• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Généralités - Mescaline
#1
Ça manquait, un petit Topic sur la mescaline. En gros, un regroupement d'infos relativement larges tirés de différentes sources:

Psychonaut
Lucid state
Wikipédia
Erowid
http://www.lycaeum.org/leda/docs/12.shtml?ID=12
http://membres.multimania.fr/masterkush ... peyotl.htm


Banalités

La mescaline (3,4,5-triméthoxyphénéthylamine) est un alcaloïde de la classe des phényléthylamine utilisé comme drogue hallucinogène. L'effet hallucinogène particulier de cette substance l'inclut dans le vaste domaine des enthéogènes. La mescaline peut être de provenance naturelle ou synthétique.
Classification: phényléthylamine
Autres noms: Y'en a pas trop, j'vais citer les rares que j'ai entendu: Mescalito, Mescal (ne pas confondre avec l'alcool mexicain), la belle verte (ça c'est limite private, mais sait-on jamais)

[Image: expand_molecule_mescaline.gif]

Petit historique:

Le peyotl sert depuis des siècles aux cérémonies religieuses des Indiens du Mexique. Les extrémités de la plante ont été consommées par les chamans, puis au début du 19ème siècle par les Apaches, les Kiowas et les Commanches qui la mâchait au début de leurs rituels religieux. Ces pratiques sont toujours en vigueur et ont été intégrées aux pratiques chrétiennes.
Les premières études sur la mescaline datent de 1888, mais la molécule n'a été isolée et identifiée qu'en 1894 par l'allemand Arthur Heffter et synthétisée en 1919 par Ernst Späth. Mais une étude avait été faite par le pharmacologiste allemand Ludwig Lewin en 1886.
Aldous Huxley la découvre grâce au psychiatre Humphry Osmond en 1953, et suite à ses propos élogieux dans son ouvrage Les portes de la perception, de nombreux psychiatres l'utiliseront comme moyen d'investigation de la pensée morbide.
Si l'on excepte les rares artistes qui l'ont expérimentée sur eux durant le XXe siècle à l'instar de Michaux qui en décrit les effets dans L'Infini turbulent (1957-1964), la mescaline a été très peu recherchée avant la révolution psychédélique des années 1960

La molécule est présente à l'état naturel dans différents cactus (famille des cactacées) dont le Lophophora williamsii ou Anhalonium lewinii[4] (voir aussi peyotl), le Trichocereus pachanoi (San Pedro) et le Trichocereus peruvianus (peruvian torch). Ces cactus sont les plus répandus, ceux que n'importe qui peut commander sur divers sites.

San pedro:
[Image: san_pedro_cactus_specimen.jpg]

Peyotl:
[Image: peyote.jpg]

Pour la liste exhaustive:

•Gymnocalycium gibbosum
•Islaya minor
•Lophophora williamsii (Peyote)
•Opuntia acanthocarpa
•Opuntia basilaris (Beavertail cactus, beavertail pricklypear)
•Opuntia echinocarpa (Silver cholla, staghorn cholla)
•Opuntia ficus-indica
•Opuntia imbricata
•Opuntia spinosior
•Pelecyphora aselliformis
•Pereskia corrugata
•Pereskia tampicana
•Pereskiopsis scandens
•Polaskia chende
•Pterocereus gaumeri
•Stenocereus beneckei
•Stenocereus eruca
•Stenocereus stellatus
•Stenocereus treleasei
•Stetsonia coryne (Toothpick cactus)
•Trichocereus bridgesii
•Trichocereus cuzcoensis
•Trichocereus fulvilanux
•Trichocereus macrogonus
•Trichocereus pachanoi (San Pedro)
•Trichocereus peruvianus (Peruvian torch cactus)
•Trichocereus spachianus
•Trichocereus strigosus
•Trichocereus taquimbalensis
•Trichocereus terscheckii
•Trichocereus validus
•Trichocereus werdermannianus

Le dosage:
Selon PIHKAL:

200-400 mg (as the sulfate salt), 178-256 mg (as the hydrochloride salt).
Mais ne rêvons pas, à moins de faire sois même la manip d'extraction, les dosages s’expriment plutôt en poids de cactus ^-^

•Faible : 100 milligrammes
•Léger: 100 à 200 milligrammes
•Normal : 200 à 300 milligrammes
•Fort : 300 à 500 milligrammes
•Intense : + de 500 milligrammes
(Notez que comme tous les autres, ces dosages ne sont pas universels. Tolérance, condition physique, mental peuvent jouer un rôle important dans l'intensité des effets et dans leur variabilité sur différents sujets pour une même dose!)

Toxicité:

Aucun cas d'overdose mortelle n’a jamais été rapporté, et les complications graves sont exceptionnelles (7). Les accidents sont, comme pour les autres hallucinogènes, la conséquence de l’état de conscience altérée des consommateurs. La toxicité somatique de la mescaline est faible, et sans commune mesure avec celles des composés de synthèse dérivés, dont la MDMA, actuellement largement utilisés.

Propriétés physiopharmacologiques:

La dose hallucinogène semble être de 200 à 500 mg, ce qui, comparé à l’efficacité de quelques dizaines de microgrammes de L.S.D., témoigne de la faible activité de cette drogue.
Il existe peu d'études du métabolisme de la mescaline. Les études sur volontaires sains ayant reçus 350 mg IV ont montrées des niveaux plasmatiques de 15 mg/l à 15 minutes déclinant à 2 mg/l après 2 heures. La demi-vie est de l'ordre de 6 heures. La plus grande partie est éliminée par les urines (4).
La mescaline donnée à des volontaires sains produit une psychose proche de la schizophrénie (5). Les changements du comportement au cours de l'intoxication sont dus à une hyperactivité cérébrale produite par une action stimulante sur la dopamine et la sérotonine (6).
Les symptômes sont ceux de l'hyperstimulation sympathique : augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et hyperthermie. La drogue est généralement ingérée, mais peut, sous forme de poudre, être injectée ou fumée. Son ingestion s’accompagne fréquemment de nausées

Concernant les effets (large):

Les effets physiques sont :

mydriase (dilatation des pupilles) ;
nausée, vomissement (surtout lors de l'ingestion) ;
hypertension artérielle (augmentation de la pression artérielle), tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) ;
hyperthermie, sudation (transpiration) voire fièvre.

Les effets psychiques et d'altération de la perception sont :

euphorie ;
phosphènes et autres hallucinations visuelles de type psychédélique ;
hallucinations auditives ;
perception déformée du corps ;
troubles de la concentration ;
désorientation ;
altération de la mémoire immédiate.

À forte dose, la mescaline peut provoquer :

maux de tête (céphalées) ;
hypotension artérielle (diminution de la pression artérielle), bradycardie (baisse du rythme cardiaque) ;
assèchement de la peau ;
dépression respiratoire ;
confusion onirique et perte des rapports spatio-temporels

Comme dit plus haut, rares sont les opportunités de consommer de la mescaline "pure", sous forme de sels. La presque totalité des produits vendu en free party ou autres soirées comme de la mescaline sont en réalité du LSD, un 2C-x, voir dans des cas très rare rapportés aux states du PCP (mais ça c'est méchant, parce trip fort au PCP = 10mg, paye ton trip avec 100.)
Les étoiles rouges et autres fioles colorées ou non ne sont pas de la mescaline. Point.

Concernant la plupart des usagers, il s'agit de cactus, entiers ou sous formes de copeaux. En effet, un cactus contient en moyenne 6% de mescaline, essentiellement concentrée dans l'écorce et la fine couche entre l'écorce et la chair.
Une extraction est toujours possible pour les courageux, relativement simple selon certains, avec le D-Limonene. Merci JP, j'ai du remonter loin pour ce lien :p http://wiki.dmt-nexus.com/69ron%27s_D-L ... Extraction

Concernant la préparation d'un cactus entier, Jeune Peyotl à déjà fait un très bon tutoriel dessus, je ne relèverai donc pas.
Concernant la préparation de copeaux (il s'agit de l'écorce, la peau du cactus donc foutrement concentrée en mescaline), un paquet de topics en parle, mais une reprise ne fait pas de mal:
(Bien sur, le cactus peut être ingéré tel quel, mais good luck)

Dosage pour du Cactus San Pedro (les dosages peuvent être inférieurs sur d'autres espèces et encore une fois chacun reçoit différemment, ce qui suit est un exemple) :

30g de copeaux= base, trip faible.
60g de copeaux= middle, ça commence à envoyer
90g considéré comme un trip fort.
100g et + là c'est un autre level, on s'étend pas dessus mais c'est foutrement déconseillé aux non habitués des gros trip.

J'me permet de mettre un lien direct, si ça peut éviter la question 36 fois: http://www.divineshaman.com/

Préparation des copeaux:

Il s'agit d'une décoction. Car:"La décoction est une méthode d'extraction des principes actifs d'une préparation généralement végétale par dissolution dans l'eau bouillante, ce qui suppose que ces substances ne soient pas thermolabiles. Elle s'applique généralement aux parties les plus dures des plantes : racines, graines, écorce, bois."

Coupez les copeaux en bouts un peu plus petits, des dés.Mettez les copeaux dans une grande casserole, plongés dans l'eau. La dose de flotte doit approximativement recouvrir le contenu. Mettez à feu moyen/fort, et laisser bouillir 45 min une fois l’ébullition atteinte. Encore une fois, c'est variable (fuck off les sciences exactes), en gros faut sortir la casserole du feu quand il ne reste qu'un fond de liquide, qui sera concentré en mescaline. Décoction de cactus donc.

Répétez l'opération, avec une nouvelle bonne dose de flotte. Temps plus réduit cependant, une demi heure suffit. Encore une fois, vérifiez le niveau du liquide dedans. Pour les motivés, une troisième fois peut s'avérer utile, complémentaire. 20 minutes, avec un plus petit volume d'eau.

Si vous avez géré la chose, vous devriez vous retrouvez avec... L'équivalent d'une tasse, un verre. Meilleure performance = 20 cl personnellement.
Du jus de citron peut être rajouter lors de la décoction afin d'améliorer l'extraction de l'alcaloïde qui nous intéresse.


Voilà voilà, dernières petites mises en garde: le voyage sous mescaline est puissant, et unique en son genre. Tout rapprochement avec un autre psychotrope est une erreur. Déjà part sa durée, entre 8 et 12h pour la normalité, pouvant aller jusqu'à 24 pour les plus gros témoignages (montée et descente comprise hein.) A dose faible, le voyage est assez psychologique, avec quelques introspections, euphorie, et vagues déformations visuelles. A dose moyenne, c'est déjà assez coloré, déformé, ondulé, bref plutôt axé visuel. Le côté perturbation psychologique reste pour moi encore tout à fait gérable, bien que la capacité d'imagination décuplée puisse engendrer toutes sortes de réactions. A forte dose et plus, la déconnexion avec la réalité est omniprésente. Comme disait un vieux briscard: "La mescaline, ça te prend et te pose autre part". C'est bien résumé, encore une fois, ne faites pas les warrior, une plante, une drogue, ça s'apprivoise et quoi qu'on en dise, dans la plupart des cas, ça domine.
- La réalité est une cuvette de chiotte dans laquelle on plonge régulièrement la tête.. C'est pour notre bien. -


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Mescaline, Cactus et Juridiction Huachama 4 524 24/08/2018 14:23
Dernier message: PSYCHOCRACK
  Conservastion Mescaline en copeaux Trickster 3 289 19/09/2017 15:41
Dernier message: PSYCHOCRACK
  Dosage mescaline en poudre blanche pour une premiere fois PipideFresh 27 4,385 02/11/2015 11:13
Dernier message: Ezechiel
  Vraie mescaline ou autre chose? Gaiya 14 1,730 26/10/2013 20:03
Dernier message: evilbrood
  Conservation de la Mescaline HCl (synthétique) SilkMan 15 1,765 20/08/2013 17:51
Dernier message: Tisalut
  Goutte Mescaline + sucre = Conservation ? Dreamy 15 2,361 21/04/2013 12:05
Dernier message: Ji-doo
  Questions sur les effets de la mescaline Jampearl 9 10,011 26/11/2012 11:41
Dernier message: Jampearl
  Est-ce possible de trouver de la mescaline en free party? tribekorp 1 1,473 17/11/2012 14:48
Dernier message: Ji-doo
  [HELP] San Pedro - Mescaline -> Dosage Pommedhappy 54 9,718 27/06/2012 22:11
Dernier message: Ji-doo
  San Pedro (Mescaline) besoins de votre avis Skiza DMT 21 3,459 24/02/2012 03:50
Dernier message: Mr.G

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)