• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le topic du jeûne
#31
Bon je sais que je vais m'attirer les foudres des non rationalistes du coin mais je tente de poster ce truc :

[video=youtube;b9tFV8cXzZ8]http://www.youtube.com/watch?v=b9tFV8cXzZ8[/video]

La bouffe même si c'est dégueu au possible la plupart du temps, ben on est obligé d'y passer hein. A moins d'avoir les orteils en forme de racines (et encore ça ne serait qu'une manière différente de se nourrir) et la teubi qui fleurit une fois par an, vous allez avoir du mal de vous passer de bouffe.

Vivre (respirer, marcher, parler, baiser...) demande de l'énergie hein, alors à moins d'avoir la peau en panneaux solaire, faut du carburant. Bon vous pourrez toujours essayer de rester des heures en plein soleil, y'a un moment où vous aurez faim (et de beaux coups de soleils en prime ^^ ). Ceux qui prétendent vivre sans bouffer ben qu'ils se filment non stop dans un cellule avec juste une ampoule pendant quelques semaines sans rien avaler (pas en inde svp :lolSmile et on reparlera....

En attendant ce genre de reportage fait à mon avis bien plus de dégats dans la tête des simples d'esprit qu'il n'aide de personne. (ouille elle fait mal celle-là tant pis je la laisse, marre d'entendre tout et n'importe quoi dès qu'un connard produit un reportage de merde sans aucune valeur ni pertinance).

Quant au jeune même s'il est recommandé pour la prise de certaines substances (IMAO), il reste néanmoins une dure épreuve pour le corps. Bien mieux que tout çà est d'essayer de manger sain (fruits et legumes non nucléaires, eau non polluée, viande non hormonées....) mais pour ça c'est trop tard, il faut une autre planète :lol: on peut tout de même limiter les dégats en cultivant son jardin, en achetant les produits fermiers à la ferme..etc...etc...

[Image: buffet-campagnard.jpg]

bon appetit Wink
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
  Répondre
#32
Oui d'un point de vue matérialiste c'est juste impossible, mais le monde n'est-il que matière ?
Je pense que la matière n'est finalement que de l'énergie vibrant à différentes fréquences donc que tu manges de la matière ou que tu captes l'énergie directement cela revient au même.
Il y a peu de temps on aurait jugé le photovoltaïque impossible, alors pourquoi pas ?

Après il faut être prudent et ne pas se mettre en danger, ce n'est pas parce-que certains semble pouvoir le faire que c'est vrai pour tout le monde. On peut rester plus de 10 minutes sans respirer, c'est prouvé mais au final la plupart des gens ne tiennent que 1 à 2 minutes...

Bld01 : dans ta vidéo je vois surtout un journaleux déguisé en scientifique allergique au spirituel et qui se moque plus qu'il n'explique quoi que ce soit...
Accepter de se perdre pour se retrouver.
  Répondre
#33
Bld01, on a déjà vues des cas de dénis de grossesse ou les filles ne prennent pas de poids, elles ont de "fausses règles", et elle finissent par accoucher quand même. Effectivement ce n'est pas le déroulement normale d'une grossesse, mais c'est arrivé (c'est une infirmière qui m'a raconté cela). De même qu'il existe des grossesse nerveuses qui ressemblent en tout point à une vrais... sauf qu'il n'y a pas de polichinelle dans le tiroir. Autre exemple j'ai une copine qui mange de bon gueuletons à chaque repas mais elle ne prend pas un gramme car elle est trop stressée.
Toutes des choses qui sont difficilement concevable quand on oublie qu'on a un esprit. Moi qui ai fait un peu de bio l'année dernière je devrais être le premier à poster des vidéos anti-repirianistes puisque tout mes cours son remis en causes. Mais je me contente de dire que je trouve ça louche...
de la même manière tu trouve trop de vidéos anti-homéopathique sur le net ou des rationalistes t'expliquent que ça ne peut pas marcher (ce qui pour le coup sert les intérêts des truands de l'industrie pharmaceutique allopathique.)
Après quant au respirationnisme je ne peut rien dire : oui ça ressemble à une secte dangereuse, mais je ne connais pas assez le dossier pour juger. Donc pour l'instant je suis intrigué.
Citation :mais pour ça c'est trop tard, il faut une autre planète
Après pour ce qui est de la planète je crois que ce n'es pas elle la plus fragile elle a connue des temps plus dure ou des météorites lui sont tombées dessus ou il y a eu de terrible irruption de volcan... mais la terre est toujours là, la vie est toujours là par contre certaines espèces ont disparue.
C'est pour ça qu'au lieu de "ensemble, préservons la nature" je préfèrerais "ensemble, préservons notre espèce" ou encore "respectons la nature, respectons nous"
Et pour ce qui est de manger saint tu l'aura compris je suis à 200% avec toi !
  Répondre
#34
mjolk a écrit :Oui d'un point de vue matérialiste c'est juste impossible, mais le monde n'est-il que matière ?
Je pense que la matière n'est finalement que de l'énergie vibrant à différentes fréquences donc que tu manges de la matière ou que tu captes l'énergie directement cela revient au même.
Il y a peu de temps on aurait jugé le photovoltaïque impossible, alors pourquoi pas ?

Après il faut être prudent et ne pas se mettre en danger, ce n'est pas parce-que certains semble pouvoir le faire que c'est vrai pour tout le monde. On peut rester plus de 10 minutes sans respirer, c'est prouvé mais au final la plupart des gens ne tiennent que 1 à 2 minutes...

Bld01 : dans ta vidéo je vois surtout un journaleux déguisé en scientifique allergique au spirituel et qui se moque plus qu'il n'explique quoi que ce soit...


Oui mais là il est question de capacité physiologique ( capacité pulmonaire, respiration forcée, VO2max etc... ) bien spéciales et améliorables avec entraînements adaptés.
C'est un état qui dépend d'un conditionnement fait en amont, on ne "peut" pas le faire à l'état naturel normal.
  Répondre
#35
Y a surtout une GROSSE part de psychologie/concentration pour l'apnée. Sans entrainement particulier, ou physiologie particulièrement propice à cette pratique, mon record est de 3'36, juste parce que je panique pas et que je me décontracte. Après pour 10 minutes c'est sur c'est plus la même !
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#36
Non non je maintiens, les paramètres physiologiques sont bien les plus lourds dans la balance. Le travail mental bien que non négligeable vient en second plan.

Si ça t'intéresses vraiment renseigne toi sur l'entraînement physique intensif qui a permis à Stephane Mifsud de réaliser son record du monde de 11 minutes 35 en apnée statique.
  Répondre
#37
Oui mais ce que je voulais dire c'est que pour une personne lambda, avec la bonne approche psychologique, peut dépasser ses limites car la première barrière en apnée est celle du cerveau et de la peur, avant la barrière physique.

Ca ne remet pas en question ce que tu dis, mis avec l'expérience de l'apnée "en vrai" je te jure que tu craque mentalement avant de plus avoir d'air
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#38
Oui mais quand dans ton post précédent tu parles de "GROSSE part de psychologie" je trouve le rapport de force exagéré et inexacte. Si on part du principe qu'il y a la partie psychologique d'un côté, et la partie physiologique de l'autre, alors si l'une est grosse/importante, l'autre par déduction l'est forcément moins.


Je ne remets pas en cause non plus le fait que le travail mental ait sa part d'importance quand on parle d'apnée.

Simplement elle est clairement moindre que celle qui attrait aux capacités physiologiques et par conséquent à l'entraînement fournit pour pouvoir les atteindre [ATTACH=CONFIG]7948[/ATTACH]
  Répondre
#39
En fait tu pige pas ce que je veux dire, je m'exprime surement mal. Pour le recordman du monde, qui reste sous l'eau 11minutes et des poussières, on est d'accord que la part physiologique est plus importante. Mais pour un gars comme toi (à moins que tu soit un chaud-chaud de l'apnée Wink ) ou moi, à un moment défini, le mental sera plus important.

Si on pratique pas régulièrement et qu'on se fait un concours, je pense que le mental aura plus d'importance que notre capacité physiologique.
Jack. Jack my Body.
  Répondre
#40
mjolk a écrit :Oui d'un point de vue matérialiste c'est juste impossible, mais le monde n'est-il que matière ?
Je pense que la matière n'est finalement que de l'énergie vibrant à différentes fréquences donc que tu manges de la matière ou que tu captes l'énergie directement cela revient au même.

Putain déjà qu'on te regarde bizzare quand tu dis avoir jeûner pour X raisons, on se rend juste enfin un peu mieux compte que suralimentation et sédentarisme n'est pas le meilleur moyen de mener une vie saine, le jeûne a pas besoin de "coup de pub" d'illuminés prétendant pouvoir s'abstenir de manger pour épater la galerie en tendant dans l'autre extrème. A mon avis, la maîtrise spirituelle est représentée de manière bien plus subtile qu'un débile se mettant en scène pour avoir plus d'adepte dans sa secte de tarrés.

Le plus grand miracle, c'est un esprit libre de tentations/désirs/haine. (peut être aussi devenir multiorgasmique)

Peut être fais-je preuve de fermeture d'esprit ce coup là, mais ici on parle de jeûne, pas de techniques de mise a mort ni d'acétisme qui déséquilibre! La voie du milieu non de diou! Haha
  Répondre
#41
Citation :Oui d'un point de vue matérialiste c'est juste impossible, mais le monde n'est-il que matière ?
Je pense que la matière n'est finalement que de l'énergie vibrant à différentes fréquences donc que tu manges de la matière ou que tu captes l'énergie directement cela revient au même.
Il y a peu de temps on aurait jugé le photovoltaïque impossible, alors pourquoi pas ?

Après il faut être prudent et ne pas se mettre en danger, ce n'est pas parce-que certains semble pouvoir le faire que c'est vrai pour tout le monde. On peut rester plus de 10 minutes sans respirer, c'est prouvé mais au final la plupart des gens ne tiennent que 1 à 2 minutes...

Bld01 : dans ta vidéo je vois surtout un journaleux déguisé en scientifique allergique au spirituel et qui se moque plus qu'il n'explique quoi que ce soit...


l'apnée c'est un entrainement aussi, et apres les 10 minutes sans respirer, tu finis par respirer quand même, c'est différent d'un gars qui prétends ne plus rien avoir avalé depuis 2001 (à quand le reportage "air" avec les anaérobistes qui vient sans respirer? :lol: ) ^^ Un etre humain ça bouffe et ça chie comme une vache. C'est pas parce qu'on est un peu moins bete que les limaces qu'on a de super pouvoirs comme superman, faut arreter ces conneries.

Les panneaux solaires de la nature existe, ça s'appelle la chlorophyle or ni toi ni moi sommes verts je pense... Tu dis qu'il y a peu de temps les panneaux photvoltaïques auraient été jugé impossibles.... mouais et donc forcément on va découvrir que notre peau à les même propriétés? euh.... l'etre humain est un modèle sorti il y a quelques temps déjà si il avait la propriété de se nourrir de lumière, ça se saurait.... Je vois surtout que cette idée farfelue (et bien d'autres d'ailleurs) est née avec notre époque moderne, celle où les hommes ne savent plus se contenter de ce qu'ils sont... et puis surtout -> une façon d'attirer des gogos un peu perdus dans un piege financier probablement.....

Quant au journaliste, bien sur que c'est sur un ton moqueur et je trouve ça parfaitement adapté comme réponse au ridicule du reportage "lumière".

Enfin bref, il aurait été plus marrant de voir un reportage sur ceux qui mangent mais ne font plus caca ^^

Citation :Bld01, on a déjà vues des cas de dénis de grossesse ou les filles ne prennent pas de poids, elles ont de "fausses règles", et elle finissent par accoucher quand même. Effectivement ce n'est pas le déroulement normale d'une grossesse, mais c'est arrivé (c'est une infirmière qui m'a raconté cela). De même qu'il existe des grossesse nerveuses qui ressemblent en tout point à une vrais... sauf qu'il n'y a pas de polichinelle dans le tiroir. Autre exemple j'ai une copine qui mange de bon gueuletons à chaque repas mais elle ne prend pas un gramme car elle est trop stressée.
Toutes des choses qui sont difficilement concevable quand on oublie qu'on a un esprit. Moi qui ai fait un peu de bio l'année dernière je devrais être le premier à poster des vidéos anti-repirianistes puisque tout mes cours son remis en causes. Mais je me contente de dire que je trouve ça louche...
de la même manière tu trouve trop de vidéos anti-homéopathique sur le net ou des rationalistes t'expliquent que ça ne peut pas marcher (ce qui pour le coup sert les intérêts des truands de l'industrie pharmaceutique allopathique.)
Après quant au respirationnisme je ne peut rien dire : oui ça ressemble à une secte dangereuse, mais je ne connais pas assez le dossier pour juger. Donc pour l'instant je suis intrigué.
mais pour ça c'est trop tard, il faut une autre planète
Après pour ce qui est de la planète je crois que ce n'es pas elle la plus fragile elle a connue des temps plus dure ou des météorites lui sont tombées dessus ou il y a eu de terrible irruption de volcan... mais la terre est toujours là, la vie est toujours là par contre certaines espèces ont disparue.
C'est pour ça qu'au lieu de "ensemble, préservons la nature" je préfèrerais "ensemble, préservons notre espèce" ou encore "respectons la nature, respectons nous"
Et pour ce qui est de manger saint tu l'aura compris je suis à 200% avec toi !

Bah oui mais ta copine a son métabolisme comme ça (moi de même d'ailleurs....) et si tu y ajoutes le stress, ben normal qu'elle dépense son "carburant" sans le stocker (faut la déstresser absolument, sinon elle va etre usée avant l'âge). Ca n'a strictement rien à voir avec le fait de vivre sans manger. De même pour les grossesses nerveuses... Et même si ça parait "bizarre" ces fait existent depuis longtemps, rien à voir avec des illuminés qui pensent révolutionner le monde et leur portefeuille avec un reportage et une idée farfelue Wink Tu parles du mental qui serait si fort qu'il peut totalement tromper le métabolisme, d'accord mais dans le cas des respirianistes ça ne colle pas parce que pour avoir un mental fort il faut que ton cerveau fonctionne et donc il faut qu'il soit.... alimenté Wink

Pour ce qui est de la planete je préfère pas te répondre sur ce topic sinon je vais faire un hs de la mort qui tue ^^
l'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert.....
  Répondre
#42
En fait pour être franc j'ai apprécié le docu comme un film de SF où l'on a substitué à mon regard un monde fabuleux où le corps tirerait son énergie non des aliments mais du soleil. Après d'un point de vue biologique oui c'est une hérésie, puisque tout ce qu'on connait à ce propos est mise à mal. Par contre ce n'est pas une attitude de vrais scientifique que de dire que se sont des religieux extrémistes et qu'il faut très vite oublier ça.
(Petite parenthèse Mais à qui profiterais le docu ? Puisqu'il incite à moins consommer... juste pour le plaisir de répandre une rumeur ? ou au réa qui se fait connaitre ?
Si c'est pour la rumeur c'est beaucoup d'énergie dépensé pour la queue des cerises ! (et donc beaucoup soleil gaspillé :p )
Et puis après un tel film le réa ne peut plus rien tourné de de plus conventionnel.)
A vrais dire ce qui me chatouille un peu c'est l'attitude. Par exemple si je te dis qu'en refroidissant assez un métal il acquiert l'étrange propriété de n'avoir plus aucune résistance électrique tu vas me dire que ça n'a rien à voir la chaleur et la résistance électrique d'un métal sont deux choses différentes, en plus résistance électrique nul c'est impossible. Oui en physique classique c'est impossible mais pas en mécanique quantique... Donc je crois que ce n'est pas parce qu'une idée est louche, loin de tout ce que tu as appris qu'il faut s'y opposer, net, sans connaitre le dossier à fond.
  Répondre
#43
Juste une petite intervention pour revenir dans le sujet du topic.
Pour ce qui est des documentaires et autres infos ou intox, concernant le jeûne, la meilleurs solution et la plus fiable surtout, est d'en faire soi même l'expérience, que ce soit par simple curiosité et se faire une opinion objective car vécue dans son propre organisme,
ou pour un but précis, généralement celui qui est le plus justifié, motivé par un besoin de mieux être voir de thérapie profonde en faisant confiance dans les capacités surprenante de la gestion de son propre équilibre par le corps humain lui même.
J'ai personnellement pratiqué plusieurs jeûne, avec le bénéfice d'un mieux être non négligeable à chaque fois, sur différents aspects de ma santé :
Plus de crève l'hiver depuis plusieurs années que je pratique le jeûne (alors que je me choper en moyenne 2 fois 10 jours pars hiver avec une fièvre carabinée).
Disparition de mes douleurs musculaires et articulaires et donc arrêt de la consommation d'antalgiques.
Souplesse du corps, jolie teint et belle peau, bonne humeur, disponibilité, joie de vivre spontané, énergie accru dans l'activité, pour citer quelques exemples d'améliorations que j'ai pu noté en plus du sentiment épanouissant, de se sentir en parfaite accord et harmonie avec soi, avec l'univers et les autre êtres vivant.
Ma pratique est allé de 4 jours jusqu'à 21 jours sans le moindre problème, ni véritable difficulté passé les 4 premier jours (la faim disparaît généralement au bout de 3 jours).
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#44
Gamida : Quand tu fais un jeûne de 20 jours, tu n'a pas de perte de poids importante ?
Accepter de se perdre pour se retrouver.
  Répondre
#45
mjolk a écrit :Gamida : Quand tu fais un jeûne de 20 jours, tu n'a pas de perte de poids importante ?

Quelque soit la durée du jeune, j'ai pu constater que les 5 à 7 premiers jours tu perds environ 1 kg par jour, ensuite le corps stabilise la déperdition à environ 400g à 600 g par jour.
De mémoire le documentaire passé sur Arte sur le jeune thérapeutique en URSS, une personne de 75kg peut perdre environ 1/3 de son poids donc environ 25kg sans le moindre problème pour son organisme.
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#46
Gamida a écrit :Quelque soit la durée du jeune, j'ai pus constater que les 5 à 7 premier jours tu perds environ 1 kg par jour, ensuite le corps stabilise la déperdition à environ 400g à 600 g par jour.
De mémoire le documentaire passé sur Arte sur le jeune thérapeutique en URSS, une personne de 75kg peut perdre environ 1/3 de son poids donc environ 25kg sans le moindre problème pour son organisme.


Alors ça j'en doute très très fort. [ATTACH=CONFIG]8018[/ATTACH]


Faire fluctuer sa masse corporelle de manière aussi drastique et importante n'a rien d'anodin.
C'est prendre le risque de dérégler et perturber grandement son organisme.

On parle là d'un tiers de la masse corporel totale d'un individu, donc on sort de la perte légère/modérée qui ne représente ( même si mal fait et de manière trop brusque comme c'est le cas avec le jeûne ) que peu de danger d'un point de vue médical.
Il s'agit bien d'une perte réellement importante ( incluant une durée de jeûne loin d'être anodine elle aussi ) et par conséquent cela implique des risques potentiels pour l'organisme et l'intégrité physique ( parfois à long terme d'ailleurs ).
  Répondre
#47
Pour mes 5 jours j'avais perdu 5-6kg environ et je les ai repris en 5 jours. Par contre j'ai pris 2kg depuis (de muscle). L'exercice physique sur le moment ou juste après la fin du jeûne c'est juste mort, par contre après j'avais plus d'énergie pour courir et faire de la muscu. J'ai un peu mangé comme une merde après donc j'ai pas gardé la forme que ça avait donné, mais mon poids est stable a 65kg alors que j'avais pas bougé de 62-63kg depuis mes 14 ans. Ça peut tout aussi bien être une autre cause, mais j'ai clairement senti que ça m'avait été bénéfique.

Je voulais faire un deuxième jeûne avant la rentrée mais ça nécessite quand même un cadre tranquille et les derniers jours n'ont pas été propices! T'arrive a en faire en bossant et pas en vac gamida? Ca me paraît assez chaud^^
  Répondre
#48
ChandlerBing a écrit :Alors ça j'en doute très très fort. [ATTACH=CONFIG]8018[/ATTACH]


Ce n'est pas un conclusion personnelle (je ne peux témoigner que sur une période de 21 jour et une perte de poids d'environ 8 ou 9 kg, pour un poids d'origine de 60 kg), mais le résultat de 50 ans d'observation de la pratique du jeûne en milieux hospitalier, par les services médicaux Russes, comme on peut le constater dans le documentaire passé sur Arte.
Tu peux également lire "Le Jeune" de H. Shelton, qui a conduit des milliers de jeûnes thérapeutiques sur une cinquantaine d'année également, et qui en arrive au même constat, mais coté Américain.

Bijord a écrit :T'arrive a en faire en bossant et pas en vac gamida? Ca me paraît assez chaud^^

De part le mécanisme de l'autolyse, qui n'est effective que dans l'état de repos et qui est le coeur de l'action et de la raison de pratiquer un jeûne thérapeutique, il est aberrant et totalement inutile de faire un jeûne dans des conditions autre que le repos le plus total, afin de vraiment bénéficier des bienfaits de l'autolyse et d'optimiser positivement ce moment privilégier.
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#49
Bonjour,
Je n'ai pas tout lu ci-dessus, mais je viens juste de faire un jeûne, alors je me suis dis que partager l'expérience est une bonne idée Wink

Donc, j'ai réalisé un jeûne complet de 5 jours. Aucune nourriture si ce n'est un demi-verre de jus de pomme par jour et un demi-verre de jus de légumes verts. Et de l'eau. BEAUCOUp d'eau. Environ 3 litres par jour. C'est absolument nécessaire pour éliminer, et je peux vous dire qu'en-dessous de 2 litres, on ressent un manque, une déshydratation.

Le but de ce jeûne pour moi était la guérison physique et la détox. En effet, je souffre de problèmes intestinaux super chiants (balonnement, gonflement très important, gaz, douleur, etc...). Comme ca fait un an que je lis sur le sujet, fais des régimes et des cures à foison, je m'y connais un peu maintenant. En fait, mon intestin semble ne pas digérer un certain nombre d'aliments, dont les céréales (gluten) et le lait.

A long terme, cela cause plusieurs problèmes :
- l'intestin est envahit par des champignons appelés candida qui prennent la place des bactéries et dégagent un grand nombre de toxines
- l'intestin génére du mucus (de la morve intestinale Smile ) appelé plaque mucoïde qui recouvre ses parois et empêche la digestion
- l'intestin devient perméable, laissant passer des toxines
- les aliments trop sucrés (notamment le blé sous TOUTES ses formes) génèrent de la graisse viscérale, c'est-à-dire de la graisse entre les organes internes.

Bref, après des années de fatigue chronique et un an de cures inefficaces, il me fallait quelque chose de radical Big Grin

C'est donc toute une préparation mentale : quoi ? je ne vais rien manger, pendant 5 jours ?? Gloups.
Bref, 2 jours avant : je vais faire les courses au magasin bio : des légumes verts à foison pour le jour d'avant et d'après "préparation" et "reprise". Je suis censé pouvoir avaler des bouillons de légumes aussi, mais ca ne me tente pas trop. Je me rabats sur un jus de légume vert que je mélangerai à du jus de pomme. Et pour la reprise : légumes, pomme de terre, pomme, yaourt enrichi en probiotiques. Je suis paré !

L'essentiel, c'est de prendre une ferme décision mentale : je vais suivre mon programme à la lettre pendant ces 7 jours (transition + jeûne + reprise). Une fois que c'est clair, eh bien on est lancé. C'est un bon moyen d'apprendre à se connaitre, d'apprendre à repousser ses limites, de voir qu'est-ce qui nous active émotionnellement, de faire le point sur notre rapport à la nourriture.
Les deux premiers jours sont les plus difficiles.

Le premier : parce qu'on a FAIM !! Surtout en fin de journée, après avoir sauté 2 repas, notre ventre commence à réclamer. Il faut le faire taire : "non !" et se distraire par d'autres moyens : méditation ou télé selon les goûts Big Grin lecture pour moi en fait.
Le deuxième jour : on se lève et tout d'un coup tout est différent : on n'a plus les mêmes repères, les mêmes choses qui rythment la journée. C'est là qu'on réalise qu'on a bien fait de faire la cure à un moment où il n'y a pas de contraintes (vacances) et qu'en même temps il y a des choses à faire. Il faut bouger.
L'aspect le plus surprenant, c'est le ralentissement. On devient vraiment beaucoup plus LENT. Le 3è jour, ca me prenait 5 minutes pour me lever (contre 5 secondes avant), et je me déplace lentement dans la maison, j'ai même du mal à répondre rapidement à ce qu'on me demande. Le corps se met vraiment en mode "utilisation minimale de l'énergie".

Au fil des jours, on gagne en confiance en soi. La faim disparait rapidement. Au 3è jour, je n'avais plus faim du tout.

MAIS ! Cette absence de faim révèle autre chose : ce que j'appelle le "faim émotionnelle", c'est-à-dire la volonté de notre esprit à avaler n'importe quoi.
En fait, c'est le point le plus intéressant au niveau psychologique : le jeûne aide à faire la différence entre la vraie faim, et notre côté addictif qui pousse à se bourrer de tout et n'importe quoi dans la journée (c'est un peu mon cas). Le plus dur, c'est quand vous accompagnez quelqu'un au restaurant (oui je sais, je suis un peu maso Wink ), car là il faut ne pas craquer et apprendre à profiter de ce moment sans manger.

Bon, et ce qui est important après un jeûne, c'est de bien reprendre l'alimentation. En fait, c'est le moment le plus délicat, où il faut maitriser son envie de manger (envie émotionnelle) tout en ré-apprenant à manger. Manger lentement, et peu. On se rend compte qu'on n'a plus besoin d'autant de nourriture.
"N'importe quel sot peut jeûner, mais seul un sage sait finir un jeûne convenablement."

Bilan : j'ai perdu du poids car j'ai bien bougé pendant le jeûne et aussi fait un peu de sport. Aucun problème physique, au contraire, c'est que du bonheur, car j'ai perdu du poids uniquement au niveau du ventre.
J'ai maintenant moins envie de sucre, moins envie de m'empiffrer et un repas léger me suffit (plus besoin de dessert par exemple), mais il faut pour cela garder une "discipline" mentale : on crée de nouvelles habitudes.

Je me suis bien détoxifié, car j'ai gagné en souplesse, j'ai l'esprit plus clair, et grand accomplissement : je pète la forme !! Ma fatigue chronique semble s'être envolée ! Big Grin
Donc maintenant, c'est alimentation naturelle à fond, éviter au maximum les sucres, élimination totale du blé et des céréales à gluten (ce qui crée le candida et le mucus intestinal). Je découvre de nouvelles recettes à base de noix de coco par exemple, ca m'éclate.

Donc très très bonne expérience, tant sur le plan physique que mental, on gagne en confiance en soi, on apprend à mieux se connaitre, on change ses habitudes et on se soigne Smile

Faire 5 jours est vraiment une bonne idée. En -dessous, ce n'est pas un jeûne, et au-delà c'est exigeant. Je pense que dans 2 ou 3 mois, je pourrais faire un jeûne plus long (15 jours ou 20 peut-être) pour aller encore plus loin. Ca va dépendre de comment ca se passe avec mes intestins dans les semaines à venir.

Voilà, je vous conseille de lire "Le jeûne : maigrir, éliminer, se désintoxiquer" de Hellmut Lutzner qui est assez complet pour se lancer dans l'aventure. Il y a aussi d'autres livres plus approfondis sans doute.
  Répondre
#50
Wahou, super rapport Gaelic ! Merci d'avoir partagé cette expérience !
Ca me conforte carrément dans mon idée de faire l'expérience du jeûne. Dommage, je prends les cours lundi et ce n'est donc pas le bon moment...
"Un trip au LSA, c'est une reconsidération des concepts fondateurs omniprésents dans la vie, comme le temps, l'amour, la matière, la beauté, la musique..." Quetzal
  Répondre
#51
Citation :"N'importe quel sot peut jeûner, mais seul un sage sait finir un jeûne convenablement."


Putain dur pour moi lol^^ Mais je vais me soigner pour le prochain juré! Et j'ai toujours pensé que se bruler de façon modérée et contrôlée était une bonne technique d'apprentissage à long terme :-D Haha Merci pour le jêune report!
  Répondre
#52
Coucou Bijord ;o)
tu le mets quand dans le topic, le scane du livre sur le jeune ;o)
cela serait bien que Gaelic puisse le lire, pour affiner et élargir sa vision du jeûne, et puis surement d'autres psychos que cela intéressera surement.
Bon, c'est juste une question, je ne te met pas la pression hein ;o)
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#53
Pas dutout t'inquiète, je m'excuse encore d'ailleurs! Mais je me suis acheté une imprimante scanner le weekend dernier, ça devrai pas tarder! (faut aussi que je matte comment on met pleins de PDF en un, mais ça je devrai pouvoir trouver :-) )
  Répondre
#54
Tissu a écrit :Y'avait un reportage excellentissime sur le jeûne diffusé sur Arte y'a quelques mois, si quelqu'un le trouve tout y est inclut.

peut-être celui-là : "Le jeûne pour se soigner - documentaire arte"

[video=youtube;xYzWugw7l8s]http://www.youtube.com/watch?v=xYzWugw7l8s&feature=related[/video]
"heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière". Michel Audiard.
  Répondre
#55
Sur l'avis de la communauté médicale sur le jeûne, tu trouvera des avis partagés je pense !! La nutrition est pas ou si peu abordé dans les études médicales, ça laisse flou tout ça, d'autant plus que l'étude du jeûne dans un contexte clinique est relativement récente. Mushin avait posté un docu intéressant sur le sujet, si tu passe par là pourrais tu pourrais nous donner le lien ? Je le retrouve pas ^^

J'ai lu quelque part que tu peux tenir environ 40 jours en recyclant tes cellules inutilisées avant que ça devienne dangereux. Néanmoins ça doit vraiment fatiguer et pas sûr que ce soit la meilleure solution pour se purifier le corps...
Sur la purification d'ailleurs je vois ça comme la détoxification de tes organes. Mine de rien l'alimentation est vraiment importante pour un bon maintien de l'organisme, le jeûne permet peut-être entre autres d'équilibrer l'acidose quasi constante de notre organisme en rétablissant l'équilibre acido-basique ? Si c'est le cas autant avoir une alimentation alcaline et on sera en forme, donc la pertinence du jeûne se discute sur ce point ( les acides enlèvent des charges alors que les alcalins en portent, ce qui explique très très sommairement l'affaiblissement de l'organisme par des apports principalement acides )


Sur "l'épuration" des récepteurs à codéine dont tu parle Guyguy t'es sûr que ça serait applicable à raison d'un jour de jeûne par semaine ? Me semble que ce seront les graisses qui seront d'abord consommées dont je reste sceptique quoi
  Répondre
#56
GuyGeorge a écrit :Cette "fatigue nerveuse" est une fatigue qui ne partait jamais totalement en se reposant, mais qui est évacuée par le corps dés qu'on le prive de manger. En tout cas je l'ai ressenti comme cela, et c'est bigrement utile et intéressant. Comme si l'anhédonie, le léger brouillard au bonheur que ressent tout amateurs de produits euphorisants s'échappe grâce à un repos couplé a une privation de nourriture.

Au sujet de cette fameuse notion de "purification".
Après avoir expérimenté des séries de jeunes courts (environ 6 jours) rapprochés (sur environ 2,3 mois), tu constates, que ce qui est généralement évoqué dans toutes les disciplines qui ont pour objet à travers différentes techniques de « purifier » le corps, comme «syndrome de purification » c'est à dire, en clair :
la fatigue extrême, les douleurs musculaires et particulièrement en bas du dos autour du sacrum et dans les articulations du bassin, la langue chargé et l'haleine fétide, souvent des maux de têtes, l'état dépressif et l'humeur morose et de découragement qui l'accompagne, tout cette ensemble de sensations désagréables spécifiques qui est communément attribué à la purification et bien cela diminue en durée et en intensité à chaque nouveaux jeune, pour, dans mon expérience personnelle avoir totalement disparu, dès le début du jeune, à partir du quatrième jeune je crois.
Ce qui peux laisser penser que le corps s'est « purifier » à travers la suite des jeunes et m^me que la purification se poursuit selon un programme logique du corps, sur les jeunes successifs (si bien sur entre chacun, tu n'as pas reproduit les m^me erreurs qui avaient perturbé l'organisme).
Même, je me souviens que les sensations pas très agréables « du syndrome de purification » qui durent généralement au minimum 4 jours sous forme plus ou moins aiguë, jusqu'à la disparition de la sensation de faim en fait, laisse place plus rapidement et au fil des jeunes, presque instantanément la place, à une sensation de légèreté et de bien être, associer à une impression de « pureté intérieur », de satisfaction et de confiance en sa démarche appréciable et bienvenue ;o).

GuyGeorge a écrit :J'ai bu des tisanes tout du long, alors eau plate uniquement ou pas, je crois pas que ça soit ça qui change grand chose tant que presque aucunes calories sont amenées et que la digestion n'est pas relancée par des aliments solides.

je pense/crois justement que cela fait la différence.
Pour le mécanisme de la digestion (aussi minime soit il), mais également pour l'essence du mécanisme de fonctionnement du jeune lui m^me.
C'est à dire que tu laisses à l'intelligence du corps, dans sa connaissance absolu et parfaite de lui m^me, en lui en fournissant le contexte et l'opportunité, la possibilité de se "purifier" de tout ce dont tu l'as surchargé.

De faire le bilan de ses ressources et des ses avaries et de pouvoir enfin, avoir tout son potentiel énergétique tourné vers la régénération de ce qui ne fonctionne plus ou mal, (le processus de digestion accaparant, il me semble, quelque chose comme 1/3 de l'énergie vitale pour s'accomplir, ce qui laisse donc ce potentiel à l'unique action de se régénérer, si la fonction digestive n'est pas sollicité).
Message/opportunité que le corps comprend généralement au bout de quatre jours sans apport de nourriture extérieur et auquel il répond par la cessation de l'envie de manger et en modifiant le rythme de ses métabolismes sur une phase désir de repos complet.
Réponse qui va lui permettre d'utiliser ce regain d'énergie, pour mettre en place le mécanisme d'autolise suivit de la régénération totale de ses lésions, en utilisant toutes les ressources présentes à sa disposition, dont il planifie intelligemment le potentiel en vue de son autonomie, au court de laquelle, il va réparer au plus urgent les déséquilibres qui l'empêchent habituellement de fonctionner avec le mieux être possible.
Cela jusqu'à l'épuisement complet de ses réserves. Relançant, preuve d'une "super intelligence" juste avant ce moment critique, le mécanisme de la faim, pour bénéficier à nouveau d'un apport d'énergie extérieur, se protégeant ainsi de devoir commencer à utiliser les réserves des fonctions vitales, qui mettrait partant de là sa vie en danger.

GuyGeorge a écrit :Après faudrait que je teste de briser un petit coup un jeune à coup de jus de fruit, et repartir, mais j'ai peur que ça soit beaucoup moins efficace et je peux pas me permettre tout le temps de passer 2 jours à faire la loque.

Tu peux mieux préciser ce que tu entend par là ?

GuyGeorge a écrit :Mais merde! La question qui vient après! Comment profiter de ces bienfaits au quotidiens? Ne pas laisser s'accumuler cette fatigue nerveuse, qui je pense personnellement me pousse à consommer et génère un inconfort dans ma vie dont je me passerai bien

Ben, mon petit Bibij, le bon sens ;o).
Les m^me causes produisant les m^me effets ...

Amok a écrit :J'ai lu quelque part que tu peux tenir environ 40 jours en recyclant tes cellules inutilisées avant que ça devienne dangereux. Néanmoins ça doit vraiment fatiguer et pas sûr que ce soit la meilleure solution pour se purifier le corps...
40 jours est considéré comme un jeune long, mais d'une longueur courante chez les pratiquants de jeune thérapeutique.
Proportionnellement à ses propres réserve bien sur, il est relaté de nombreux cas de jeune plus long, le max pouvant aller jusqu'à environ 90 jours je crois .
Le jeune est par nature le contraire de fatiguant, m^me si paradoxalement comme je l'ai dit plus haut, le début du jeune se manifeste généralement par une sensation de très grosse fatigue, qui disparait plus on avance dans le jeune.
C'est m^me en fait le seule moment dans la vie ou le corps est vraiment dans un état de repos absolu.

Amok a écrit :Sur la purification d'ailleurs je vois ça comme la détoxification de tes organes. Mine de rien l'alimentation est vraiment importante pour un bon maintien de l'organisme, le jeûne permet peut-être entre autres d'équilibrer l'acidose quasi constante de notre organisme en rétablissant l'équilibre acido-basique ? Si c'est le cas autant avoir une alimentation alcaline et on sera en forme, donc la pertinence du jeûne se discute sur ce point ( les acides enlèvent des charges alors que les alcalins en portent, ce qui explique très très sommairement l'affaiblissement de l'organisme par des apports principalement acides )

C'est exactement ce qui se passe et c'est un des bienfaits du jeune (principalement intéressant par cet aspect, si je me souvient bien, pour stopper la prolifération des cellules cancéreuses qui je crois n'aiment pas ce type de terrain),

EDIT 1
: il semble que Bibij à des informations qui contredise cela, c'est à vérifier, je ne fais que relayer une information dont je me souvient et pour laquelle je n'ai aucune aptitude à avoir une opinion.
(ou m^me pire, j'ai peut être inversé dans mon esprit et souvenir, acidose et basique, mais bon il y a des spécialistes et il est facile de vérifier ;o), désolé si j'ai dis une connerie).

mais ce qui en fait en plus vraiment sa spécificité, c'est que c'est le seul moment ou il utilise la totalité de son énergie pour "réparer toutes ses "lésions" conséquences d'anciennes erreurs.
C'est cela qui en fait vraiment sa pertinence.
Aucune autre attitude/situation ne permet à l'organisme de se trouver dans cette condition optimale pour se régénérer.

EDIT 2 :
GuyGeorge a écrit :Alors est-ce qu'un jour par semaine de jeune a un effet conséquent a ce niveau? Peut être que t'as raison et que ça suffis pas! Mais j'ai l'impression que c'est indépendant du pourcentage que ponctionne ton corps dans ses réserves de graisse/muscle. Pourquoi? Pasqu'avant de jeuner j'avais une fatigue qui me poussait a me nourrir pour retrouver de l'énergie. Et cette fatigue/irritabilité arrivais juste quelques heures après avoir mangé (alors que j'avais encore de bon stock de glycogène quoi). Ca doit être le "manque" (là je place des gros guillemets) de l'addiction psychologique (ou nerveuse) à la bouffe, désir de manger totalement indépendant de ta faim réelle, mais plus une tentative de cacher l'épuisement de ton corps en se faisant plez.

Et dés que tu permet a ce "manque" de prendre place, (juste de la fatigue et de l'irritabilité hein), le corps commence a se rééquilibrer.

Il y a une explication qui est admise dans mes souvenirs depuis que j'ai environ 20 ans, donné par un maître japonnais de Do in, Shiatsu, Maître Aoki, je crois qu'il s’appelait.
Il disait,ce qui m'a toujours paru évident et que je n'ai jamais cherché plus loin à remettre en question.
La digestion se passe d'un point de vue énergétique (et biologique aussi sûrement) en deux phases.
La phase d'assimilation, et la phase d'élimination.
La phase d'assimilation, du point de vue de l'expérience pure, est une sensation agréable pour le corps, contrairement à la phase d'élimination qui est plus désagréable.
L'assimilation étant de plus beaucoup plus courte en durée que l'élimination.
Sur un organisme équilibré, généralement la phase d'élimination se passe sans problème (la nuit généralement) elle est conduite à terme sur un cycle globale pour les deux de 24h et une nouvelle phase d'assimilation peut lui succéder harmonieusement.
Si par contre, pour x raisons (consommation de produit dont le ratio d' élimination est supérieur à celui d'éléments utilisables par exemple) se créer un déséquilibre entre ces deux phases, la phase d'élimination qui est déjà plus longue et désagréable, va augmenter, jusqu'à finalement ne m^me plus pouvoir arriver à terme dans le cycle sur 24 h, donc une accumulation va se mettre en place.
La sagesse et la règle serait de laisser la dernière phase d'élimination arriver à terme avant de commencer une nouvelle phase d'assimilation et tout rentrerait dans l'ordre en restant dans l'équilibre.
Mais généralement il n'en va pas ainsi.
L'élimination étant désagréable et se faisant la nuit, si celle ci n'est pas arrivé à terme au réveil, on ne se sent pas bien. Que fait on alors pour pallier à cela, et bien on mange.
Donc phase d'assimilation et sensation agréable (mais en réalité complètement à contre courant de l'équilibre réel profond de l'organisme)
Évidement en conséquence, élimination interrompu, charge à éliminé bloqué en suspend, bientôt alourdie du fruit à éliminé de la dernière phase d'assimilation enclenché en décalage et ainsi de suite, jusqu'à aboutir à un vrais problème pathologique, peux importe la forme ou le symptômes par lequel il se manifestera, et le nom savant qu'on lui donnera.
En résumé cela donne toujours ce genre de scénario :
Je suis patraque, irrité, je ne me sent pas très bien, l'estomac me dis que j'ai faim (alors que la faim, la vraie, souvenez vous quand vous étiez enfant, n'a rien à voir avec les types de sensations dans l'estomac que l'on définie comme de la faim, qui d'ailleurs disparaissent souvent tout seul au bout d'un moment si on ne les satisfait pas, puis recommence et ainsi de suite, alors que le sentiment de faim, la vraie, ne disparaît pas tant que le besoin n'est pas satisfait) qu'il faut que je mange quelque chose, je ne sais pas quoi (alors que dans la vraie faim, le désir est orienté en fonction du besoin du corps, clairement), donc je répond à cette sollicitation morbide et je relance une phase d'assimilation.
Bien évidement, Miracle, tout mes troubles disparaissent, ben oui c'est le propre de l’assimilation , c'est agréable, mais pour combien de temps.
Ce m^me scénario au réveil, à 16/17 h, à 22h avant d'aller dormir (le pire) et le corps va se trouver tellement submergé par l'élimination en retard, qu' il va lui falloir un bon minimum des 4 jours d'inconforts d'entré dans le jeune pour pouvoir rattraper tout (ou au moins une partie, suivant depuis quand cela s'accumule), le déséquilibre et re passer du coté de la santé .


Voila en gros la trame de l'histoire .
Tu y trouves un quelconque écho Bibi ? ;o)
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#57
GuyGeorge a écrit :Je pense que c'est pas forcément faux, en tout cas les sensations subjectives que tu as avant/après le jeune correspondent à ça. Mais j'aimerai savoir vraiment en termes scientifique ce qu'il se passe, car tout ce vocabulaire n'est pas dutout rigoureux^^ C'est une belle métaphore pour expliquer comment l'on ressent les choses quoi. Mais oui j'y trouve totalement éco gamida merci pour ton post Smile

Ce n'est pas expliqué par une approche scientifique dans le bouquin que je t'ai prêté, écris par la biologiste ?
je ne me souviens plus du contenu en fait, mais il me semble qu'elle explique ce qu'il se passe, non ?
Le Bonheur est l expérience de la Véritable Nature de L'esprit
Namu Amida Butsu
  Répondre
#58
Bonjour,
Je pratique la monodiete hydrique sur le cycle de 1j par semaine depuis le mois de Mars.
Côté négatif... Pas grand-chose à dire, hormis parfois l absence de mémorisation de qques événements sans importance durant la journée, et une tendance à s' endormir.
Côté positif... Net recul des douleurs d arthrose. Légère et lente perte de poids.
Plus de facilité pour entrer en état de méditation. Et cela ne m empêche pas de bosser environ 12h00 même ce jour-là.
Les 1ère fois c était dur, et j en avais marre d'essayer de couper la faim avec mes carottes. Maintenant, je n éprouve pas la faim, et je me force presque à manger. Si je bossais pas, ou si je faisais pas autant de route, je ferai la diète hydrique sans rien manger du tout.
Le faire plus d un jour me paraît plus délicat, non pas pour la faim...Mais parce-que les repas sont un moment de partage, et que se tenir sans manger devant ses proches attablés, ça le fait pas.
A+
  Répondre
#59
Bon ramadan alors
l'alcool ne règle pas les problèmes ... mais le jus d'orange encore moins
  Répondre
#60
vv
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)