• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
TERCIAN en cas de badtrip ?
#1
Yoo les psychowWw's.

J'ai un pote qui ma parler d'un neuroleptique qu'une de ses amie utilise en cas de badtrip :

Citation :[h=2]TERCIAN : ses indications[/h]
Chez l'adulte :
· Etats psychotiques aigus.
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
· Traitement symptomatique de courte durée de l'anxiété de l'adulte en cas d'échec des thérapeutiques habituelles.
· En association avec un antidépresseur, traitement de courte durée de certaines formes sévères d'épisode dépressif majeur.

Bonne idée en cas de bad ??
A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard,
j'ai répondu "heureux".
Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question
je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.

J.L
  Répondre
#2
Ben, faut vraiment être en super bad, c'est normalement utilisé pour traiter les troubles bipolaire (schizophrénie), j'en ai dans mon armoire à pharmacie mais les neuroleptique ça te fout dans un état végétatif, c'est certes plus agréable que de vivre un bad trip de la mort, mais à réserver aux cas extrêmes à mon avis.
Le fait est que si tu te pointes aux urgences en disant que tu bad ils te fileront ça (ou du prozac si t'es sous LSD, si si !), mais faut pas s'attendre à revenir à la normale, tu seras assommé pendant une bonne dizaine d'heure en mode "coquille vide", sans euphorie.
Limite pour un bad encore gérable je "conseillerais" (terme à prendre avec des pincettes) un benzo léger, style xanax 0,25mG, le mieux étant de ne rien prendre à moins de sentir que l'effet risque de nuire à l'intégrité mentale.
=>Not For Human<=

On ne peut être fier que de ce qu'on a choisi

  Répondre
#3
En principe oui puisque c'est un antago non sélectif des récepteurs ( bloque les récepteurs ) dopaminergiques ( D1 + D2 ) /sérotoninergiques/histaminergiques et antago sélectif des adrénergiques a1, donc antipsychotique, anxiolytique, sédatif. Tu couvres un large panel avec ça. Et même si j'aime pas sa tronche je dois reconnaître que, au moins concernant les deux derniers effets cités, il est particulièrement efficace ( sans parler du côté hypnotique et des nuits de 15 heures absolument pas récupératrice ou tu te réveilles complètement déglingué [ATTACH=CONFIG]5994[/ATTACH][ATTACH=CONFIG]5990[/ATTACH][ATTACH=CONFIG]5991[/ATTACH]).

Fin bon après j'ai jamais expérimenté lors d'un bad, je lui préférerais un benzo personnellement, mais c'est complètement subjectif pour le coup ( je m'aime pas en zombie végétatif )

Comme l'a judicieusement dit Strato, à réserver aux cas extrêmes qui sentent le sapin, ou, comme dirait Jean-mimi, à n'utiliser que si " Y A DANGER, Y A DANGER " *10 [ATTACH=CONFIG]5993[/ATTACH]
  Répondre
#4
Ok merci, je vais faire remonter l'information =D
A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard,
j'ai répondu "heureux".
Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question
je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.

J.L
  Répondre
#5
J'ai essayé une fois par curiosité scientifique (je suis étudiant en psycho on voit les psychoses et tout) et j'ai dropé 50 mg (un demi cacheton bleu). Au bout d'une heure, tout allait bien, un quart d'heure de plus et je pioncait. J'ai fait 8 heures de jolis rêves pour me réveiller sur la planet Padproblem.

Demi-vie: 10h. Ça veut dire qu'il faut bien 24 heures pour redescendre.

Je me tâte d'en apporter au Hadra en cas d'urgence.

ATTENTION c'est ultra-puissant.
  Répondre
#6
T'entend quoi par ultra puissant stylo ?
  Répondre
#7
C'est un sédatif de cheval quoi ( et hypnotique )
  Répondre
#8
Ultra, peut-être pas, mais puissant, ça oui. Moi j'ai appelé ça la camisole du sommeil. Voilà mon TR:



À un moment donné, je veux savoir ce que c'est que ces saloperies de médocs qu'on file aux dingos qui peuplent nos asiles et qui grâce à ça peuvent retourner à une ville normale d'honnête citoyen. J'ai suffisament causé avec Noé et suivi mes cours de psycho pour comprendre dans la théorie comment ça marche: stoper le délire par les neuroleptiques, calmer l'angoisse par les anxiolytiques, boucher la dépression par les anti-dépresseurs.


Le Tercian, d'après Noé, fait tout ça à la fois. Au BS, on en file à tout le monde, qu'il soit en PMD, Schizo ou BDA. D'ailleurs, c'est un peu abusé, dit-il, on en file à tout le monde pour que tout le monde se calme. Si j'ai bien compris. Alors, qu'est-ce que c'est? Voyons voir ce que nous dit internet.


Doctissimo dit: pour les états psychotiques aïgus et chroniques. Donc un neuroleptique. Plus une lutte contre l'anxiété. Plus un effet anti-dépresseur (mais moins fort). La totale.
Wikipédia précise: C'est un neuroleptique sédatif surtout utilisé pour sa puissante action anxiolytique, commercialisé en France depuis 1972. La page anglaise confirme que c'est un neuroleptique particulièrement employé pour l'anxiété. Apparement ça bloque quelques récepteurs à sérotonine, en plus de l'antagonisme des récepteurs à dopamine, α1-adrenergic, H1, et mACh, mais là wikipédia a switché de l'anglais au chinois non simplifié, alors je lâche l'affaire.


Donc plus sédatif qu'antidélirant. De quoi casser le premier excité venu.


Le forum doctissimo dit: Plein d'effets secondaires pourris.


La fiche technique dit: C'est un neuroleptique qui appartient à la famille chimique des phénothiazines. Il possède des effets atropiniques marqués (qu’on m’explique ce que c’est), qui ne participent pas à son activité, mais qui expliquent certaines contre-indications et certains effets indésirables.
Il est utilisé :
- dans le traitement de certains troubles psychiques (schizophrénie, certains types de psychose, troubles graves du comportement chez l'enfant) ;
- dans le traitement de courte durée de la dépression, en association avec un antidépresseur ;
- à faible dose, dans le traitement de l'anxiété en cas d'échec des traitements usuels.


Allez, internet ne m'en apprendra pas plus.


Ça se tient tout ça. Un passage sur un autre forum me montre qu'il faut en tenir une couche pour se retrouver sous Tercian, que l'usage de ce neuroleptique est parfois ou souvent détourné pour en faire un passe-partout. Voilà quelque chose de bien représentatif de notre société, j'ai l'impression.


Noé m'a filé un cacheton de 100 mg, il m'a dit que c'est beaucoup pour moi. 50 mg, soit la moitié, c'est ça qu'il prends, deux fois par jour. Il m'a conseille de prendre un quart: 25 mg. Mouais. Je vais prendre une moitié et le sentir passer, comme ça je saurais ce que c'est.


10:06 Hop c'est gobé: 50 mg de cyamémazine.


Maintenant je range ma chambre parce que c'est le bazar. Prendre une douche et tout.
Après la douche, je prends des notes sur le cahier.


10:32 J'ai pris ma douche. Comment concevoir l'effet d'une anti-délirant? Il y avait déjà une bonne dose de placebo. Regarder les poils de mon bras mouillé m'a fasciné. Est-ce ça le bonheur chimique et artificiel? Se contenter du quotidien sans se poser de question? Ça ressemble beaucoup à l'éveil.
Et en même temps j'ai pas les pensées claires, mes pensées n'aboutissent pas. Parce que je suis en terrain inconnu, ou à cause de la drogue? Qui sait?
Déjà, manger un bout.


10:14 Je passe mon temps à me demander si tel ou tel effet est un produit de ma conscience ordinaire à propos de la drogue (je sais que j'en ai pris), ou un effet de la drogue sur ma pensée ordinaire.
En réalité, hormis un peu de mal de tête et de ralentissement moteur (très léger à je ne ressens rien du tout.)
Le Set & Setting compte: alors, je laisse venir ou je reste normal? Autant de questions classiques d'une montée..
.


10:50 Cette saloperie monte, ou plutôt m'écrase les tempes.
Je suis parti au lavabo pour chercher un truc et j'ai scotché. Ça m'arrive souvent, mais là j'ai plus scotché que d'habitude.


11:00 Tout va bien. Je n'ai pas grand-chose à faire, ou, plein... la guitare, tiens, ça fait un moment. Ma tête a un bodyload de DXM, et les pensées aussi, genre plateau 1. Là c'est sûr je suis ralenti.


11:06 Je suis calme là c'est sûr. Oh oui je suis calme.


11:11 Ça casse mais jouer à la guitare c'est le pied. Bienvenue en Mongolie!


11:16 La guitare ça défonce, mais là je suis plus crevé qu'autre chose.


Je me suis endormi dans les minutes qui suivaient, pour me réveiller trois heures plus tard. Les rêves ont été très riches, vivants, et très positifs, comme si tout devait bien se passer, et qu'il n'y avait pas de problèmes.


16:14 J'ai sauvé le monde avec un complot d'acteurs et comédiens, pour finir dans un grand carnaval où j'étais en pyjama! Des rêves très intenses.


Impossible de me lever, je me recouche. Il y avait comme une enclume qui m'empêchait de bouger. Je me suis rendormi assez rapidement, véritable loque humaine. Encore des rêves.


19:44 Parti en mission sur la route avec les mongols, couru sur des kilomètres de route.
Je peux enfin me lever.
J'ai dormi 8 heures, what?????




Pfiouuu il est huit heures du soir, les effets s'en vont, et maintenant je sais ce que signifient les mots "camisole chimique". Parce que je m'attendais à TOUT sauf à ça... Bonjour le rythme de sommeil détruit pendant les révisions. Par contre je me sens largement en forme, je vais pouvoir utiliser cette énergie à bon escient.


Il est neuf heures. Je suis encore bien perché sur la planète Padproblem. J'ai causé avec Noé sur ce qu'il s'est passé, on s'est bien marré, et on a été sérieux aussi. Mec, quand même, en voilà quelque chose...


Il est dix heures. Ça y est ça redescends enfin. La pensée se dénoue, tout redevient clair, tout ceci m'appartient.


Il est onze heures. Je suis en moi, bien posé, les pensées coulent comme il faut.


Onze heures et demi. J'ai la tête quand même bien éclatée par l'intoxication. Je me sens crevé, bien que j'ai dormi toute la journée.


Finalement j'ai pu me coucher à une heure et demie, pour m'endormir à deux heures et me réveiller à neuf. Ainsi mon rythme de sommeil n'aura pas été perturbé. Étrange, quand même, cette molécule. Le vrai marteau de l'esprit. Quand je pense qu'on donne ça à ceux qui délirent, je comprends. Oui, je comprends. Fermez vos gueules bande de dégénérés, je vais vous calmer à coup de neuroleptiques, moi. Vous allez faire de beaux rêves et un peu moins de bruit. Ah, merde alors.


Le lendemain, après mes partiels, j'ai parlé de l'affaire avec Noé, et ça a fait du bien. Le gars se rends compte que c'est pas des smarties ce qu'il prends, qu'arrêter sera un combat... ou c'est moi qui m'en rends compte. Ah la vache, aujourd'hui (le lendemain) a été un jour calme.
  Répondre
#9
C'est pas toi Stylo qui disait qu'il ne fallait surtout pas prendre d'anxiolytique en cas de bad ?

Pour le Tercian, les patients que je vois en prennent pour l'angoisse principalement, ça marche plus ou moins selon les gens.

Sinon, prendre un trip en prévoyant des médocs en cas de bad, je suis pas sur que ce soit le meilleur état d'esprit. Cela dit, je comprend tout à fait qu'on veuille pas repartir la dedans si ça nous est déjà arrivé. Je pense que j'opterais pour de la ciguë ou un truc du genre, pour le coup.
Bijord a écrit :Donc essayer le plug, c'est clairement l'adopter! J'espère que ça persuadera les derniers irrésistibles gaulois a aller se titiller l'anus a coup de pipette. Big Grin
  Répondre
#10
Putain le coup du TR neuroleptique [ATTACH=CONFIG]5998[/ATTACH]
T'as de sacrées idées Stylo, mais c'est bien tu fais pas les choses à moitiés [ATTACH=CONFIG]5999[/ATTACH][ATTACH=CONFIG]6000[/ATTACH]
  Répondre
#11
Attention tout de même avec le Tercian, chez les filles ça peut produire des fuites de laits (Si si je vous assure , sans être enceinte ça fait couler du lait) et dans ce cas faut pu jamais en reprendre !
"Non merci j'ai déjà une corde. Mais je veux bien le tabouret !"
  Répondre
#12
Ca couvre quand même un panel super large ce truc ... attention tout de même. Le sujet, de façon globale, avait été discuté ici : http://www.psychonaut.com/opiac%E9s-amph...issez.html

Et clairement, il faut confronter son bad trip (merci au sitter) à défaut de le couper et finir en zombie pour 1/2 jours ... le bad trip fait partie du trip, un trip abrégé c'est comme lire un livre passionnant et s'arrêter avant la fin, il manque quelque chose et ça va travailler dans le cerveau à l'infinie (et l'au-delà) ... :-)

@Styloplume : je pense ramener du Seroquel pour le Hadra (et des benzos) pour assurer la maintenance ;-)
Celui qui se fait bête se débarrasse de la douleur d'être un homme.
  Répondre
#13
Merci pour l'explication plus complete stylo ^^
  Répondre
#14
lepoiraut a écrit :C'est pas toi Stylo qui disait qu'il ne fallait surtout pas prendre d'anxiolytique en cas de bad ?

Nan c'est pas moi.

Je rejoins tout le monde, les médocs au hadra c'est surtout histoire d'avoir un truc de sécurité si il m'est impossible de me calmer ou de dormir. Mais si jamais j'y tape du Tercian, alors je me pose de grosses grosses questions sur ma vie, et je pars direct pour rentrer chez moi. D'ailleurs, rentrer chez moi direct c'est pas une mauvaise idée non plus, plutôt que de taper un neuroleptique.

Enfin, dans le feu de l'action, c'est pas plus mal d'avoir un médicament magique en cas de bad.

Au fait, tout le monde, j'ai fait un TR comme ça pour 4 médocs en tout: Tercian, Clopixol (neuroleptique sédatif bien lourd), Dépakote (régulateur d'humeur), et Xanax. Si ça vous intéresse je les publie sur le fofo.

Et je suis de l'avis d'acidbuzz. Un bad c'est mille fois mieux de l'affronter.
  Répondre
#15
MOi ca m'interesse dans le cas ou tu les publie pas je les veux bien en mp Smile
  Répondre
#16
Styloplume a écrit :Et je suis de l'avis d'acidbuzz. Un bad c'est mille fois mieux de l'affronter.

Complétement d'accord. Un bad c'est assez dur à vivre. Un combat intérieur entre la conscience et le subconscient. Mais une fois surmonter, on se sent victorieux et content d'avoir réussi à surmonter ce mauvais trip et d'être revenu de cette expérience pas toujours génial.
"Yo no uso drogas. Yo soy la droga." Salvador Dali
  Répondre
#17
Styloplume a écrit :Et je suis de l'avis d'acidbuzz. Un bad c'est mille fois mieux de l'affronter.

Complétement d'accord. Un bad c'est assez dur à vivre. Un combat intérieur entre la conscience et le subconscient. Mais une fois surmonter, on se sent victorieux et content d'avoir réussi à surmonter ce mauvais trip et d'être revenu de cette expérience pas toujours génial.

Edit : Arf double post... Un modo pour supprimer please ?
"Yo no uso drogas. Yo soy la droga." Salvador Dali
  Répondre
#18
N'empêche le tercian permet de remonter le temps
Citation :10:32 [...]


10:14 [...]
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#19
Haha juste, c'était 10:41 en fait je crois. Mais niveau défonce j'étais pas loin du temps zéro en permanence. Ah, c'est vraiment une saloperie ce truc.
  Répondre
#20
Bonjour, quelle est la dose de tercian à ne pas dépasser pour éviter le risque de danger (aveuglement, coma...) ? Merci
  Répondre
#21
4 messages identiques en 30 minutes. Bravo.
« La vie, c’est à 10% ce qui nous arrive et à 90% la façon dont on y réagit »  (Charles Swindoll)

  Répondre
#22
Je suis sous TERCIAN a 4X 100mg dose maximum que mon medecin m'autorise c'est clair que sa fait pioncer et te fou une grosse claque
  Répondre
#23
@blanka : 400mg : wouaw ! ça fait une sacrée dose !
Tu n'as trop d'effets secondaires ?
"Rien n'arrête un peuple qui danse !!"
"L'esprit c'est comme un parachute, il ne fonctionne que s'il est ouvert !!"
  Répondre
#24
Zora a écrit :@blanka : 400mg : wouaw ! ça fait une sacrée dose !
Tu n'as trop d'effets secondaires ?

J'ai de la chance j'ai pas enormement d'effets secondaires a part l'effet grosse claque fatigué a mort c'est tout

[EDIT: J'ai oublié que j'étais photosensible (je peux pas me mettre au soleil sinon coup de soleil ou pire des brulures) même avec une crème solaire écran total indice 50 ne change rien]
  Répondre
#25
ben tant mieux pour toi...
J'imagine la grosse claque fatigue que ça doit te mettre !
(je crois qu'avec 25mg, je m'écroule comme une masse pour des heures et des heures...)
"Rien n'arrête un peuple qui danse !!"
"L'esprit c'est comme un parachute, il ne fonctionne que s'il est ouvert !!"
  Répondre
#26
Ballet a écrit :Bonjour, quelle est la dose de tercian à ne pas dépasser pour éviter le risque de danger (aveuglement, coma...) ? Merci


La posologie journalière est de 50 à 300 mg.Dans certains cas exceptionnels, la posologie pourra être augmentée jusqu'à 600 mg/jour maximum.


TERCIAN - Cyammazine - Posologie, Effets secondaires, Grossesse - Doctissimo

  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)