• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
2-FA / 4-FA / 2-FMA / 4-FMA Tous à vos crayons
#31
Quelqu'un aurait un dosage pour une prise orale et nasale de 4-fma? Erowid ne renseigne pas sur la substance...
Quelqu'un a déjà eu l'occasion d'essayer ça?

Merci à vous
"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
[URL="https://soundcloud.com/psilosophia"]
[/URL]
  Répondre
#32
Cadeau cadeau :


Oral
Threshold 25mg-30mg
Light 30mg-60mg
Medium 60mg-95mg
Strong 100mg-125+mg

Insufflated
Threshold 15-20mg
Light 20-35mg
Medium 35-50
Strong 50mg-80mg


Source :
http://www.drugs-forum.com/forum/showthread.php?t=114024
Parcours foutu, j'défends à coups d'cutter ma sous-culture ![URL="http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=sqark"]

http://www.thebookedition.com/advanced_s...ords=sqark[/URL]
  Répondre
#33
Quelle différence à priori entre 4-FA et 4-FMA ?
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#34
Merci bien, sale poète enculeur d'ours.

Heart

Empatho/stim celui là aussi je suppose? J'ai du mal à trouver les réelles différences avec la version Fluoroamphetamine..
"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
[URL="https://soundcloud.com/psilosophia"]
[/URL]
  Répondre
#35
Il me semble, mais il me semble juste, que le FMA est moins euphorique et en cela plus adaptogène, moins festif. Mais je n'en suis pas certain, je crois avoir lu ça je ne sais pas où ni quand.
Parcours foutu, j'défends à coups d'cutter ma sous-culture ![URL="http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=sqark"]

http://www.thebookedition.com/advanced_s...ords=sqark[/URL]
  Répondre
#36
Merci, je vais de ce pas chercher un peu plus en profondeur​.

EDIT: Bon même si c'est pas la super référence, j'ai trouvé ça chez nos copains de Bluelight:

"I have tried it a couple of times, can't remember the dosages though. I think the duration was some 6-8 hours, depending on method of administration, plus some total of 10-12 hours of difficulty sleeping.
It felt fairly clean in some ways, and there was some empathogenic euphoria - definitely better than amphetamine - and there were less unpleasant side effects, and a smooth comedown. However, the next days I quickly felt a little depressed and decided not to dabble in this substance much more. The high is much like 4-fluroamphetamine - like a little more euphoric, slightly empathogenic amphetamine."


"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
[URL="https://soundcloud.com/psilosophia"]
[/URL]
  Répondre
#37
Bluelight, au delà de leurs têtes brûlées, reste une source d'information tout à fait valable, à condition de garder le recul nécessaire à toute lecture !
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#38
Oui, en général un recul sur les dosages et les combos Smile
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#39
Mais pas trop pour pouvoir lire le forum quand même ... :cker79:
Celui qui se fait bête se débarrasse de la douleur d'être un homme.
  Répondre
#40
De mon point de vue il est tout de même difficile de faire des distinctions précises entre ces différentes molécules.
Elles sont plus ou moins fortes mais l'effet général reste relativement similaire.
En tout cas perso, ça finit à chaque fois en grosse tchatche, grosse motive puis impossible de dormir, plus ou moins long selon la substance.
Toute peuvent être prise en trace mais ça défonce le nez à chaque fois, j'ai meme vu quelqu'un cracher du sang dans un molard (désolé pour le coté cru...).
Enfin bon faut éviter les traces quoi...

Du coup le 1er que j'ai testé c'est le 4-FA, pas celui que j'ai préféré. Bonne motiv quand meme mais difficile de dire la durée, ça dépend si t'en prend une dose unique ou si tu redose régulièrement. J'ai trouvé les descentes un poil éprouvantes tout demême.

Ensuite le 2-FA : lui je l'ai bien aimé, très clair, très motivé et descente plus tranquille que le 4-FA.

Le 3-FA alors la celui-la c'est pour moi le plus fort. Une trace et impossible de dormir, il m'est même arrivé de pas pouvoir dormir de 2 nuits. Genre je fais ma soirée, quelques traces en milieu de nuit et au matin pour garder la forme puis plus rien de la journée et la nuit suivante impossible de dormir alors que j'avais déja une nuit blanche dans les pates. Bon après je pense que c'est celui que j'ai préféré mais à prendre avec d'énorme pincette car j'ai clairement senti qu'il poussait notre corps beaucoups plus loin que son fonctionnement normal. J'ai tenu des conversations en parlant à des vitesses que je ne croyais pas possible, j'ai même réussi à me souler moi même et j'ai demandé à mes potes de me dire de me taire quand je disais plus de 5 mots tellement je pétais un cables (j'avais quand meme pas mal abusé je l'accorde).
Sur wikipedia ils disent "similar potent to methamphetamine" 3-Fluoroamphetamine - Wikipedia, the free encyclopedia et je suis entierement d'accord avec eux, donc à ne pas prendre à la légère...

Après le 2-fma je l'ai gouté mais pas assez pour pouvoir trop en parler. J'ai pris une trace une fois à la légère, un soir avec un pote en revenant de teuf, pensant se faire une derniere euphorie avant d'aller dormir, que notre corps était toute façon tellement crevé qu'on la sentirait presque pas, et ben lui comme moi impossible de dormir, alors qu'on sortait d'une nuit blanche...

Enfin bon pour terminer, faut pas oublier que les x-fma sont des méthamphétamines, avec la puissance qui lui est associée.
Au final, j'ai trouvé ces substances plus clean que du speed, descente moins hardcore et moins besoin d'en prendre pour un effet similaire mais j'ai compris qu'il fallait être TRES précautionneux.
ça peut être magnifique de part le fait que ça leve tout doute, toute prise de tete, tout mal être. Après avoir pris ça tout est possible.
Mais il faut avoir beaucoups de self control. Un des dangers viens du fait que tant que l'on entretient en redosant, l'effet reste présent et notre corps ne donne plus aucun signe de faiblesse. On comprend très bien que ce n'est pas viable sur le long terme. Je n'ai pas testé plus que 2 nuits éveillé mais je pense très clairement qu'il serait possible de pousser sans trop de mal, et la ça devient carrément hasardeux.

Du coup si je devais en conseiller je dirais 3-fa, 2-fma ou 2-fa
Par rapport aux histoire d'euphorie perso c'est du pareil ou meme. Quand je prend ça en soirée je suis surmotivé, je fais que parler et je suis au taquet. L'euphorie n'est peut être pas induite directement par la substance mais le fait d'avoir des conversations ou des activités prenantes fait qu'au final on est hyper-euphorique.
Donc voila, des molécules interessantes mais en gardant la tête froide.
Le danger vient du fait que c'est un peu la solution à tous les problemes :
"Je suis completement raide en soirée et je dois assurer" --> hop un para et c'est reparti
"je dois passer la nuit éveillé parce que je bosse et que j'ai pas le choix" --> hop 2,3 ptites traces
"Je dois ranger mon appart et faire la vaisselle mais j'ai vraiment la flemme" --> hop une petite ligne et ça devient agréable.

Donc voila si vous vous connaissez des tempérament addict (comme moi ^^), faites attention...
Toutes ces ptites molécules nous poussent beaucoups plus loin que nos limites, je pense qu'on peut se détruire très vite si on fait pas gaffe...
  Répondre
#41
En effet le 3-FA c'est de la vraie patate, mais par contre dire que le 2-FMA est une methamph et donc aurait une puissance associée à celle de la meth là on est dans le mythe le plus total ! Faut pas lire ce que dise les shops hein, sinon on se retrouve à penser que la MPA c'est de la meth aussi...

Et les différences se font bel et bien, en fonction de leurs affinités pour nos récepteurs, à savoir que le 4-FA est quand même plus empatho et euphorique que le 2-FMA !!
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#42
superflu a écrit :Quelle différence à priori entre 4-FA et 4-FMA ?


Le FMA est plus stim et dure moins longtemps. J'ai pas trouvé ca euphorique pour un sous.
If your head is too open your brain falls out
  Répondre
#43
OK merci Ouro...

En fait ça à l'air d'être l'apanage des x-FMA de pas être euphorique... contrairement aux x-FA...
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#44
superflu a écrit :En effet le 3-FA c'est de la vraie patate, mais par contre dire que le 2-FMA est une methamph et donc aurait une puissance associée à celle de la meth là on est dans le mythe le plus total ! Faut pas lire ce que dise les shops hein, sinon on se retrouve à penser que la MPA c'est de la meth aussi...

Et les différences se font bel et bien, en fonction de leurs affinités pour nos récepteurs, à savoir que le 4-FA est quand même plus empatho et euphorique que le 2-FMA !!

Non non j'ai pas lu ça sur les shops ! La mpa est très loins de la meth ça je suis entirement d'accord.
Après le 2-fma je ne l'ai pas trop testé comme je le disais mais il te met quand meme une bonne poussée bien puissante...
Quand je parlais de methamphétamine, je voulais dire par la que certaines de ces amphets peuvent être très forte,et pour certaines autant que de la méthamphétamine. Je ne dis pas que c'est forcément mauvais, je dis juste d'aborder ces substances de la même manière que l'on aborderait la méthamphétamine, c'est à dire comme un truc qui te fout une décharge d'énergie pendant X heures, et avec lequel tu peux facilement passer plusieurs jours sans dormir ni manger.
En tout cas beaucoups de ces amphets sont plus forte que le speed que l'on trouve en teuf, donc à aborder avec précaution !

superflu a écrit :OK merci Ouro...

En fait ça à l'air d'être l'apanage des x-FMA de pas être euphorique... contrairement aux x-FA...
Je pense qu'on a pas tous la même définition pour euphorie. Perso quelle que soit l'amphétamine ça me met dans un état de bien être intense, ou j'ai envie d'aller vers les gens et communiquer mon amour ^^
Après je suis ptetre hyper-sensible aux amphets, et c'est vrai que des distinctions sont possible mais bon perso je trouve ça subtile comme différences, hormis sur la durée qui varie d'une substance à l'autre.

Bon après c'est mon avis hein, j'ai pas non plus un gros recul sur la chose, j'ai mis un gros veto sur tout ça quand j'ai senti que j'aimais un peut trop ces molécules...
  Répondre
#45
Oui non mais j'avais bien compris mais d'expérience le 2-FMA n'a rien à voir avec de la meth.. ou même du speed.

Justement ce qui se rapproche, selon moi, le plus du 2-FMA est la MPA... Un stimulant adaptogène/fonctionnel très efficace mais sans euphorie aucune, pas de rush, et des descentes plus qu'acceptables ! Tout le contraire d'une methamph ou même d'un bon speed.

Mais tu as raison de préciser que ces substances ne sont pas à prendre à la légère, et je suis bien d'accord avec toi. Je voulais juste nuancer une part de tes propos. Ne confonds tu pas 2-FA et 2-FMA ??
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#46
Non justement le 2-FA je l'avais trouvé agréable et plutot calme.
Mais le 2-fma j'avoue au final je l'ai pas tellement exploré.

Je pense aussi que les effets doivent dépendre de l'état d'esprit.
Perso je galere toujours à m'endormir en fin de soirée ou j'ai consommé, même avec des amphets pas fortes à petit dosage prise bon nombre d'heures avant.
Donc ça doit fausser mon avis sur la question. J'ai du prendre du 2-fma, puis pas réussir à dormir et me dire que c'était une moléculede ouf du coup mais peut être que je me suis fourvoyé sur la question.

Par contre le 3-fa est vraiment fort je trouve, on sent bien que c'est pas du simple speed...
  Répondre
#47
Merci pour vos réponses, j'y vois un peu plus clair. Un peu galère de s'y retrouver avec ces fluoro-
machin mais là je commence à capter.
De cette famille, j'ai seulement testé le 4-FA, que j'ai trouvé plutôt agréable hormis une descente pas spécialement affreuse mais trèèèèès longue.
"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
[URL="https://soundcloud.com/psilosophia"]
[/URL]
  Répondre
#48
the_seeker a écrit :Par contre le 3-fa est vraiment fort je trouve, on sent bien que c'est pas du simple speed...

Là on est d'ac, Jack
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#49
Si on fait un (très) gros résumé ca nous donnerait :

2-FMA = Clair, Grosse motiv', impossibilité de dormir et donc adapté à un moment "sérieux" plutôt que pour faire la fête (pas d'euphorie quoi)

4-FA = Plus euphorique que le précédent, plus adapté cette fois-ci a un environnement festif que sérieux, grosse tchatche, grosse motiv' (toujours mais bon c'est une amphet) et impossible de dormir (BAH C'EST UNE AMPHET)

4-FMA = Pas sûr, mais serait plus puissant que le 4-FA ? Par contre pas d'euphorie (encore une fois plus adapté a un environnement pas festif meme si on peut l'utiliser quand meme en fête, et la descente serait plus hard que les deux précédents ?

Petite conclusion attive :
les FMA sont peu ou pas euphorique et plus stimulant/proffessionnel (ouais je vois pas d'autre mot) que les FA qui sont plus approriés pour la fête
Ceci étant dit, se sont globalement (logique) les mêmes effets, grosse motiv, impossibilité de dormir, etc enfin bref c'est des amphet quoi Smile

EDIT : Par contre on a toujours pas les durée de chaque prod, et ce serait très interressant de les avoir :/
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#50
Ben la durée c'est un peu dur à dire je trouve, ça dépend de la ROA et du dosage après. Puis des molécules comme la 2-FMA avec une descente plutôt très douce, t'auras tendance à dire qu'elle dure plus longtemps qu'une autre avec laquelle tu la sentiras arriver et passer, enfin je le vois comme ça...

La 2-FMA a la qualité, et je parle pour moi, d'être très peu anxiogène. Mais la vasoconstriction n'est pas vraiment cool, et à un niveau rénal je pense qu'elle n'est pas top non plus. Enfin, tout ça ne sont que des suppositions face aux observations de ma conso quotidienne.

De toute façon, moi je suis pro-3-FA (sans apologie hein^^), donc le reste c'est par dépit... Rendez-moi la 3 !!!! :drool:
  Répondre
#51
Comme dit précédemment, la durée dépend du dosage et surtout du redosage.
Je trouve que ces molécules ont un effet d'accumulation.
On se retrouve rapidement à rester éveillé 24h juste en ayant consommé en petit redosage sur une 10aine d'heures.
En gros ça fait un peu comme si une dose unique fonctionnait 5h par exemple, mais qu'avec des redosage
ça pouvait durait 15h après le dernier drop(je sais pas si vous me suivez ? Rolleyes )
Par exemple avec du speed basique, ça monte puis ça redescend, on en remet une couche ça remonte puis ça redescend encore.
Alors qu'avec les x-fa ou x-fma ça monte, puis ça redescend un petit peu on redrop ça remonte plus haut puis ça redescend un
petit peu. En gros l'évacuation se fait beaucoups moins vite, on à l'impression que ça fait des paliers successifs et que chaque redosage fait monter au palier suivant. Même les descentes sont difficiles à caractériser parce qu'on sait pas vraiment si on est encore dedans ou si c'est fini. D'ailleurs les descentes sont pas trop hardcore avec ces molécules je trouve, on est encore dans l'effet même quand c'est fini, ça laisse des pointes d'euphorie qui permettent de relativiser...

Les durées sont bien sur différentes selon le type de substance mais globalement la logique reste la même :
On est raisonnable --> durée d'effets correcte
On abuse --> stimulation résiduelle pendant un ptit bout de temps
  Répondre
#52
J'ai un petit truc inquiétant à vous relater!

Hier au soir, test du 4-FMA chez moi avec quelques amis. La soirée s'est déroulé à merveille, ambiance empatho quoi.
Vers 4h30, tout le monde rentre chez soi sauf mon très bon pote A. avec qui j'ai pu profiter des derniers effets sereinement, posé dans mon salon.

Au moment d'aller se coucher, mon pote se lève et tape une chute de tension magistrale, il tombe sur mon canap' très brusquement et se met à convulser, les yeux révulsés. Je panique un peu et me rue sur lui, lui colle quelques taloches pour le remettre d'aplomb. Il revient à lui et s'exprime de manière incohérente, tout en se dirigeant en titubant vers les toilettes pour vomir. Au beau milieu du couloir, il s'effondre en arrière et je le rattrape de justesse. Même manège, je lui met des claques et crie son prénom pour le faire revenir à lui. Ses muscles étaient vraiment contractés et ses yeux restaient grand ouverts, presque sans vie. Au bout de quelques secondes, son visage s'anime et il se relève, complètement perdu. Il ne se souvenait d'absolument rien et il est parti vomir.
Il a réussi à se coucher peu de temps après et à s'endormir.

Pour info, il a consommé pendant la soirée 160 mg de 4-FMA plus deux joints, donc aucune interaction dangereuse.
Quelqu'un a déjà vécu quelque chose de semblable avec ces amphèts' fluorées? :question:
"Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêves de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol ?"


Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
[URL="https://soundcloud.com/psilosophia"]
[/URL]
  Répondre
#53
OUI !

De plus, je sais pas si c'est un habitué, mais 160mg.. c'est pas rien. Quand j'avais de cette saloperie à disposition, je dépassais pas trop les 100mg, et déjà, les chutes de tension en descente étaient bien présente. Impossible de se lever sans avoir un voile noir, obliger de se rasseoir la plupart du temps, au risque de subir la même chose que ton pote...
Un peu dérangé, maintenant que j'y pense... AH OUAI !! HAHAAAAAAAA :finger:
  Répondre
#54
Putain ouais tendu... Jamais vu de truc semblable. Ca ressemble a une crise d'épillepsie vu d'ici! Il a des antécédents? Je m'y connais pas dutout mais je sais que tout ce qu'est amphet' baisse le seuil épilleptogène de même que pleins d'autres facteurs qui peuvent le déclencher.

EDIT: ducoup ça serai spécifique du produit? Chaud, si certains ont vécu des trucs semblable avec le même produit qu'ils fassent signe!

Citation :Stumbled upon some 4FMA, had a gram tried it out with a friend and we decided to get 6 grams. It got here Saturday morning and we've been using it since then. I fucking love the stuff..anyone have a clue how long its "reasonably safe" to use it. Addiction issues aside is 3-4 days in a row too much? I was in the kitchen and dropped a box of silverware in the floor, I thought I was blacking out but then I started twitching (seizure?) Can you even be conscious for a seizure?? I think it's a blood pressure thing because it usually happens (the feeling like I'm going to black out) whenever I stand up. Eating would probably help me case a little too...

J'ai trouvé un autre report de ce qui semble être le même mauvais délire.
  Répondre
#55
Psilosophia a écrit :J'ai un petit truc inquiétant à vous relater!

Hier au soir, test du 4-FMA chez moi avec quelques amis. La soirée s'est déroulé à merveille, ambiance empatho quoi.
Vers 4h30, tout le monde rentre chez soi sauf mon très bon pote A. avec qui j'ai pu profiter des derniers effets sereinement, posé dans mon salon.

Au moment d'aller se coucher, mon pote se lève et tape une chute de tension magistrale, il tombe sur mon canap' très brusquement et se met à convulser, les yeux révulsés. Je panique un peu et me rue sur lui, lui colle quelques taloches pour le remettre d'aplomb. Il revient à lui et s'exprime de manière incohérente, tout en se dirigeant en titubant vers les toilettes pour vomir. Au beau milieu du couloir, il s'effondre en arrière et je le rattrape de justesse. Même manège, je lui met des claques et crie son prénom pour le faire revenir à lui. Ses muscles étaient vraiment contractés et ses yeux restaient grand ouverts, presque sans vie. Au bout de quelques secondes, son visage s'anime et il se relève, complètement perdu. Il ne se souvenait d'absolument rien et il est parti vomir.
Il a réussi à se coucher peu de temps après et à s'endormir.

Pour info, il a consommé pendant la soirée 160 mg de 4-FMA plus deux joints, donc aucune interaction dangereuse.
Quelqu'un a déjà vécu quelque chose de semblable avec ces amphèts' fluorées? :question:

Interressant l'info ! Est ce que quelqu'un a déjà eu ce phénomène avec d'autre x-FMA ou des x-FA ?

Ah et petite question, je ne sais pas si tu pourras y répondre mais dans le doute --> Sais tu (approximativement bien sûr) combien ton pote à pris et a combien d'intervalle de temps ? (par exemple 5 x 32mg toutes les 1h30 imaginons)
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#56
De memoire, 160 mg de 4FMA, c'est beaucoup si pris d'un coup.

Et petite question amusante: quelqu'un pourrait-il nous parler de 4-FA sniffée? Je l'ai fait une fois, et un tout petit peu. La seconde fois... il n'y aura pas de seconde fois ( d'ailleurs, il n'y a plus de cloison nasale non plus ).
Video/Audio embedding in signatures is disabled. To enter the URL as link, please use the "amoff" MyCode. URL
  Répondre
#57
fab4598 a écrit :De memoire, 160 mg de 4FMA, c'est beaucoup si pris d'un coup.

Et petite question amusante: quelqu'un pourrait-il nous parler de 4-FA sniffée? Je l'ai fait une fois, et un tout petit peu. La seconde fois... il n'y aura pas de seconde fois ( d'ailleurs, il n'y a plus de cloison nasale non plus ).

Je crois qu'on peut sniffer les x-FA comme les x-FMA mais (il faudrait que quelqu'un vérifie mes dires) je crois que ca reste plus douloureux avec les x-FA

Concernant le dosage, oui de toute manière ca me paraissait énorme 160mg d'un coup, et pourtant !
On a aucune véritable info sur le dosage, j'ai lu plusieurs trip report, sur erowid, bluelight, .. et certain parle de prendre 10mg et que ce soit suffisant, d'autre dise qu'ils ont du prendre 200-300mg donc bon..
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#58
J'ai testé le 4-FA et le 3-FA en sniff et je confirme que ça piquotte bien les sinus ces rc.
Après le 4-FA j'ai pas eu un aperçu très net de l'effet en sniff, sans doutes parce que j'avais autre chose dans le sang. Le sniff de 4-FA ne semble (d'après mon expérience) pas vraiment poussé au redrop compulsif.
Pour le 3-FA par contre c'est autre chose, ce truc m'a limite rendu masochiste (vu que le sniff est bien douloureux (mais une douleur qui s'estompe vite cela dit)), plus j'avais mal, plus j'anticipais un bon rush. Heureusement que j'avais acheté qu'un gramme parce que y a moyen de vite devenir accro avec ça ...
Sournoise addiction :evil:
  Répondre
#59
Krix a écrit :Concernant le dosage, oui de toute manière ca me paraissait énorme 160mg d'un coup, et pourtant !
On a aucune véritable info sur le dosage, j'ai lu plusieurs trip report, sur erowid, bluelight, .. et certain parle de prendre 10mg et que ce soit suffisant, d'autre dise qu'ils ont du prendre 200-300mg donc bon..

Ca peut dépendre du batch aussi (et donc de la pureté, etc).
C'est pour ça qu'il est très important de bien tester chaque nouvel arrivage en commençant par la plus petite quantité possible...
  Répondre
#60
Jhi-dou a écrit :Ca peut dépendre du batch aussi (et donc de la pureté, etc).
C'est pour ça qu'il est très important de bien tester chaque nouvel arrivage en commençant par la plus petite quantité possible...

Oui c'est exact, mais tout de même, n'avoir strictement aucune info un minimum viable sur ces familles de molécules c'est déroutant
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)