du début à la fin, dans un respect de l'interet collectif, sans surconsommation, y'a pas à dire que manger des vegetaux c'est mieux que manger de la viande.

Je suis contre l'elevage de masse ou la culture de masse.

Bref, je n'ai rien contre votre poupée russe, puisqu'elle est contenu dans la mienne.

Tu t'es senti directement visé par mes propos alors que je ne te visais pas du tout, désolé arf. Enfin, ça montre bien que ta poupée russe est contenue dans la mienne ^^
  Répondre
#53
GG Couac ^^
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#54
Bah les légumes on les ceuille à maturité. Les animaux d'élevage sont tués des années plutôt que ce qu'il pourrait vivre. Puis un légume n'a pas de conscience de soit, contrairement à un animal. Sérieusement tu ne vois pas e différence entre un cochon et une salade ? ^^
  Répondre
#55
Y'en a un rose et l'autre vert? J'sais plus lequel a quelle couleur par contre ... Wink
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#56
Couac, peut être que justement on est plus dans la situation d'animaux sauvages, les manger maintenant c'est un choix et non une question de survie (d'ailleurs comme tu le fait justement remarquer, la question de survie c'est de ne pas les manger). Ouais surement que perdu dans la jungle je le mangerais pour pas crever, en attendant la je suis le cul sur mon canapé, donc j'ai le choix de ce que je mange. Il y à des types qu'on manger des gens lors d'un crash d'avion pour pas mourrir, je doute qu'ils soient devenus cannibale par la suite.
Mais j'ai jamais chercher à convaincre, je donne juste mon point de vue. Tu boufferais ton chien ? Pour moi un cochon à tout autant le droit de vivre que mes chiens, c'est mon point de vue, j'ai pas dit que c'est la vérité ultime. Maintenant libre à toi de dire que mes convictions c'est de la connerie, mais si je dit la même chose à un croyant je prends une amende Smile.
  Répondre
#57
Huhu bien répondu Rafikh, mais avant que tout ça tourne à une possible mésentente entre nous, je tiens à dire que je me suis volontairement fait l'avocat du diable pour connaitre vos arguments (à toi et jean-phil). Petit troll quoi, mais au final je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit ^^
  Répondre
#58
[Image: 150403015036755472.jpg]

Smile
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα

Γνῶθι σεαυτόν
  Répondre
#59
Rafikh a écrit :Pour moi un cochon à tout autant le droit de vivre que mes chiens
Le truc couillon dans un exemple de ce type, c'est que tes chiens tu les nourris avec des pauv' pitis cochons élevés dans d'atroces conditions et tués avant d'avoir pu connaitre leur descendance.
Et a moins d'avoir rendu son clebs végétarien, ou arpenter la nature chaque jour a la recherche de cadavres d'animaux morts de manière naturelle, ben avoir a la maison un animal de compagnie carnivore est tout aussi irresponsable que d'aller chez KFC chaque jours...
  Répondre
#60
Il existe des croquettes bio pour limiter la casse.

Ils font des croquettes végétariennes maintenant, avec des suppléments pour que ça reste équilibré :lol:

C'est un peu bricolage mais ils arrivent à faire tout et n'importe quoi maintenant, donc peut être que d'ici 100 ans on pourra nourrir tous les animaux comme ça :lol:
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)